ÉCO - Le spectre d'un sauvetage européen s'éloigne. L'Espagne garde la tête sous l'eau

Par la grâce de nouvelles émissions de bons du Trésor sur le marché obligataire, le gouvernement espagnol a bouclé jeudi dernier son programme de financement pour 2012. C'est une agréable surprise, qui devrait permettre au Premier ministre Mariano Rajoy de remiser l'aide financière de l'Europe à plus tard

Evolution de la prime de risque espagnole (Source eInforma.com)

L'Espagne veut se débrouiller toute seule et elle le montre. En émettant mercredi dernier sur le marché obligataire des bons du Trésor public, la quatrième puissance économique de la zone euro a emprunté la bagatelle de 4,763 milliards d'euros, qui lui permettent instantanément de boucler son programme de financement pour 2012, estimé à 86 milliards d'euros. En clair, elle a joint les deux bouts pour cette année, et peut s'en féliciter.

Attitude payante

Depuis le mois de septembre, l'ombre d'un sauvetage financier diligenté par l'Union européenne planait au-dessus du gouvernement Rajoy, qui avait d'emblée adopté la posture de "la patate chaude", repoussant coûte que coûte la main tendue par Bruxelles. Sur le court terme, cette attitude exonère son pays de vendre une partie de sa dette à la banque centrale européenne et donc d'être pieds et mains liés à la Commission européenne.

La crise est toujours là
Mais cette bonne nouvelle n'efface pas la situation économique détestable qu'endurent les 47 millions d'Espagnols. Elle ne fait que repousser une échéance. Bruxelles indiquait précisément la semaine dernière ses prévisions en matière de déficit et de croissance pour la quatrième puissance économique de la zone euro. Et elles ne sont pas bonnes : selon la Commission européenne, l'Espagne ne devrait pas atteindre ses objectifs de réduction budgétaire en 2013 ni en 2014 puisque le taux restera au-dessus de 6 % (contre 4,5 et 2,8% espérés par Madrid). Idem pour l'évolution du Produit intérieur brut : l'indice de richesse espagnole devrait constater un nouveau repli d'1,4% pour l'année prochaine. Et que dire de la dette, qui s'aggrave toujours un peu plus à mesure que les jours passent.

La banque centrale européenne tend toujours sa main
C'est dans ce contexte inattendu que le président de la banque centrale européenne, Mario Draghi, s'est exprimé jeudi sur l'Espagne, à l'issue d'une réunion mensuelle sur la politique monétaire menée par Francfort. Selon différents médias européens, il a réitéré sa proposition de sauvetage financier au gouvernement de Mariano Rajoy en réaffirmant les règles du jeu : "C'est au pays concerné de faire le premier pas pour activer le mécanisme. En aucun cas nous n'interviendrons." Et d'ajouter, répondant aux interrogations du Premier ministre sur les contraintes engendrées par un tel contrat : "On ne peut rien garantir pour le moment. Il n'y a aucun quiproquo automatique." La balle est donc plus que jamais dans le camp de Madrid pour décider de son avenir. Vendredi soir, la prime de risque espagnole culminait à 448 points (5,82%). Elle a atteint la semaine dernière son niveau le plus haut depuis début octobre, preuve que les investisseurs restent méfiants vis à vis de l'économie espagnole, en dépit des manoeuvres gouvernementales pour repousser le sauvetage européen.

Damien LEMAÎTRE (www.lepetitjournal.com - Espagne) Lundi 12 novembre 2012

Inscrivez vous à notre newsletter gratuite

Madrid

JEROME BONNAFONT A VALENCE - "La France voit l´Europe comme un projet politique et un outil économique"

Ambassadeur de France en Espagne depuis 2 ans, Jerôme Bonnafont effectuait son premier déplacement à Valence les 11 et 12 novembre dernier. Visite de l´Université de Valence, de l´Agence Consulaire, de la Chambre de Commerce, cérémonie pour «Les Poilus de Valence» au Lycée Français, hommage à la participation espagnole à la Résistance française et à la libération de Paris à l´Institut Français, étaient au programme de ce voyage diplomatique,…
Actualité Espagne

HEDI SAÏM - "A l'Alliance Française de Malaga nous avons décidé de nous axer autour du cinéma"

Sortir, Málaga, Alliance Française de Malaga,Festival cinéma,Centre Pompidou, Carmen Pineda,lepetitjournal.com, Espagne
Hédi Saïm, responsable de culture et de coopération de l´Alliance Française de Malaga, est aussi le directeur du Festival de Cinéma qui a lieu, tous les ans, dans la capitale andalouse, patrie de Picasso ou de l´acteur Antonio Banderas. A travers cette action culturelle de l´Alliance, le cinéma français et francophone trouve sa place au soleil, en plein sud de l´Espagne, dans une ville vivante, culturelle (Málaga accueillera en mars, un annexe du Centre Pompidou) et cinématographique. Hédi Saïm nous parle, avec passion, de la manifestation, dont la dernière édition vient de se clôturer
A la une

MATHIEU AMALRIC - "Ma vie est de réaliser des films"

Mathieu Almaric est attendu par une foule d’admirateurs au sous-sol de la Fnac Montparnasse, à Paris, qu’il fréquentait comme vendeur il y a 30 ans. Après sa dédicace pour la sortie en DVD du film La Chambre Bleue, il filera en scooter au théâtre de la Bastille pour jouer dans la pièce Le Moral des ménages. L'acteur qui en est à sa 6e réalisation se confie sur son enfance expatriée qui l’a finalement conduit vers un domaine où il excelle…
France/Monde
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

ENJEUX - "L'Europe a-t-elle manqué le virage du numérique?"

Les Entretiens de Royaumont étaient de retour au Château Royal de Varsovie ce samedi 15 novembre. Des intervenants français et polonais, dont Jacques Attali ou François Fillon, ont constaté que l'Europe a mal négocié ce virage technologique. Ils en appellent à une Europe unifiée numériquement
Expat - Politique

FRANÇAIS DE L’ETRANGER – Les choix budgétaires pour 2015

Le budget 2015 de "l'Action extérieure de la France" va être examiné par le Parlement. Les crédits dévolus aux Français de l’étranger et aux Affaires consulaires sont en légère baisse. L’aide sociale en pâtira. En revanche, les crédits consacrés aux bourses scolaires augmentent de 5,6 %.

MATTHIAS FEKL – "Les Français de l’étranger sont un atout extraordinaire"

Deux mois après sa prise de fonction à la tête du secrétariat d’Etat au Commerce extérieur, à la Promotion du tourisme et aux Français de l’étranger, Matthias Fekl souhaite plus que jamais mettre en valeur le potentiel que représente la communauté des Français de l’étranger. Sa stratégie ? Proximité et pragmatisme
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.
Francophonie

LANGUE FRANÇAISE – Le monde compte 274 millions de francophones

La francophonie progresse dans le monde. C’est la conclusion du second rapport quadriannuel de l’OIF sur l’usage de la langue française dans le monde, présenté au siège de l’organisation à Paris mercredi 5 novembre. En 4 ans, le nombre de francophones a augmenté de près de 25%. Le français est aujourd’hui la seconde langue la plus étudiée dans le monde. D’ici 2060, les francophones pourraient être 767 millions à travers le monde, ce qui constitue un formidable potentiel économique et culturel. Encore faut-il soutenir cette dynamique, prévient l’OIF.