MEETING FROG VALLEY – Femmes chefs d’entreprises et fières de l’être !

expat, expatrié, francophone, french, français, R-U, UK, Angleterre, Great, Britain, journal, News, information, actualité, communauté, magazine, Londres, frogvalley, feminisme, entrepreneur, soirée, débat, conversation, confiance, langage, entreprise, PDG, leader, femmesCinq femmes, cinq parcours et un point commun. Wendy Devolder, Janna Goncharova, Lu Li, Anna Gudmundson et Ghela Boskovich sont toutes entrepreneuses dans le secteur technologique londonien. Jeudi 1er juin, elles sont venues témoigner - en anglais - de leur choix de carrière, dans des domaines dits masculins. Initiateurs de cette rencontre : Frog Valley et Startupbootcamp Fintech. Entre réussite, féminisme, encouragement et mise à mal des préjugés, une cinquantaine de personnes ont profité des conseils avisés de ces chefs d’entreprises.

expat, expatrié, francophone, french, français, R-U, UK, Angleterre, Great, Britain, journal, News, information, actualité, communauté, magazine, Londres, frogvalley, feminisme, entrepreneur, soirée, débat, conversation, confiance, langage, entreprise, PDG, leader, femmes

Jeudi 1er juin, au Rainmaking Loft London, à deux pas du Tower Bridge, cinq femmes ont partagé les secrets de leur ascension et leurs expériences professionnelles. Elles étaient réunies grâce à Frog Valley, organisateur d’événements pour entrepreneurs à Londres. Assises face à une assemblée majoritairement féminine, elles se sont présentées tour à tour : Wendy Devolder est PDG et fondatrice de Skills Matter Limited qui rassemble 90 000 ingénieurs passionnés en développement de logiciels et tournés vers linnovations de pointe. Janna Goncharova dirige Partner Pit Stop Ventures, une société qui aide les entreprises technologiques à s’améliorer et à grandir.
Lu Li est à la tête de Blooming Founders, une startup supportrice des compagnies menées par des femmes. Ghela Boskovich est présidente de Startupbootcamp Fintech, un programme d’aide au développement d’entreprises. Et enfin, Anna Gudmundson est PGD à Kin Wellness, un logiciel permettant aux personnes de mesure leur bien-être pour être plus heureux au travail.

Des références au féminin
Après cette brève introduction, elles ont abordé leurs parcours, parfois compliqués. « Durant des années, le marketing a fait en sorte que l’ordinateur soit un « truc » d’homme. Lorsque j’ai commencé mes études dans la technologie, il y a maintenant 14 ans, nous étions très peu de femmes, et je n’avais pas de modèle féminin auquel me rattacher » constate Anna Gudmundson. Les quatre autres invitées assises à ses côtés acquiescent. « Il est vraiment important que les femmes se soutiennent entre-elles pour qu’elles aient confiance en leurs capacités et qu’elles ne doutent pas de leur réussite ». 
Pour pallier à ce problème de références, Lu Li expose alors son livre, « Dear Female Founder », un recueil rassemblant 66 lettres d’entrepreneuses. « Mon but avec cet ouvrage est de mettre à disposition des témoignages pour que celles qui ont envie de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale aient des modèles, des conseils et comprennent qu’être une femme n’est en aucun cas une excuse pour ne pas se lancer ». Pour Ghela Boskovich, médiatrice de la rencontre, « La différence - âge, genre, religion, origine, culture etc. - au sein d’une équipe, c’est la différence que l’on apporte sur le marché. C’est un critère crucial ». En quelques minutes, les préjugés sont mis au placard. « Une entreprise qui fonctionne bien progresse avec des individus qui apportent leurs connaissances et leurs atouts. Cela n’a rien à voir avec ce que les femmes ou les hommes sont ».

Le langage et la confiance en soi
expat, expatrié, francophone, french, français, R-U, UK, Angleterre, Great, Britain, journal, News, information, actualité, communauté, magazine, Londres, frogvalley, feminisme, entrepreneur, soirée, débat, conversation, confiance, langage, entreprise, PDG, leader, femmesPour que les mentalités changent et que les comportements évoluent, plusieurs conseils ont ensuite été divulgués : « Nous n’avons pas à devenir des hommes pour travailler […], nous devons changer notre langage afin de nous faire respecter sans pour autant devoir parler plus fort que les autres » continue Anna Gudmundson. Wendy Devolder d’enchaîner : « Si vous n’avez pas confiance en vous, comment voulez-vous que des personnes croient en vous et en votre business ? ». Les femmes souffrent malheureusement du syndrome d’imposture, comme si leur place n’était pas à la table des négociations. Janna Goncharova casse ce stéréotype et explique : « Lorsqu’une femme s’adresse à ses investisseurs ou collègues, elle aura tendance à dire des phrases comme « Puis-je me permettre de suggérer que… qu’en pensez-vous ? ». Mais nous sommes légitimes ! Nos phrases doivent commencer par « Je suggère que, et je pense que. ». « Le langage, chez l’humain, c’est la manière dont nos pensées sont matérialisées et ce que l’autre perçoit de nous. Si l’on hésite ou que l’on s’excuse d’être là, la personne en face va penser que nos idées ne sont pas claires et surtout que l’on n’est pas quelqu’un de confiance. Nous créons la dynamique de la conversation » expose Ghela Boskovich. Après une heure de positivisme et de partage constructif, elle a pu conclure en désignant ses pairs : « Vous entendez et vous voyez. Et vous les regardez créer ».

Soizic Robet, (www.lepetitjournal.com/londres), le 5 juin 2017

 
A la Une

SORTIE - City farms: un air de campagne dans la ville

expat, expatrié, francophone, french, français, R-U, UK, Angleterre, Great, Britain, journal, news, information, actualité, communauté, magazine, Londres, city farms, campagne, ferme urbaine, sortie, animaux, ateliers
Besoin de prendre l’air ? Marre des transports et de la vie urbaine tumultueuse ? La campagne vous ferait le plus grand bien ? Pas besoin de prendre le train ou la voiture, car dans Londres-même, vous pourrez goûter au plaisir rural grâce aux diverses city farms que compte la capitale anglaise. Animaux, activités ludiques pour les petits et les grands, espaces verts… Suivez le guide !
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine