Madrid

CO-WORKING - Ne plus travailler seul à Madrid

Les co-workings fleurissent de plus en plus dans la capitale madrilène. Ces espaces réinventent au quotidien la manière de travailler de nombre de travailleurs indépendants qui fonctionnaient jusque-là en solitaires, souvent depuis chez eux. En bref, une alternative à l'isolement privilégiant l'échange. A Madrid, le mouvement a pris une belle ampleur ces dernières années. Le site de bonnes adresses 11870.com en a dernièrement fait un focus. Retour sur cette nouvelle mode qui a du bon
CO-WORKING,11870.com,Madrid,Corinne Pitiot, lepetitjournal.com,Espagne
(Photo HUB Madrid)

Organiser son travail différemment, c'est ce que propose le co-working. L'idée est née à San Francisco en 2005 et depuis n'a cessé de proliférer partout dans le monde. L'espace partagé, dédié au travail, permet aux co-workers de ne pas rester isolés chez eux et de se sociabiliser via le réseau. L'Espagne et Madrid en particulier n'ont pas échappé à la propagation. Selon le site 11870.com, le pays se place en troisième position dans le classement des nations ayant le plus grand nombre d'espaces de co-working, juste derrière les Etats-Unis et l'Allemagne. L'étude Global Coworking Census: 2013 réalisée par Deskwanted chiffre à cent quatre-vingt-dix neuf le nombre d'espaces de ce type en Espagne. Quarante d'entres eux seraient répartis entre Madrid et Barcelone.

L'intérêt, c'est le partage
Corinne Pitiot est co-worker depuis plus d'un an à Madrid. Elle explique que "le co-working est un endroit de travail collectif et partagé". Pour elle, l'intérêt c'est le partage : "On partage notre expérience, on rencontre des gens qui sont dans la même démarche ; on partage nos problèmes et on s'entraide. C'est assez enrichissant et c'est une manière de rompre avec la solitude". L'espace que Corinne a choisi s'appelle The Women Station, situé rue de Medellin à Madrid. Cet espace "aide les femmes à se lancer dans leur projet en leur donnant des facilités" précise-t-elle. L'ambiance ? "C'est comme au travail. Ce qu'il y a de bien c'est qu'il y a une synergie qui se crée entre les personnes, mais pour cela il faut maintenir une continuité dans la relation. C'est ce que permet le co-working". Comme le confirme Corinne, le co-working se base sur deux principes : le partage d'un bureau mais aussi l'accès à un réseau qui promeut l'échange et l'ouverture. Dans ces espaces, des personnes de tous les domaines se rencontrent et sont libres d'échanger leur expérience.

Utopic_US regroupe plus de deux cent co-workers et de ce fait peut être considéré comme le plus grand d'Espagne. Olivia Czetwertynski est chargée du marketing et de la communication de Utopic_US, un espace de co-working situé dans le centre de Madrid. "L'idée est née du fait qu'on voulait créer un espace pour changer le monde". Utopic_US est centré sur la créativité et l'innovation à travers l'art, le monde culturel mais aussi le marketing et la communication. Il y est possible de devenir co-worker pour dix ou vingt heures à la semaine, de s'abonner au mois, d'avoir des prix spéciaux pour les startups. Les co-workers d'Utopic_US "cherchent à travailler sans être seuls chez eux, en venant ici, ils cherchent à se réinventer en tant qu'auto-entrepreneurs par exemple". La collaboration est l'un des points forts de cette forme d'organisation du travail. "Les projets naissent de la collaboration gratuite entre les différents membres", lance Olivia.

Le site 11870.com propose une liste d'espaces de co-working situés dans la capitale espagnole. On y trouve notamment Studio Banana dans le quartier Tetuan, HUB Madrid (un réseau international, HUB, avec des connexions à travers le monde et une antenne dans la capitale, donc), Espiritu 23, La Industrial (tous deux dans le quartier de Malasaña) et plusieurs autres espaces à découvrir.

Milia Colombani (www.lepetitjournal.com - Espagne) lundi 29 avril 2013
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Madrid

CULTURE - 2014 : Olé pour le cinéma français en Espagne

sortir, cinéma, cinéma français, Carmen Pineda,A Contracorriente,Vértigo, Adolfo Blanco,lepetitjournal.com, Espagne
Après 2013, une année un peu faible à cause de la crise économique en Espagne et de la hausse de la TVA à 21% qui a fait diminuer la fréquentation dans les salles de cinéma, 2014 a été, en revanche, une très bonne année pour le cinéma français au sud des Pyrénées. Les films français ont totalisé 4,7 millions d´entrées face aux 2 millions de l´année précédente. Une augmentation qui s´explique par l´amélioration de la situation économique du pays,…
Actualité Espagne

CULTURE - 2014 : Olé pour le cinéma français en Espagne

sortir, cinéma, cinéma français, Carmen Pineda,A Contracorriente,Vértigo, Adolfo Blanco,lepetitjournal.com, Espagne
Après 2013, une année un peu faible à cause de la crise économique en Espagne et de la hausse de la TVA à 21% qui a fait diminuer la fréquentation dans les salles de cinéma, 2014 a été, en revanche, une très bonne année pour le cinéma français au sud des Pyrénées. Les films français ont totalisé 4,7 millions d´entrées face aux 2 millions de l´année précédente. Une augmentation qui s´explique par l´amélioration de la situation économique du pays, par la politique stratégique de promotion du cinéma français d´Unifrance Films et par la qualité des films sortis dans les salles espagnoles
A la une
France/Monde
En direct d'Europe
Les trophées
Expat
Expat - Emploi

RECRUTEMENT - Comment trouver un premier emploi au Canada ?

Elisa est actuellement recruteuse dans le secteur des technologies de l'information au Canada. Elle nous apporte son expertise du monde du travail au Québec pour les nouveaux arrivants mais également beaucoup d'autres informations utiles...

EXPATRIATION - La Coréegraphie

Le W Project s'est rendu à Séoul, Corée du Sud. Quelle surprise ! A vrai dire nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre… mais le wifi et les téléphones gratuits dans le métro nous ont vite convaincus ! Le pays le plus connecté au monde renferme en effet de belles opportunités… à condition de faire les efforts nécessaires et apprendre cette complexe chorégraphie qu’est le business coréen. Reportage vidéo
Expat - Politique

VENTE D'IMMOBILIER À L'ETRANGER – La France dilapide-t-elle son patrimoine ?

En 2011, le patrimoine immobilier de la France à l'Etranger (consulats, ambassades, instituts français, etc) s'élevait à 1.500 biens répartis dans 160 pays, pour une valeur d'environ 5 milliards d'euros. Au cours des six dernières années, 152 biens auraient été vendus par le Ministère des Affaires Etrangères pour une valeur totale de 307 millions d’euros. L'ambassadeur de France en Malaisie nous explique l'impact de cette politique
Magazine
Francophonie