ECO - un expert predit la fin du boum minier

Le boum minier en Australie, moteur de la croissance depuis plusieurs années, pourrait s'essouffler d'ici deux ans en raison du ralentissement de la demande chinoise et d'une baisse des prix, prédit le Cabinet Deloitte Access Economics

Image flickr CC

Le cabinet de consultants Deloitte Access Economics a été créé en 1988 pour établir des prévisions économiques et budgétaires au service du gouvernement australien. Dans son dernier rapport trimestriel, toujours très prisé par les acteurs économiques, le cabinet Deloitte Access Economics souligne que la demande chinoise faiblit et que les prix du charbon et du minerai de fer se replient.

"La Chine ralentit, l'Inde ralentit, le Brésil ralentit. Et on voit ces prix baisser alors que les coûts ont augmenté en Australie ces dernières années", a déclaré à la radio ABC Chris Richardson, le directeur du cabinet de consultants.

"Ça ne veut pas dire que le boom des investissements va se terminer demain. On sait qu'il y a encore du carburant pour encore un an ou deux. Mais au-delà, le point fort de l'économie australienne va être peu à peu être remis en question", spécialement concernant le surplus budgétaire qui risque de s'amoindrir fortement car très fortement lié aux prix des matières premières.

Car l'économie australienne bénéficie depuis plusieurs années de la forte demande des pays émergents pour les matières premières dont elle est une grande productrice et exportatrice. Elle est ainsi le seul grand pays occidental à avoir échappé à la récession en 2008.

Mais la vigueur du dollar australien pèse sur d'autres pans de son économie, notamment le tourisme et le secteur manufacturier. Les experts économistes parlent ainsi d'économie à deux vitesses pour ce pays.

L'Australie a affiché une croissance de 1,3% au premier trimestre 2012 par rapport au trimestre précédent, très au-delà des attentes, et de 4,3% sur un an.

Flore Gregorini (www.lepetitjournal.com/melbourne.html) mercredi 1 Aout 2012

 
Melbourne

RÉFUGIÉS - Un site internet pour les aider à trouver du travail en Australie

Malgré des diplômes universitaires, certains réfugiés peinent à décrocher un job. En cause, leur inexpérience professionnelle, puisqu'ils n'ont pas eu l'occasion d'être formés dans leur pays d'origine. L'un d'entre eux, finalement embauché chez Dolby, a créé une plateforme internet qui place les réfugiés qualifiés dans des entreprises.

ENERGIE - Bye bye Engie ?

La Directrice Générale d’Engie (anciennement GDF Suez), a annoncé hier devant un comité du Sénat Français la possible fermeture ou vente de la mine…
Actualité Australie
Une internationale

MELANIE THIERRY - “Il y a des rencontres plus importantes que d’autres“

Mélanie Thierry a la voix douce et posée, quelque chose de presque mystérieux émane comme un murmure, de ce visage pas encore marqué par le temps, lorsqu’elle reçoit lepetitjournal.com Kuala Lumpur. Celle qui a posé derrière un objectif à 13 ans, quitté les bancs de l’école à 14 ans, nous parle de son métier d'actrice
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

FUITE DES CERVEAUX – Est-ce qu’elle fragilise la France ?

La fuite des cerveaux semble inéluctable, c’est ce qu’indiquent deux chercheurs dans une note inédite présentée au Conseil d’analyse économique et social. Le nombre d’actifs français partis à l’étranger aurait doublé entre 2006 et 2011 mais les auteurs de la note relativisent le phénomène et proposent des solutions pour accompagner cette évolution et tirer profit de la mobilité internationale. 
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL - « Pourquoi la France pourrait dire non au TTIP »

Matthias Fekl, Secrétaire d'Etat au commerce extérieur, a la semaine dernière déclaré officiellement l’opposition de la France au TTIP en l'état. Mais qu’est ce que le TTIP ? Retour sur l’historique et la nature de ce traité de libre-échange entre l’Europe et les Etats-Unis. Un article de notre édition de Rome
Magazine