Manille

ANECDOT’HIC – Lapu-Lapu, premier héros national philippin

Lapu-Lapu est considéré comme le premier héros national philippin du fait de son engagement et de sa victoire provisoire contre la colonisation espagnole. Il reste cependant aujourd’hui encore mal connu du grand public, comme le sont d’ailleurs beaucoup de héros philippins qui ont combattu pour leur pays.

 

On sait généralement que ce chef des Mactans, ethnies des Visayas, a tué le navigateur portugais Ferdinand Magellan lors de la bataille de Mactan, le 27 avril 1521. Mais on a encore beaucoup à apprendre sur son courage et les circonstances qui ont permis à son armée de vaincre, quoique provisoirement, les conquistadors espagnols.

Une bataille historique

D’après Antonio Pigafetta, un explorateur italien qui a voyagé auprès de Magellan, on comptait seulement 50 Espagnols armés face des 1.500 guerriers de Lapu-Lapu.

Au-delà du nombre, les soldats espagnols étaient par ailleurs en position de faiblesse : forcés amarrer leurs bateaux loin de la plage, ils ont dû rejoindre la côte en barques avant de s’engager dans un combat aux corps avec corps avec les guerriers philippins qui les attendaient sur la plage.

Magellan aurait également fait une erreur tactique en imaginant que Rajah Humabon, roi de Cebu, était aussi nécessairement roi de Mactan. Et que Lapu-Lapu lui était donc soumis. Il appliquait ainsi aux Philippines des grilles de lecture européenne et ignorait la véritable organisation hiérarchique des chefs au sein de l’archipel. Magellan n’avait donc pas anticipé l’insoumission de Mactan et s’est laissé surprendre par son refus d’obéissance.

Une mort mystérieuse

On possède peu d’informations sur les circonstances de la mort de Lapu-Lapu.

Certains historiens affirment qu’il serait retourné à Bornéo avec sa famille et quelques-uns de ses hommes. Mais on perd, depuis ce jour, toute trace de lui.

Des Philippins croient que, dans ses dernières années, Lapu-Lapu a été transformé en pierre et qu’il protège les eaux de Mactan pour toujours. La légende perdure.

Hommage national

Le gouvernement philippin a fait construire une statue en bronze de 20 mètres en son honneur et a changé le nom de la ville d’Opon en Lapu-Lapu City.

Une statue en laiton de Lapu-Lapu, d’une valeur de 15 millions pesos, a également été offerte au gouvernement philippin. On peut la trouver aujourd’hui au parc Rizal.

Ce héros est également la figure centrale de l’emblème de la police nationale des Philippines et du service de protection contre les incendies.

 

Lila BUNOAN (www.lepetitjournal.com/manille) mardi 04 avril 2017

 

PORTRAITS DE FEMMES – Les leçons de vie de Gervaise

Avec Gervaise, entrons dans le quotidien des ouvrières du 19ème siècle ! Gervaise, héroïne de L'Assommoir, roman d’Emile Zola, est en effet un personnage emblématique du 19ème siècle. Mais elle nous donne des leçons de vie toujours d’actualité aujourd’hui.

SCIENCES – Histoires d’eau

L’eau courante est aujourd’hui un service courant dans les pays développés et un critère de développement des pays émergents. Mais saviez-vous que la…
Une internationale

EXCLUSIF - Interview de Vianney : ses émotions, sa musique et le Japon

Artiste interprète de l'année aux Victoires de la musique 2016, Vianney est au Japon pour un concert événement dans le cadre de la fête de la musique à l'Institut français de Tokyo, ce samedi 24 juin. Lepetitjournal.com Tokyo a échangé avec l'artiste dès sa descente d'avion sur ses émotions, sa musique et le Japon.
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine