Melbourne

SORTIR - 4,5,6,… Cueillir des cerises

Bien que de nos jours on puisse manger toutes variétés de fruits et légumes tout au long de l’année, c’est bien plus économique et bien meilleur de les consommer en pleine saison. Et ce qui est encore mieux, c’est de les ramasser soi-même directement à la propriété. Pour cela, rendez-vous samedi 17 et dimanche 18 novembre, à Bacchus Marsh pour célébrer l'arrivée de la saison des fraises et des cerises

La culture des fruits et légumes dans le Victoria

L'agriculture est un secteur important de l'économie australienne et particulièrement pour l'Etat de Victoria dont 60% de sa superficie sont des terres dédiées à l’agriculture. Les principaux légumes cultivés sont les asperges, les brocolis, les carottes et les pommes de terre. Quant aux fruits, on y trouve des tomates, cerises, fraises, pommes, poires, citrons, prunes ou raisins. Ainsi, les fermes du Victoria produisent 90 % des poires australiennes et un tiers des pommes ; l’Etat est aussi un important producteur de fruits à noyaux.

Bacchus Marsh

Il y a plus d’un siècle, Bacchus Marsh a vu son industrie laitière quitter la vallée pour laisser place aux vergers et jardins maraîchers. Situé dans la région du Comté de Moorabool Shire, à 45 minutes au Nord-Ouest de Melbourne, Bacchus Marsh est une opportunité pour tous les citadins de venir cueillir eux-mêmes leurs fruits et légumes préférés. Et le choix est vaste : fraises, cerises, pommes, poires, citrouilles, nectarines, pêches, abricots ou encore olives. Les cueillettes se font directement dans les fermes locales qui ouvrent leurs portes, le plus souvent sur réservation, entre octobre et mai.

Et c’est à l’occasion de l’arrivée de la saison des fraises et des cerises que Bacchus Marsh organise son festival annuel, chaque troisième week-end de novembre. Au programme,  cueillette des fruits, dégustation de vins et de produits locaux, activités pour toute la famille ou encore concerts et feux d'artifice. De plus, une navette est mise à disposition, afin de circuler aisément d’un site à  l’autre. Le week-end se promet d’être bien rempli et mieux vaut y aller dès le samedi afin de s’assurer une bonne récolte.

 

Dans les environs de Melbourne,  plusieurs régions comme la Mornington Peninsula, la Yarra Vallée, les Dandenong Ranges ou la Great Ocean Road offrent la possibilité de cueillettes à la propriété.

« Fruit Picking », loisir ou travail ?

Mais si le ramassage de fruits et légumes est un passe-temps amusant et délicieux pour les familles, le « Fruit picking », qui est un terme global pour tous les travaux relatifs au domaine agricole, est aussi une source de travail pour les nombreux backpackers fraichement débarqués en Australie. Ces emplois, qui ne demandent pas de compétences particulières, sont facilement accessibles et de nombreuses offres sont disponibles sur tout le territoire. Dans la région, Shepparton propose d’énormes possibilités pour la cueillette des pommes, des tomates, des poires, des pêches…et bien d’autres. Plus au Nord, à la limite du Victoria, Mildura, dont les environs abondent de champs de cultures, est aussi une destination très prisée de ces jeunes aventuriers.

Plus d’informations sur le Fruit Picking.

Frédérique Ritelle ( www.leptitjournal.com/melbourne) vendredi 16 novembre 2012

 

 

 

 

 

 

 

Melbourne

EBOLA - L'Australie prend des mesures radicales pour se protéger face a l'épidémie

Le ministre de l'Immigration australien Scott Morrison a déclaré lundi devant le Parlement que le gouvernement suspendait provisoirement son programme d'immigration en provenance de Guinée, de Sierra Léone et du Liberia. La suspension concerne également le programme humanitaire. Cela signifie que les nouvelles demandes de visas ne sont plus instruites et les visas temporaires déjà accordés aux personnes n'ayant pas encore quitté leur pays sont…

SANTE - La grossesse en expatriation

Les analyses ont confirmé la bonne nouvelle, vous êtes, bel et bien, enceinte. Certains signes vous avaient mis la puce à l'oreille, mais maintenant…
Actualité Australie

EBOLA - L'Australie prend des mesures radicales pour se protéger face a l'épidémie

Le ministre de l'Immigration australien Scott Morrison a déclaré lundi devant le Parlement que le gouvernement suspendait provisoirement son programme d'immigration en provenance de Guinée, de Sierra Léone et du Liberia. La suspension concerne également le programme humanitaire. Cela signifie que les nouvelles demandes de visas ne sont plus instruites et les visas temporaires déjà accordés aux personnes n'ayant pas encore quitté leur pays sont annulés. Les personnes ayant obtenu des visas permanents sur des bases humanitaires sont, elles, soumises à trois séries d'examens médicaux, avant leur départ, et une nouvelle fois à leur arrivée en Australie. Les autres détenteurs de visas longues durées doivent, avant de partir, se soumettre à trois semaines de quarantaine.Cette annonce survient alors qu'une jeune fille de 18 ans, arrivée il y a 12 jours en Australie en provenance de Guinée, a été placée à l'isolement dans un hôpital de l'Etat de Queensland après avoir présenté de la fièvre. Les tests se sont révélés négatifs pour le virus Ebola mais elle subira de nouveaux examens ce mercredi.D'autres Etats ont pris également des mesures drastiques comme les Etats-Unis avec l'instauration d'une quarantaine obligatoire pour tous les voyageurs ayant eu des contacts avec des malades en Afrique de l'Ouest, même en l'absence de symptômes (Etat de New York). La Belgique a déclaré qu'elle avait arrêté les expulsions forcées d'immigrés clandestins vers les pays africains touchés par Ebola.Plus de 10 000 personnes ont été contaminées par le virus Ebola dans huit pays - principalement en Afrique de l'Ouest - depuis le début de l'année, et près de la moitié sont mortes, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Flore Gregorini (Lepetitjournal.com/sydney), jeudi 30 octobre 2014
A la une

ÉTUDIER À L'ÉTRANGER – Et pourquoi pas ?

Étudier à l'étranger est une belle opportunité à la fois au niveau personnel mais aussi professionnel. Beaucoup d'élèves des lycées français de l'étranger, enclins à l'ouverture culturelle, et souvent avantagés par un bon niveau de langue, envisagent de partir après leur Bac. Destinations, formalités, comment s'y retrouver ?
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION - Je me sens nulle… Est-ce normal docteur ?

"Si je vous disais, Docteur Bobo, que pas plus tard qu’hier je suis restée paralysée au téléphone car il fallait que je prenne rendez-vous chez un médecin et que l’on m’a demandé des tas d’informations notamment sur mon assurance, et là j’ai paniqué. C’était un échange dans la langue locale que je pensais « maîtriser » et pourtant en raccrochant je me suis sentie si « nulle »".

RÉMUNÉRATION – La bonne paye des expatriés

Le salaire est un enjeu majeur dans les négociations d’un départ en expatriation. Les critères ainsi que les barèmes de rémunération pour des missions à l’international ont considérablement évolué ces dernières années. De la multiplicité des motifs de missions, au changement de profil des collaborateurs, les politiques salariales s’adaptent de plus en plus aux candidats
Expat - Politique
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.