Manille

PORTRAITS DE FEMMES - Madeleine Forestier ou le visage sombre du féminisme

 

Dernier "portrait de femme" écrit par les élèves de 4ème du Lycée français de Manille avec un personnage particulièrement ambigu : Madeleine Forestier, envers féminin du héros du Bel Ami de Maupassant est un personnage en révolte contre le rôle dans lequel la femme bourgeoise est alors reléguée. Mais elle reprend, dans son combat, les armes les plus viles qu’utilisent les hommes pour asseoir leurs pouvoirs. Dénonciation donc féministe, mais sans doute avant tout critique virulente de l’arrivisme politique et des conflits d’intérêts évidents entre le pouvoir politique, la finance et le journalisme.

Madeleine Forestier est une bourgeoise de la fin du 19ème siècle, caractéristique en plusieurs points des femmes de cette classe à cette époque. Elle est éduquée et cultivée mais elle est cantonnée dans son rôle de maîtresse de maison (tenir le foyer, éduquer les enfants, faire briller son époux en société) et ne dispose d’aucun pouvoir légal.

Mais elle prend pourtant le pouvoir : non pas en luttant ouvertement pour l’obtenir mais en retournant, contre les hommes, leurs propres armes de domination.

Contrairement à George Sand, qui, quoique choisissant un pseudonyme, s’engage de manière frontale dans des combats "féministes", Madeleine Forester œuvre de manière détournée pour faire passer ses idées : elle écrit des articles pour son mari, travaille ensuite pour le héros. Elle travaille dans l’ombre : elle n’a évidemment pas la reconnaissance, mais elle se saisit du pouvoir, et la presse en est un, et pas des moindres. Maupassant le sait bien, lui qui a longuement collaboré à plusieurs revues et journaux.

Elle use également de sa position et de sa beauté, de sa force de séduction sociale et physique pour pouvoir approcher le pouvoir et rencontrer les personnes auxquels elle n’aurait normalement pas accès. Elle est décrite comme une femme à la taille souple et la poitrine généreuse ; elle a des cheveux d’un blond qui fait ressortir son front ; ses yeux sont d’un gris azuré et son nez mince, son menton est un peu charnu ; sa figure lui donne une grâce toute particulière. Elle affiche donc également sa condition sociale : elle porte souvent des robes ainsi que d’autres habits qui n’ont seulement font ressortir sa beauté mais qui sont signe de sa richesse.

Elle fait preuve, pour arriver à ses fins, du même caractère froid et calculateur que les hommes qui possèdent le pouvoir et à qui elle veut le prendre, ou avec qui elle veut le partager : pas de tendres sentiments si l’on veut le pouvoir ! Par exemple, le mariage, pour elle, "n’est pas une chaine, mais une association" : "cet homme s’engage à voir en moi une égale, une alliée, et non pas une inférieure ni une épouse obéissante et soumise". En proposant cette « association » au héros, alors que son premier époux n’est pas même encore enterré, et en développant le raisonnement machiavélique selon lequel le mariage ne serait qu’une opportunité pour sa réussite personnelle et sociale, le personnage de Madeleine Forestier peut choquer. Mais elle dénonce de la sorte la corruption de tout un système : celui du pouvoir politique, associé à la finance et au journalisme, dans lequel les hommes tiennent le même raisonnement, sans qu’alors personne ne s’en choque.

Ainsi, Madeleine Forestier est un personnage ambigu : c’est une femme qui ne se soumet pas au pouvoir des hommes mais qui va tomber dans certains des travers des hommes pour gagner ce pouvoir. Plus que féministe, sa leçon, fort actuelle, est sans doute politique.

D’après Andrew BECK, Auguste LEMOUCHOUX et Timothée REBER, (4ème – LFM) (www.lepetitjournal.com/manille) mercredi 12 juillet 2017

ILLUSTRATIONS : Uma Thurman dans le rôle de Madeleine Forestier dans le long métrage de Declan Donnellan et Nicl Ormerod (2012)

Article écrit dans le cadre d’un E.P.I. (enseignement pratique interdisciplinaire) français-histoire mené par les enseignants des deux disciplines en classe de 4ème. Il s’agissait de découvrir et de faire découvrir un personnage féminin d’une œuvre littéraire du 19ème emblématique de l’évolution de la condition féminine à travers ce siècle et porteur, aujourd’hui encore, de valeurs et de revendications pour les femmes. L’intégralité du travail de recherches, de réflexion et de rédaction a été mené par les élèves, accompagnés par leurs professeurs.

 

PORTRAITS – Un paradis à protéger

Durant dix jours, l’équipe de rédaction du petitjournal.com/manille vous propose de faire la rencontre ou de redécouvrir quelques figures de la communauté française et francophone des Philippines, à travers les portraits, réalisés pour grande part par les apprentis journalistes de l’atelier presse-online du Lycée français de Manille. Quatrième volet : un paradis à protéger…

PORTRAITS – Des artistes en voyage

Durant dix jours, l’équipe de rédaction du petitjournal.com/manille vous propose de faire la rencontre ou de redécouvrir quelques figures de la…
Une internationale

HIKARI – Plongez au cœur de La Havane, Tokyo ou encore Rio !

Désignant la lumière en japonais, le terme Hikari aura sans doute séduit les éditions françaises du même nom, qui à leur façon souhaitent elles aussi mettre le monde en lumière. Avec leur collection « Portraits Ville » elles ont pour ambition de renouveler le genre du livre de voyage, et de faire découvrir à leurs lecteurs de façon intime et personnelle les moindres recoins d’une métropole à travers le regard de ses habitants. Cet été, 3…
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Nouvelle-Calédonie - Actualité

CHARLES AZNAVOUR - Il n'est jamais trop tard

Charles Aznavour a accepté de répondre aux questions des éditions de Perth et de Nouvelle-Calédonie, qui ont la joie de vous proposer cette…
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine