SANTE - Dépister l'autisme avec une simple prise de sang

Un test génétique pour prédire les risques d'autisme chez le nourrisson vient d'être mis au point par une équipe des Universités de Melbourne et Monash

 

Flickrcc

Les chercheurs ont identifié 237 marqueurs sur 146 gènes qui permettent de prédire un diagnostic de l'autisme avec 70% de fiabilité. L'équipe a non seulement mis en évidence les marqueurs qui peuvent augmenter le risque de développer le syndrome, mais également ceux qui peuvent l'inhiber. Il serait donc possible d'envisager la création de médicaments susceptibles de réveiller ou endormir les gènes responsables.

Pour Renée Testa, neuropsychologue, l'un des avantages du test à ce stade est de pouvoir envisager une intervention beaucoup plus précoce pour le soin des enfants. Aujourd'hui les diagnostics ont généralement lieu vers 3-4 ans, un âge où l'enfant et sa famille peuvent déjà avoir beaucoup pâti du handicap. Stan Skafidas, le chercheur à la tête du projet, estime qu'une simple prise de sang chez le bébé de 6 mois permettra de mettre en évidence les individus à risque et leur offrir un suivi adéquate. En attendant, d'autres études doivent être menées pour confirmer les résultats mais selon M. Skafidas, on peut d'ores et déjà affirmer que l'autisme a une forte composante génétique, même si certains facteurs environnementaux doivent également être pris en compte.

Edith Nicolas (www.lepetitjournal.com/melbourne.html) jeudi 20 septembre 2012

Melbourne

EBOLA - L'Australie prend des mesures radicales pour se protéger face a l'épidémie

Le ministre de l'Immigration australien Scott Morrison a déclaré lundi devant le Parlement que le gouvernement suspendait provisoirement son programme d'immigration en provenance de Guinée, de Sierra Léone et du Liberia. La suspension concerne également le programme humanitaire. Cela signifie que les nouvelles demandes de visas ne sont plus instruites et les visas temporaires déjà accordés aux personnes n'ayant pas encore quitté leur pays sont…

SANTE - La grossesse en expatriation

Les analyses ont confirmé la bonne nouvelle, vous êtes, bel et bien, enceinte. Certains signes vous avaient mis la puce à l'oreille, mais maintenant…
Actualité Australie

EBOLA - L'Australie prend des mesures radicales pour se protéger face a l'épidémie

Le ministre de l'Immigration australien Scott Morrison a déclaré lundi devant le Parlement que le gouvernement suspendait provisoirement son programme d'immigration en provenance de Guinée, de Sierra Léone et du Liberia. La suspension concerne également le programme humanitaire. Cela signifie que les nouvelles demandes de visas ne sont plus instruites et les visas temporaires déjà accordés aux personnes n'ayant pas encore quitté leur pays sont annulés. Les personnes ayant obtenu des visas permanents sur des bases humanitaires sont, elles, soumises à trois séries d'examens médicaux, avant leur départ, et une nouvelle fois à leur arrivée en Australie. Les autres détenteurs de visas longues durées doivent, avant de partir, se soumettre à trois semaines de quarantaine.Cette annonce survient alors qu'une jeune fille de 18 ans, arrivée il y a 12 jours en Australie en provenance de Guinée, a été placée à l'isolement dans un hôpital de l'Etat de Queensland après avoir présenté de la fièvre. Les tests se sont révélés négatifs pour le virus Ebola mais elle subira de nouveaux examens ce mercredi.D'autres Etats ont pris également des mesures drastiques comme les Etats-Unis avec l'instauration d'une quarantaine obligatoire pour tous les voyageurs ayant eu des contacts avec des malades en Afrique de l'Ouest, même en l'absence de symptômes (Etat de New York). La Belgique a déclaré qu'elle avait arrêté les expulsions forcées d'immigrés clandestins vers les pays africains touchés par Ebola.Plus de 10 000 personnes ont été contaminées par le virus Ebola dans huit pays - principalement en Afrique de l'Ouest - depuis le début de l'année, et près de la moitié sont mortes, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Flore Gregorini (Lepetitjournal.com/sydney), jeudi 30 octobre 2014
A la une

ERIC-EMMANUEL SCHMITT - "J’ai découvert que j’étais français à l’étranger"

Romancier, réalisateur, dramaturge, conteur… À 54 ans, Éric-Emmanuel Schmitt est une machine naturelle à créer. À succès aussi puisque ses œuvres littéraires et théâtrales sont saluées de par le monde et reçoivent des récompenses en Italie, en Espagne, en Allemagne, en Suisse et, bien sûr, en France. À l’occasion de la sortie de son nouveau roman épistolaire Le poison d’amour, paru aux éditions Albin Michel, qui plonge dans le journal intime de…
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

SINGAPOUR - Paradis des start-up

Start up Singapour
Selon une étude menée par la Singapore Venture Capital and Private Equity Association (SVCA), Singapour serait le meilleur endroit pour créer et développer une start-up en Asie du Sud-Est .

EXPATRIATION - Je me sens nulle… Est-ce normal docteur ?

"Si je vous disais, Docteur Bobo, que pas plus tard qu’hier je suis restée paralysée au téléphone car il fallait que je prenne rendez-vous chez un médecin et que l’on m’a demandé des tas d’informations notamment sur mon assurance, et là j’ai paniqué. C’était un échange dans la langue locale que je pensais « maîtriser » et pourtant en raccrochant je me suis sentie si « nulle »".
Expat - Politique
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.