BYTOX - Le produit miracle débarque en Espagne... Adieu les gueules de bois ?

Inventé aux Etats-Unis, le patch Bytox (pour "Bye les toxines") serait un remède miracle contre la gueule de bois. Il sera commercialisé d’ici quelques mois en Espagne, en France, et au Royaume-Uni. Dans une société où la consommation d’alcool chez les jeunes augmente significativement, l’offre est séduisante. Mais les effets du patch Bytox sont-ils réels ?

La solution aux réveils compliqués des lendemains de fête, le docteur américain Leonard Grossman prétend l’avoir trouvée : le patch Bytox. Le patch Bytox est un mélange de vitamines, d’antioxydants et d’acides aminés censé améliorer la récupération physique, permettant au corps et au cerveau de fonctionner tel un jour ordinaire. Comment ça marche ? Lors de la consommation d’alcool, des vitamines, notamment la vitamine B, et des nutriments essentiels sont détruits de notre corps par les effets diurétiques de l’alcool. Le patch Bytox préviendrait cet effet en diffusant en continu, et avant même qu’ils soient perdus, ces vitamines et nutriments essentiels. Il s’agit donc d’un simple concentré de vitamines, sans aucun risque d’effet secondaire.

ALCOOL(ISATION) – Le botellón devient payant !
500 ou même 600 euros, c’est ce que prévoient de faire payer les autorités à Madrid à partir du 15 juillet prochain à tous ceux qu’ils trouveront en train de boire dans la rue... Lire la suite

BOTELLÓN – Pratique toujours plus précoce
Depuis une vingtaine d’année en Espagne, chaque week-end, c'est le même rituel. Des adolescents et étudiants assaillissent les rues pour profiter de leur temps libre, se divertir et socialiser, avec un verre - voire plutôt une bouteille - à la main... Lire la suite

INSOLITE- Botellón : à votre santé !

Prenez un jeune et ses amis, ajoutez les amis de ses amis et un endroit en plein air avec beaucoup d’alcool, mélangez le tout, patientez… vous obtenez un botellón... Lire la suite

Inefficacité contre l’ivresse
Dix-sept euros les cinq patchs, c’est le prix à payer pour ne pas regretter ses soirées. Une seule recommandation liée au produit, quant à son inefficacité contre l’ivresse : selon le site du produit, il "ne prévient pas contre l’alcoolémie et les comportements dangereux". Pour ce qui est de son utilisation, le patch Bytox est à appliquer 45 minutes avant la consommation d’alcool, et à ne retirer seulement que 8 heures après la consommation du dernier verre. Pas de partie du corps préconisée, si ce n’est que une zone où la pilosité n’est pas très développée. Simple, non ?

"La vitamine B, pas grand-chose contre la gueule de bois"
Ok pour la simplicité, mais quid de l’efficacité ? Si les jeunes ont déjà sûrement hâte de tester le Bytox, certains spécialistes sont dubitatifs. Le docteur Bruno Verebelyi, addictologue parisien, en fait partie. Interrogé par 20minutes, il s’explique : "Sur le principe, les vitamines aident toujours, mais la capacité d'action a l'air assez limitée. Cela me paraît insuffisant pour une 'grosse' gueule de bois". Même constat pour l’addictologue Philippe Batel, dont les propos sont rapportés par le site Bourgogne Live : "Les causes de la gueule de bois, elles sont liées à des tonnes de congénères liés à l’alcool, et d’autre part, à la déshydratation et à la privation de sommeil. Donc la vitamine B, ce n’est pas grand-chose contre la gueule de bois". Le seul effet du Bytox serait donc… l’effet placebo ?

Un encouragement à consommer plus d’alcool ?
Et si l’effet du Bytox serait même nocif et dangereux ? Dans une enquête pour Sciences et Avenir, le professeur Michel Lejoyeux, président de la Société Française d’Alcoologie, met en garde contre ce "produit miracle" : "La 'gueule de bois' est un des signaux négatifs envoyés par l’organisme pour se protéger de la surconsommation. Dire qu’il existe un moyen de la faire disparaître, c’est inciter les gens à prendre des risques pour leur santé".
"Finie la gueule de bois" : l’argument est certes vendeur, mais manque de preuves scientifiques. Le seule véritable remède contre la gueule de bois reste donc une consommation d’alcool avec modération, n’en déplaise aux fêtards !

Arnaud ROY (www.lepetitjournal.com - Espagne)  Mardi 13 novembre 2012

Inscrivez vous à notre newsletter gratuite !
http://www.lepetitjournal.com/pages-annexes/279-la-newsletter-du-petit-journal.html.com/programa.html

Madrid

SEANCE DE RATTRAPAGE – Que s'est-il passé cet été en Espagne?

presse espagne
Ça y est, les vacances sont bel et bien terminées. Il faut maintenant reprendre le chemin du travail et retrouver son rythme de croisière. Peut-être, pendant la pause estivale n'avez-vous pas suivi très assidûment l'actualité espagnole ? Ce n'est pas grave, car lepetitjournal.com vous propose un rapide tour d'horizon des événements qui ont marqué l'été
Actualité Espagne

SEANCE DE RATTRAPAGE – Que s'est-il passé cet été en Espagne?

presse espagne
Ça y est, les vacances sont bel et bien terminées. Il faut maintenant reprendre le chemin du travail et retrouver son rythme de croisière. Peut-être, pendant la pause estivale n'avez-vous pas suivi très assidûment l'actualité espagnole ? Ce n'est pas grave, car lepetitjournal.com vous propose un rapide tour d'horizon des événements qui ont marqué l'été
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi
Expat - Politique

DIPLOMATIE CULTURELLE - Alliance Française et Institut Français : qui est qui ?

Composante majeure du rayonnement français, la diplomatie culturelle peut compter entre autres sur le réseau de l’Institut Français et celui des Alliances Françaises pour la promotion et la diffusion de la langue et de la culture françaises à travers le monde. Si leur action est complémentaire, l’existence de ces deux acteurs conduit parfois à un manque de lisibilité.

GERARD LARCHER – "Nos pays savent faire l’unité dans la diversité"

Venu à Milan pour visiter l’Exposition universelle, Gerard Larcher a lancé un appel à la solidarité sur les dossiers d’actualité de la migration, de la Grèce et de la sécurité. Une solidarité illustrée par la qualité des relations franco-italiennes soulignée par le Consul général de France Olivier Brochet, qui célébrait pour la première fois la fête nationale à Milan.
Magazine