EXPO - La "Movida madrilena" en photos, selon Pablo Perez-Minguez

Vingt-cinq ans après l’un des événements culturels les plus singuliers et originaux de la création contemporaine espagnole, la movida madrilène, le photographe Pablo Perez-Minguez réunit 90 portraits dans une exposition présentée au Museo de Arte Contemporaneo de Madrid

Fabio Mcnamara (Photo : Pablo Pérez- Mínguez)

Aujourd’hui reconnu comme LE photographe de la movida, Pablo Perez-Minguez
compile dans “Mi Movida madrilena”une petite partie de son œuvre qui date du
début des années 80. Une époque caractérisée par l’esprit de liberté, l’hédonisme, le retour àla nature et le “vale todo”...
L’exposition nous promène àtravers le monde de celui qu’on surnomme “PPM”, photographe de référence des années 70 et 80. Pedro Almodovar et Fabio McNamara nous souhaitent la bienvenue avec la première photo de l’exposition. Ils posent tous les deux, maquillés et travestis en femmes, pour le concert de la Nochevieja de l’année 83, dans la salle mythique Rock ola. Le photographe immortalise aussi des groupes de musique comme Radio Futura et Kaka de Luxe. Mais Perez-Minguez ne photographie pas que les cinéastes et les musiciens... Derrière son objectif, PPM traque tous ceux qui ont fait de Madrid le symbole de la modernitédes années 1980 : peintres, journalistes, galeristes et acteurs de la nuit madrilène.
Ne sois pas médiocre, sois optimiste
Mi Movida madrilena”recrée le studio mythique du photographe oùse tenaient des “fiestas fotograficas”ou encore des “diapo party’s”... Un studio atelier qu’il définit lui même comme “un mélange entre le cabaret et le cabinet du docteur Freud”. La plupart des portraits de l’exposition, tant individuels que collectifs, sont des affiches de concerts, des pochettes de disques, des unes de revues ou affiches d’expos. A travers ses clichés, PPM nous fait surtout revivre ce ton provocateur et cette ambiance festive, caractéristiques de la movida. L’exposition réunit aussi un panel de 72 photos de la série Fotoporos, “Photopeaux”, baptisée ainsi pour la proximitéde l’objectif avec la peau...
Témoin de l’intense activitéartistique de l’époque, PPM met sur pied une iconographie riche, aux airs warholiens. Pour Carlos Serrano, commissaire de l’exposition et acteur de la movida, “Cela ne se résume pas àun simple reportage historique sur la movida mais plutôt àquelque chose d’origine intérieure : la vision optimiste de ce photographe qui a étéun protagoniste actif et un témoin exceptionnel de cet espèce de folie collective”.
Marie VALLEREY (
www.lepetitjournal.com - Madrid) 30 août 2006

Mi Movida madrilena.`Fotografias de Pablo Perez-Minguez (1979- 1985)
Jusqu’au 8 octobre 2006
Museo Municipal de Arte Contemporaneo
Calle Conde Duque, 9
Métro San Bernardo ou Ventura Rodriguez
Entrée gratuite
Tel : 915 885 928
 
Madrid

ECHAPPEES BELLES - Jérôme Pitorin "J’ai vécu des grandes tranches de vacances ici dans la région, qui sont très marquantes, très importantes pour moi."

A l'occasion de la diffusion de l'émission Echappées Belles ce samedi 10 décembre consacré à la région valencienne, lepetitjournal Valence vous propose de redécouvrir cette interview exclusive que Jérôme Pitorin nous avait accordé au mois de septembre dernier. Il nous parle de son attachement à l’Espagne, de ses vacances pendant toute son enfance à Javea et de ses découvertes surprises à Valencia.
Actualité Espagne

ECHAPPEES BELLES - Jérôme Pitorin "J’ai vécu des grandes tranches de vacances ici dans la région, qui sont très marquantes, très importantes pour moi."

A l'occasion de la diffusion de l'émission Echappées Belles ce samedi 10 décembre consacré à la région valencienne, lepetitjournal Valence vous propose de redécouvrir cette interview exclusive que Jérôme Pitorin nous avait accordé au mois de septembre dernier. Il nous parle de son attachement à l’Espagne, de ses vacances pendant toute son enfance à Javea et de ses découvertes surprises à Valencia.
Une internationale

PARTI SOCIALISTE – Le Projet 2017 pour les Français de l’étranger

La fédération des Français de l’étranger du Parti socialiste présente son Projet 2017 en vue des élections législatives. Véritable « boite à outil » pour les candidats – 5 sont connus à ce jour – ce document fait le bilan de l’action gouvernementale en faveur des Français de l’étranger et formule des propositions dans de nombreux domaines, avec un impératif, celui du réalisme.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

ENTREPRENDRE – L’aventure VivaLing continue en Chine

VivaLing, première académie de langue en ligne, se développe tous azimuts : ouverture en Chine, lancement de la première certification professionnelle pour l’enseignement des langues en ligne, une 5e langue - l’allemand - qui complète l’offre de l’anglais, du chinois, du français et de l’espagnol… Ce dynamisme est fondé sur une conviction : apprendre une langue à un enfant, "c’est créer des ponts entre les adultes de demain"

W PROJECT - La Colombie: un pays sur lequel on parie

Les équipes du W PROJECT ont cette fois posé leurs valises en Colombie. Pays connu pour la qualité de son café, la Colombie tient son nom du célèbre explorateur qui découvrit dit-on l’Amérique. Elle accueille aujourd’hui de nouveaux types d’explorateurs à la recherche de solutions pour entreprendre et innover. Reportage vidéo
Expat - Politique

PARTI SOCIALISTE – Le Projet 2017 pour les Français de l’étranger

La fédération des Français de l’étranger du Parti socialiste présente son Projet 2017 en vue des élections législatives. Véritable « boite à outil » pour les candidats – 5 sont connus à ce jour – ce document fait le bilan de l’action gouvernementale en faveur des Français de l’étranger et formule des propositions dans de nombreux domaines, avec un impératif, celui du réalisme.

FILLON - En tête aussi chez les Français de l'étranger

Contrairement au premier tour, François Fillon arrive en tête chez les votants de l'étranger. Le report des voix a semble-t-il bien fonctionné pour le vainqueur de la Primaire de la Droite et du centre. On est pourtant loin du raz-de-marée qui a été constaté dans l'Hexagone, avec 52,3% des suffrages. 
Magazine