FRANÇAIS EXPATRIES EN ESPAGNE LOI DE FINANCE 2017 - Que faut-il retenir?

Comme à son habitude, le projet de loi de finance publique pour l’année 2017 apporte son lot de nouveautés. Olivier Rieu, en charge du bureau Madrilène de la société Equance Gestion Privée internationale revient sur les points essentiels à retenir en votre qualité d’expatrié en Espagne, puisque toutes les mesures ne vous concernent pas.

Le prélèvement à la source, Quels sont les changements pour les non-résidents ?
Après de longs mois de débats parlementaires, l’impôt par prélèvement à la source est finalement entériné pour les revenus de 2018. L’année 2017 fera donc office d’année transitoire. Au regard du statut de non résident, peu de changements sont à relever. Les revenus issus des salaires et assimilés ne seront pas impactés par la réforme puisque leur régime est équivalent à celui instauré par cette dernière. Le régime des travailleurs indépendants non-résidents fera l’objet d’un alignement sur celui des résidents fiscaux concernant la catégorie des travailleurs indépendants détenant une exploitation en France.

Les revenus fonciers des non-résidents seront traités de la même manière que ceux des résidents fiscaux français. Les prélèvements s’effectueront à la source avec un acompte contemporain mensualisé qui sera calculé selon les données de l’administration. Une seule différence est à relever concernant le taux d’imposition puisque c’est le taux minimum d’imposition qui reste de rigueur pour les non-résidents (20% de base). Vous continuerez donc à déclarer vos revenus fonciers de source française, une retenue à la source sera appliquée, et corrigée l’année suivante en fonction de la nouvelle déclaration.

Depuis le 1er janvier 2015, vous êtes à nouveau redevables des Prélèvements Sociaux (CSG CRDS 15,5%) sur vos revenus fonciers français. La France a certes été condamnée, mais seulement concernant les revenus de 2012/2013/2014. Vous pouvez encore faire la réclamation pour obtention des remboursements de l’année 2014 avant le 31 décembre 2017.

La fiscalité des plus-values immobilières :
La fiscalité avantageuse accordée en cas de cession d’un logement autre que la résidence principale dans le cadre d’un remploi des fonds pour l’achat d’une résidence principale est finalement maintenue à l’issue des débats parlementaires.


La fiscalité des impatriés (en cas de retour en France, après 5 ans d’expatriation) :

L’année 2017 sera également marquée par l’extension du régime favorable offert aux impatriés qui passera désormais de 5 à 8 ans. Rappel : vous pouvez bénéficier d’un abattement de 30% à 50% sur la base imposable de votre salaire, en cas de retour en France durant 8 ans. Un léger bémol est à relever quant aux dispositions liées à l’ISF qui ne bénéficieront pas de cet allongement.

L’ISF : en votre qualité d’expatriés, cela concerne essentiellement vos actifs Immobiliers en France si ils représentent plus de 1,3M€.
Les Holding patrimoniales sont dans le viseur du gouvernement. Dans une optique d’éviter les pratiques visant à les transformer en véritable "cash box", le gouvernement a mis en place un dispositif législatif visant à réintégrer certaines sommes soustraites à l’assiette de l’ISF. Malgré tout, des doutes subsistent quant à la pérennité de ce dispositif au vu de la fragilité de la rédaction du texte.

Assouplissement du régime fiscal applicable aux attributions d’actions gratuites – questionnement pour les Non résident !
Rappelons que l’article 135 de la loi Macron a procédé à l'allégement de la procédure d’attribution d’actions gratuites ainsi que de leur régime fiscal et social. En pratique, le dispositif adopté dans le cadre de la loi précitée a modifié le traitement fiscal des actions gratuites pour qu’elles soient désormais imposées selon les principales modalités applicables aux plus-values mobilières, mesure favorable aux détenteurs d'actions gratuites. Ainsi, les gains réalisés lors de la cession d’actions gratuites par les salariés bénéficiaires sont désormais imposés comme les plus-values mobilières, alors qu’ils faisaient l’objet d’une taxation selon les règles de droit commun applicables aux traitements et salaires. En application des dispositions des articles 150-0 D et s du CGI la plus-value imposable est désormais réduite de 50% lorsque la cession intervient après deux ans de détention et de 65% après huit ans. Nous attendons les conséquences pour les non-résidents, puisqu’ils sont exonérés de taxation sur les valeurs mobilières, qu’en est-il pour les futures actions gratuites ? Les non-résidents demeureraient encore imposables selon nous, au titre des conventions-bilatérales qui continuent à considérer ces plus-values comme des salaires. Sujet à suivre.

olivier rieuOlivier RIEU
Téléphone : +34 635 386 303
E-mail : orieu@equance.com
Pour plus d’informations sur le groupe Equance, consultez le site internet www.equance.com

Biographie Olivier Rieu
En charge du bureau de la société Equance Gestion Privée Internationale auprès de la clientèle des Francais non-résidents sur la région de Madrid, Olivier intervient majoritairement auprès d’une clientèle de familles, cadres dirigeants et entrepreneurs, sur des problématiques civiles, fiscales et d’investissement.
Olivier était précédemment installé à Stockholm, Suède où il a implanté et développé Equance en Scandinavie de 2006 à 2016.
Membre de l’APM (Association pour le Progrès du Management) à Madrid et Ambassadeur du réseau French Founders, Olivier est diplomé de Grenoble Ecole de Management, Option Entrepreunariat, et titulaire du Master en Gestion de Patrimoine et Immobilier de Bordeaux Ecole de Management (IMPI) où il intervient également en tant que formateur.

(www.lepetitjournal.com - Espagne) Lundi 30 janvier 2017

 

 

 
Une internationale

ROAMING – Ni expats, ni immigrants, vivre à l’international au 21e siècle

Ni expatriés, ni locaux, ni immigrants… Comment définir ces citoyens du monde qui s’installent, pour quelques années, sans filet, dans un pays qui n’est pas le leur? Des itinérants, des nomades ? Dans son livre, CM Patha dresse les caractéristiques de ces millions d'individus dont on n’entend pas la voix. Beaucoup d’entre vous se reconnaitront !
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

"Insécurité, négligence, esclavagisme": enquête dans les dessous des fermes australiennes

L’Australie, c’est easy, facile. Les salaires sont plus élevés, et il y a du soleil toute l’année. Forcément cela attire, et on a envie d’y rester. Pour cela, il faut remplir quelques conditions. Notamment réaliser 88 jours de travail en fermes. Si d’autres solutions existent, celle-ci est la plus utilisée par les PVTites. Disponibilités pour travailler toute l’année, pas besoin d’expérience, les gens se hâtent... Et tombent des arbres une fois qu’ils commencent à se faire arnaquer. Enquête au coeur des fermes et de leurs abus.
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine