Manille

POLITIQUE – Retour sur le budget 2017 des Philippines

Selon un article de la journaliste Camille Elemia publié par Rappler le 22 décembre dernier, le budget 2017 de l’administration Duterte est le budget le plus important jamais voté par les Philippines avec un total de 3.35 trillions de pesos soit approximativement 64 milliards d’euros. Il connaît une augmentation de 11.6 % par rapport au budget 2016 et représente 21 % de la valeur du PBI prévu pour 2017.

Dans le discours qui accompagnait l’annonce de ce budget, le président Rodrigo Duterte a affirmé que ce projet bénéficierait aux plus pauvres, aux plus vulnérables et aux populations vivant dans les provinces.

Eléments d’analyse…

Infrastructure, éducation, santé et agriculture : une priorité donnée au développement

Le développement des infrastructures apparaît comme le premier poste du budget. L’on sait combien la problématique des transports est prégnante aux Philippines et combien elle pèse sur le développement économique du pays. Plusieurs de nos enquêtes et analyses y reviendront d’ailleurs. Le ministère des Transports reçoit une allocation de 53.3 billions, soit 1 milliard d’euros, en augmentation de 25 % par rapport à 2016. Le ministère des Travaux publics et des autoroutes reçoit 457.4 billions de pesos, soit 9 milliard d’euros, en augmentation de 18.3 %. Une enveloppe supplémentaire de 850 billions, soit près de 16 milliards, est par ailleurs spécifiquement allouée à la construction de réseaux routiers et d’infrastructures de transport pour faciliter le développement des affaires et la mobilité des personnes.

Le ministère de l’Education reçoit une allocation de 544.1 billions de pesos, soit près de 10 milliards d’euros. Nul doute en effet que l’éducation est l’une des clefs du développement du pays, par l’’élévation du niveau moyen d’éducation et la formation de cadres. L’un des principaux objectifs annoncés est la création de postes d’enseignants (professeurs et de coordinateurs). Plusieurs analystes considèrent en effet que l’un des problèmes majeurs de l’école publique philippine, pourtant gratuite et bien implantée, reste aujourd’hui son manque cruel de moyens, en particulier de personnels. Un autre objectif annoncé peut retenir notre attention : le projet d’un accès gratuit aux universités publiques.

Dans le domaine de la santé The Philippine Health Insurance Corporation (PhilHealth) reçoit 53.22 billions, soit 1 milliard d’euros, pour financer un plan d’assurance santé universel.

Ce sont vers les agriculteurs que s’orientent enfin les efforts annoncés en faveur des populations vivant dans les provinces. Le président Rodrigo Duterte a en effet annoncé la gratuité des frais d’irrigation pour l’année 2017 avec une enveloppe de 38.4 billions de pesos, soit 738 millions d’euros.

Une guerre totale contre la criminalité : une priorité maintenue et renforcée

La politique de lutte contre la criminalité qui soulève débats et controverses depuis le début du mandat de l’administration Duterte, se voit allouer 110 billions de pesos, soit plus de 2 milliards, dont bénéficie a police nationale. Cette allocation, en augmentation de 20 billions de pesos (380 millions d’euros) par rapport à 2016, représente 1/5 de celle consacrée à l’éducation.

137.2 billions de pesos (près de 3 milliards d’euros) sont également alloués au ministère de la Défense nationale.

Infrastructures, éducation, agriculture et lutte contre la criminalité apparaissent ainsi comme les piliers de la politique de l’administration Duterte et du développement des Philippines. Un projet de réforme constitutionnel prévoit de soutenir ces efforts budgétaires en permettant, par exemple, une plus grande ouverture aux investisseurs étrangers (qui ne peuvent pas, aujourd’hui, détenir plus de 51% des parts du capital d’une entreprise implantée aux Philippines). Mais ce développement pourra-t-il porter ses fruits sans une attention particulière portée à la question des droits de l’homme ?

Raphaël TEULET (www.lepetitjournal.com/manille) lundi 9 janvier 2017

 
A la Une à Manille

EVENEMENT – "Curiosity, adventure & love"…

Le film-documentaire "CURIOSITY, ADVENTURE & LOVE", réalisé par Sunshine Lichauco de Leon, co-produit avec Suzanne Richiardone, et qui a reçu l’année dernière le Prix spécial du jury pour le documentaire au World Premieres Festival Philippines, est projeté jusqu’au 24 janvier prochain au cinéma du Mall Powerplant à Rockwell. Un film bouleversant : une captivante leçon d’histoire, une grande leçon de vie.

SCIENCES – Retour virtuel au pays ?...

Vous rêvez de retrouver, de l’autre bout du monde, le pays qui vous manque tant ? De visiter un autre pays sans sortir de votre chambre ? Ou de vous…
Une internationale

UNE ETUDIANTE LILLOISE A JAVA - 24h dans la peau d'une Indonésienne

Quand Chloé accepte de suivre Pipin et Punta, deux étudiants indonésiens de son université d’accueil, dans leur ville natale près de Yogyakarta, elle est loin d’imaginer la richesse de la culture qu’elle s’apprête à découvrir. Une escapade touristique qui se transforme vite en excursion au sein de la réalité des habitants du pays. Récit d’une journée à l’indonésienne, vécue par une étudiante française nouvellement arrivée à Jakarta.
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

CINEMA FRANÇAIS - 2016, une année sombre dans les salles obscures étrangères

Les films français n’ont pas su attirer les spectateurs étrangers en 2016. Cette année, ils étaient seulement 34 millions à profiter de la création cinématographique française sur grand écran, contre 111 millions en 2015. Une baisse temporaire, espère-t-on chez UniFrance, l’agence de promotion du cinéma français à l’étranger.

TÉLÉTRAVAIL – Les entreprises françaises championnes!

Je télétravaille, tu télétravailles, ils télétravaillent… Plus de 70% des entreprises françaises autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler depuis leur domicile. Elles répondent à une demande des salariés qui invoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour les expatriés, le télétravail peut aussi être un moyen de mieux appréhender la mobilité souvent inhérente aux carrières internationales.
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine