Manille

ANECDOT’HIC – Lapu-Lapu, premier héros national philippin

Lapu-Lapu est considéré comme le premier héros national philippin du fait de son engagement et de sa victoire provisoire contre la colonisation espagnole. Il reste cependant aujourd’hui encore mal connu du grand public, comme le sont d’ailleurs beaucoup de héros philippins qui ont combattu pour leur pays.

 

On sait généralement que ce chef des Mactans, ethnies des Visayas, a tué le navigateur portugais Ferdinand Magellan lors de la bataille de Mactan, le 27 avril 1521. Mais on a encore beaucoup à apprendre sur son courage et les circonstances qui ont permis à son armée de vaincre, quoique provisoirement, les conquistadors espagnols.

Une bataille historique

D’après Antonio Pigafetta, un explorateur italien qui a voyagé auprès de Magellan, on comptait seulement 50 Espagnols armés face des 1.500 guerriers de Lapu-Lapu.

Au-delà du nombre, les soldats espagnols étaient par ailleurs en position de faiblesse : forcés amarrer leurs bateaux loin de la plage, ils ont dû rejoindre la côte en barques avant de s’engager dans un combat aux corps avec corps avec les guerriers philippins qui les attendaient sur la plage.

Magellan aurait également fait une erreur tactique en imaginant que Rajah Humabon, roi de Cebu, était aussi nécessairement roi de Mactan. Et que Lapu-Lapu lui était donc soumis. Il appliquait ainsi aux Philippines des grilles de lecture européenne et ignorait la véritable organisation hiérarchique des chefs au sein de l’archipel. Magellan n’avait donc pas anticipé l’insoumission de Mactan et s’est laissé surprendre par son refus d’obéissance.

Une mort mystérieuse

On possède peu d’informations sur les circonstances de la mort de Lapu-Lapu.

Certains historiens affirment qu’il serait retourné à Bornéo avec sa famille et quelques-uns de ses hommes. Mais on perd, depuis ce jour, toute trace de lui.

Des Philippins croient que, dans ses dernières années, Lapu-Lapu a été transformé en pierre et qu’il protège les eaux de Mactan pour toujours. La légende perdure.

Hommage national

Le gouvernement philippin a fait construire une statue en bronze de 20 mètres en son honneur et a changé le nom de la ville d’Opon en Lapu-Lapu City.

Une statue en laiton de Lapu-Lapu, d’une valeur de 15 millions pesos, a également été offerte au gouvernement philippin. On peut la trouver aujourd’hui au parc Rizal.

Ce héros est également la figure centrale de l’emblème de la police nationale des Philippines et du service de protection contre les incendies.

 

Lila BUNOAN (www.lepetitjournal.com/manille) mardi 04 avril 2017

 

CUISINE – Nicolas Cégretin, un jeune chef entre tradition et métissage

Nous avons récemment eu l’opportunité d’interviewer Nicolas Cégretin, chef cuisinier au Mirèio, "restaurant français bistronomique d’inspiration provençale" situé au 9ème étage du Raffles Hôtel à Makati. Après avoir bu un verre sur la terrasse qui offre une vue imprenable sur la skyline, vous pourrez découvrir une cuisine française mêlant tradition et inventivité.
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

PERMIS VACANCES TRAVAIL – Ce qu’il faut savoir avant de partir

Le Permis Vacances Travail permet de vivre une expérience unique, puisqu’il permet de faire un séjour longue durée à l’étranger, en ayant la possibilité de cumuler des petits boulots sur place pour se financer. Avant de s’envoler pour d’autres horizons, mieux vaut toutefois être bien préparé

COACHING - Être pilote de sa vie, ça veut dire quoi ?

Aujourd’hui, j’ai fait une très belle rencontre à Shanghai et cette personne m’a posé une excellente question : “Pour toi, c’est quoi être pilote de sa vie ? Comment est-ce que je peux avoir un peu plus la sensation d’être pilote de ma vie ?”
Expat - Politique

PIERRE VERLUISE – "M. Trump pourrait être une formidable opportunité pour l’Europe"

Contestée par près de la moitié des candidats de cette présidentielle, l’Union européenne n’a jamais semblée aussi fragile. Traversant une crise profonde, la question de son avenir se fait plus prégnante que jamais. Entre référendum de sortie, retour au Franc, et reconquête d’une souveraineté nationale, comment pouvons-nous expliquer un tel euro-scepticisme ? Pierre Verluise, docteur en géopolitique, directeur du Diploweb.com et co-auteur avec Gérard-François Dumont de "Géopolitique de l’Europe. De l’Atlantique à l’Oural" (PUF) nous répond.
Magazine