Marrakech

EAUX USÉES - 6 ans de travaux pour l'irrigation des golfs

 

6 ans après le début des travaux, la plus grande station de traitement et de réutilisation des eaux usées du continent africain, est enfin achevée, avec un potentiel de 33 millions de m3 par an

Photo libre de droit

L'inauguration récente, par sa Majesté le Roi Mohammed VI, de l'usine de traitement des eaux usées de Marrakech a permis de redéfinir la façon d'approvisionnement de la ville. Un projet immense qui va générer à lui seul près de 33 millions de m3 par an et qui montre à quel point ce projet est novateur à plus d'un titre. Cette usine va retraiter l'ensemble des eaux usées de la ville soit quelque 120.000 m3 par jour. Certes le coût de cet investissement a été lourd à porter, environ 1.25 milliards de Dhs, mais il a été réparti grâce à un partenariat public/ privé. Ainsi le gouvernement a mis 150 millions de Dhs, la Rédie Autonome de Distribution d'Eau et d'Electricité (RADEEMA) 600 millions de Dhs et les promoteurs privés (dont 13 golfs) ont déboursé quant à eux quelque 500 millions de Dhs. C'est aussi une unité qui intègre l'utilisation de l'énergie en cogénération, ce qui permet de couvrir 45% des besoins de la station elle-même ainsi que la désodorisation des eaux traitées pour ne pas incommoder les habitants proches de l'usine. La grande majorité de l'investissement s'est porté sur la station, sur la construction des 5 stations de pompage et des 80 kilomètres de conduites pour acheminer l'eau aux endroits les plus demandeurs.


Économie de l'eau des sources et de pluie

Les 33 millions de m3 d'eau recyclée par an sont destinés, en majeure partie, aux golfs dont 5 existants et 14 autres en construction, sachant qu'un golf "avale" entre 1 et 1,5 million de m3 en un an. Une autre partie sera destinée à l'irrigation de la Palmeraie (830 ha) qui ne profitait jusqu'à maintenant que de l'arrosage de l'eau de pluie, trop rare, et des rejets directs des eaux usées. Mais c'est surtout la ville de Marrakech qui ne va plus puiser dans la dotation réservée aux périmètres irrigués. Avant les golfs étaient approvisionnés par la nappe et les sources superficielles. A partir de maintenant le projet s'inscrit dans une logique d'économie d'eau, d'autant que les besoins en eau de Marrakech sont estimés à quelque 300 millions de m3 par an et qu'ils vont en augmentant. Cela permettra également à soutenir le développement touristique qui demande de plus en plus d'eau. La RADEEMA a été dans l'obligation en 2010 d'acheter 70 millions de m3 à l'Office national de l'eau potable, pour faire face à une recrudescence de la demande. Un autre paramètre entre en jeu dans cette économie d'eau, c'est le rendement du réseau qui doit être optimisé. En effet, il n'est que de 75%, ce qui veut dire que 25% de l'eau potable est perdu à cause de fuites dans les canalisations. Il faut savoir que certaines villes françaises se rapprochent des 85% de rendement comme Marseille ou Toulouse. Un autre projet ambitieux est proche de sortir. Il s'agit de transférer l'eau du barrage Al Massira près de Settat vers Marrakech en 2017. L'eau, contrairement aux idées reçues, ne manque pas spécialement au Maroc, puisqu'il dispose de 25 milliards de m3 dont 19 de surface et 6 d'eaux souterraines.
Ce sont des projets comme celui de Marrakech qui permettront d'utiliser l'eau à bon escient, en espérant que les golfs ne puiseront plus dans les ressources de la ville.

Pierre Verger (www.lepetitjournal.com/marrakech.html) vendredi 13 janvier 2012



Marrakech

BUZZ

Le Maroc est plein de surprises... Deux nouvelles preuves en images!

HUMOUR - Gad Elmaleh triomphe encore et toujours !

L'humoriste franco-marocain Gad Elmaleh a donné la toute dernière représentation de son spectacle « Papa est en haut » en direct du Palais des Sports de Paris samedi dernier. Retransmis sur la première chaîne française, le show a explosé les scores d'audience...

BUZZ

Nouveau! Découvrez l’image insolite du jour…

REVUE DE PRESSE – Que s’est-il passé cette semaine ?

ECO – Les énergies solaires et éoliennes africaines alimenteront l’Europe / CULTURE & POLITIQUE – Mohammed VI, un roi mécène / SOCIETE – Expulsés pour prosélytisme / SAHARA – Le Barça au secours des jeunes Sahraouis / CULTURE - Quand les romans photos brisent les tabous

THEATRE - Molière en tournée au Maroc

Molière remonte sur les planches... Ses comédies, intemporelles, seront à l’honneur d’une tournée organisée à travers les plus grandes villes du…
Marrakech en bref
A la une
France/Monde
Expat
Expat - Emploi

ETUDES DE PHILOSOPHIE - Quels débouchés ?

A l’heure des choix d’orientations, la première question posée par l’étudiant est : quel débouché mes études pourront m’offrir ? A cet égard, les cursus de sciences humaines, et plus particulièrement de philosophie, ont mauvaise presse. Les clichés réduisent souvent ses diplômés à choisir la voie de l’enseignement. En réalité, ils ne sont pas si démunis face au marché du travail. Panorama des métiers à considérer
Expat - Politique

PRELEVEMENTS SOCIAUX DES NON-RESIDENTS - Comment faire pour espérer être remboursés ?

Votés en 2012, les prélèvements sociaux (CSG-CRDS) sur les plus-values et revenus immobiliers pour les contribuables français non résidents ont été reconduits dans la loi de finances 2014. La Commission Européenne a ouvert dans la foulée une procédure d’infraction contre la France sur la conformité au droit européen de ces prélèvements. En cas d'issue favorable, comment espérer un remboursement rétroactif ?
Magazine
Les trophées 2014

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.