SERGE HAROCHE - Le prix Nobel de Physique interviewé par Karmen Garrido, sur RTVE

Attiré au lycée par la littérature, le Professeur Serge Haroche, prix Nobel de Physique 2012, a finalement choisi les maths... En 2009, à l'occasion de la remise de la médaille d'or du Centre National des Recherches Scientifiques, il racontait que, tout jeune lycéen, le jour où il avait appris qu'un satellite artificiel venait d'être lancé, il avait calculé la vitesse que l'engin devait atteindre pour se libérer de l'attraction terrestre et continuer à tourner autour de la terre. Après les maths, nouveau détour vers les sciences physiques. Il a fallu dix-sept ans de travail, patience et ingéniosité avant que le professeur Haroche et son groupe, ne parviennent à observer un photon sans le détruire... Le rêve d'Albert Einstein ! Le 25 octobre dernier, la journaliste Karmen Garrido interviewait en français l'illustre chercheur. Vous trouverez ici le podacst de leur entrevue : Bonne écoute !

(www.lepetitjournal.com - Espagne) Mercredi 14 novembre 2012

 
Madrid

LYCÉENS - Montez votre projet solidaire avec la Bourse Saint-Louis Solidarité

L'Œuvre Saint Louis des Français de Madrid a créé sa "Bourse solidarité" afin d'éduquer nos jeunes à la solidarité et l'entraide. La bourse Saint-Louis Solidarité encourage les lycéens des établissements francophones de la communauté de Madrid à s'engager en faveur des plus démunis en créant leur propre projet
Actualité Espagne
Une internationale
Bleu Blanc Box
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi
Expat - Politique

ESSAI – Comment concilier vie à l’étranger et citoyenneté ?

Etre citoyen lorsque l’on réside hors de France, ce n’est pas facile. Quels droits ? Quels devoirs ? Passionné de politique, résidant depuis plus de 20 ans à l’étranger, Jacques Saillant publie un essai engagé sur la citoyenneté des Français de l’étranger, en forme de réflexion mais aussi de « coup de gueule » face aux instances qui les représentent

AUDIOVISUEL – Haro sur les anglicismes !

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'agace. La multiplication des titres d'émissions en anglais, jusque dans le service public, ne convient pas à l'organe chargé d'encadrer les productions télévisées françaises. Seront donc reçus les patrons des grandes chaînes françaises afin de rappeler la règle établie par la loi du 30 septembre 1986 sur le rôle du CSA : utiliser le français autant que faire se peu.
Magazine