Madrid

L’Espagne pour les nuls (Episode 15) - Chauvinisme culinaire

Bookmark and Share

Certes une paella de temps en temps, quelques croquetas sur le pouce ou même une ou deux tranches de jambon ne seront jamais de refus. Mais franchement, appeler des calamars de la bouffe, faut quand même pas pousser

Vous êtes enfin un Madrilène, un vrai : vous avez deux amis à Alcorcón, le mercredi vous terminez votre cocido completo et vous avez acheté le Best Of de Joaquín Sabina. À Noël cette année, le meilleur VRP de l’Espagne c’était vous : un éventail pour mamie, une bouteille de Rioja pour papy, un disque de Lola Florès pour tata et un livre de photo de corridas pour maman – qui "n’aime pas trop le sang" et préfère se concentrer sur la seule et vraie raison de débattre : "Tu crois qu’ils portent une coquille sous leur pantalon moulant ?".

(Photo Creative Commons Cruccone )

La meilleure cuisine du monde ?
Néanmoins, à peine rentré en Castille c’en est trop. Certes une paella de temps en temps, quelques croquetas sur le pouce ou même une ou deux tranches de jambon ne seront jamais de refus. Mais franchement, appeler des calamars de la bouffe, faut quand même pas pousser. Par le truchement d’un chauvinisme soudain, vous ne pouvez pas vous empêchez de défendre le Bordeaux contre le Rioja, la baguette chaude contre le pain surgelé ou le Champagne contre le Cava. La meilleure bouffe c’est la nôtre et pis c’est tout.

Vérité en deçà des Pyrénées
Le chauvinisme culinaire est le défaut le mieux partagé. Au sud des Pyrénées il existe bien le Championnat du monde de tortilla, et puis les autochtones préfèreront toujours des calamars frits et ruisselants à une douzaine d’huître bien fraîches. Certes, rien n’arrivera jamais à la hauteur d’un foie gras mi-cuit, d’un confit de canard, d’un gigot d’agneau ou même d’une omelette paysanne. Mais retenez-vous, par pitié, ce n’est pas vous qui avez inventé la France et il y a des gens dont c’est le métier de penser que notre pays est le phare de l’Occident.

Erreur au-delà
Bien sûr nous, nous avons la Seine, Verlaine, Pascal et notre Bois de Vincennes. Mais il faut avouer que le tinto de verano (le vrai, celui avec du citron dedans), Tirso de Molina (l’auteur, pas le métro) et le Museo del jamón (encore mieux que le Prado), ça a quand même de la gueule. Cette année encore, entre le foie gras et le Sauternes, les tranches fines de pata negra ont trouvé leur place. Cette fois-ci même Papa était d’accord avec vous : c’est vraiment "le meilleur jambon du monde".

TFM (www.lepetitjournal.com - Madrid) mercredi 27 janvier 2010

Lire L’Espagne pour les nuls
Episode 1 : vous détestez le chorizo
Episode 2 : Du savoir vivre...
Episode 3 : Du travail en Espagne
Episode 4 : La drague pour les messieurs
Episode 5 : La drague pour les dames
Episode 6 : Un "vrai"ami
Episode 7 : De la visite...
Episode 8 : ¿Futból or not futból?
Episode 9 : La semaine sainte
Episode 10 : Lost in la Marcha
Episode 11 : Vous avez l’heure (espagnole) ?
Episode 12 : Qu’est-ce que tu fais pour les vacances ?
Episode 13 : Dessine-moi un galactique
Episode 14 : Les famosos

Retrouvez TFM dans sa nouvelle rubrique : Sexe, Amour et DialeKtik sur :
www.legrandbazart.com
 

 
Madrid

FÊTE DU 14 JUILLET – Comment retirer son invitation ?

Afin de célébrer la Fête nationale, l’Ambassadeur de France en Espagne organise la traditionnelle réception à la Résidence de France à Madrid. Le quatorze juillet prochain, les Français intéressés pourront assister à cet événement
Actualité Espagne
Une internationale

EXCLUSIF - Interview de Vianney : ses émotions, sa musique et le Japon

Artiste interprète de l'année aux Victoires de la musique 2016, Vianney est au Japon pour un concert événement dans le cadre de la fête de la musique à l'Institut français de Tokyo, ce samedi 24 juin. Lepetitjournal.com Tokyo a échangé avec l'artiste dès sa descente d'avion sur ses émotions, sa musique et le Japon.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine