Melbourne

SORTIR - 4,5,6,… Cueillir des cerises

Bien que de nos jours on puisse manger toutes variétés de fruits et légumes tout au long de l’année, c’est bien plus économique et bien meilleur de les consommer en pleine saison. Et ce qui est encore mieux, c’est de les ramasser soi-même directement à la propriété. Pour cela, rendez-vous samedi 17 et dimanche 18 novembre, à Bacchus Marsh pour célébrer l'arrivée de la saison des fraises et des cerises

La culture des fruits et légumes dans le Victoria

L'agriculture est un secteur important de l'économie australienne et particulièrement pour l'Etat de Victoria dont 60% de sa superficie sont des terres dédiées à l’agriculture. Les principaux légumes cultivés sont les asperges, les brocolis, les carottes et les pommes de terre. Quant aux fruits, on y trouve des tomates, cerises, fraises, pommes, poires, citrons, prunes ou raisins. Ainsi, les fermes du Victoria produisent 90 % des poires australiennes et un tiers des pommes ; l’Etat est aussi un important producteur de fruits à noyaux.

Bacchus Marsh

Il y a plus d’un siècle, Bacchus Marsh a vu son industrie laitière quitter la vallée pour laisser place aux vergers et jardins maraîchers. Situé dans la région du Comté de Moorabool Shire, à 45 minutes au Nord-Ouest de Melbourne, Bacchus Marsh est une opportunité pour tous les citadins de venir cueillir eux-mêmes leurs fruits et légumes préférés. Et le choix est vaste : fraises, cerises, pommes, poires, citrouilles, nectarines, pêches, abricots ou encore olives. Les cueillettes se font directement dans les fermes locales qui ouvrent leurs portes, le plus souvent sur réservation, entre octobre et mai.

Et c’est à l’occasion de l’arrivée de la saison des fraises et des cerises que Bacchus Marsh organise son festival annuel, chaque troisième week-end de novembre. Au programme,  cueillette des fruits, dégustation de vins et de produits locaux, activités pour toute la famille ou encore concerts et feux d'artifice. De plus, une navette est mise à disposition, afin de circuler aisément d’un site à  l’autre. Le week-end se promet d’être bien rempli et mieux vaut y aller dès le samedi afin de s’assurer une bonne récolte.

 

Dans les environs de Melbourne,  plusieurs régions comme la Mornington Peninsula, la Yarra Vallée, les Dandenong Ranges ou la Great Ocean Road offrent la possibilité de cueillettes à la propriété.

« Fruit Picking », loisir ou travail ?

Mais si le ramassage de fruits et légumes est un passe-temps amusant et délicieux pour les familles, le « Fruit picking », qui est un terme global pour tous les travaux relatifs au domaine agricole, est aussi une source de travail pour les nombreux backpackers fraichement débarqués en Australie. Ces emplois, qui ne demandent pas de compétences particulières, sont facilement accessibles et de nombreuses offres sont disponibles sur tout le territoire. Dans la région, Shepparton propose d’énormes possibilités pour la cueillette des pommes, des tomates, des poires, des pêches…et bien d’autres. Plus au Nord, à la limite du Victoria, Mildura, dont les environs abondent de champs de cultures, est aussi une destination très prisée de ces jeunes aventuriers.

Plus d’informations sur le Fruit Picking.

Frédérique Ritelle ( www.leptitjournal.com/melbourne) vendredi 16 novembre 2012

 

 

 

 

 

 

 

Melbourne
Actualité Australie
A la une

LET'S TRAIL - Sur les traces de Napoléon

Suivre le parcours de Napoléon, de son départ de l’île d’Elbe, en passant par son débarquement à Golfe Juan, sa remontée vers Paris, pour enfin finir en Belgique, lieu de sa chute, à Waterloo; c'est ce que propose Let’s Trail Napoleon Hundred Days (Sur les pas des 100 jours de Napoléon). Un ouvrage présenté par notre édition de Dublin.
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

PARTIR A L'ÉTRANGER - Le PVT, la formule qui cartonne chez les jeunes !

En 2013, près de 40.000 jeunes Français sont partis à l’étranger dans le cadre du Programme Vacances-Travail (PVT), également appelé Working Holiday Visa (WHV). Si ce programme les a séduits, c’est parce qu’il permet d’envisager toutes sortes de projets (voyage, travail, bénévolat, cours de langue…) dans des pays et régions où il n'est habituellement pas facile de partir travailler.

COACHING – Maman expatriée : comment gérer le syndrome du nid vide ?

Les enfants sont partis, mon conjoint est très pris par ses fonctions et je continue à ses côtés notre vie d’expatriés. Je n’ai pas travaillé depuis des années, car mon métier c’était le plus beau métier du monde : celui de Maman. Aujourd’hui, je suis seule, les murs résonnent et le silence me pèse. Quelle femme n’a pas connu ce qu’on appelle le "syndrome du nid vide ?" comment gérer l’absence et retrouver un projet qui fait sens une fois que les enfants ont pris leur envol ?
Expat - Politique

EXPATRIATION – Fuite à droite, ouverture à gauche

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur "l’exil des forces vives" vient d’être adopté à l’Assemblée à une courte majorité. Toutefois, le débat demeure entre la droite et la gauche pour savoir ce que représente aujourd’hui l’expatriation des Français dans le monde. Entre "un atout dans la mondialisation" pour le PS et la nécessité de "refaire de la France une terre de réussite" pour l’UMP, chacun campe sur ses positions
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.