CCFGB - Florence Gomez - "La Chambre : un acteur incontournable pour qui veut développer son business au UK !"

Florence Gomez, directrice générale de la CCFGB (Chambre de Commerce Française de Grande Bretagne) depuis 5 ans, revient pour lepetitjournal.com sur le fonctionnement et les évolutions de la plus importante Chambre de Commerce étrangère au UK

Lepetitjournal.com - Pouvez-vous nous présenter la Chambre de Commerce Française de Grande-Bretagne en quelques chiffres? 

Florence Gomez - La CCFGB a été fondée en 1883. Nous fêtons donc cette année notre 130ème anniversaire, ce dont nous sommes particulièrement fiers. La Chambre fait d’ailleurs partie des plus anciennes Chambres de Commerce Françaises dans le monde. 
Nous comptons près de 600 entreprises membres qui regroupent à la fois des grandes entreprises, des PME et des entrepreneurs, principalement français et britanniques, ainsi qu’une équipe multiculturelle d’une trentaine de personnes.  
Enfin, notre chiffre d'affaires atteignait les £1,700,000 en 2012, dont 40% provenant des adhésions de nos membres, 40% des services d'appui aux entreprises et les 20% restants, des évènements (sponsorship et participation) et des publications (ventes publicitaires et vente de guides). 
Nous organisons environ 35 évènements par an ainsi qu’une quarantaine de sessions gratuites organisées dans le cadre de nos 8 forums et clubs. 

Quelles sont les différentes catégories de membres ?

Les entreprises intéressées par la Chambre ont le choix entre trois catégories. La catégorie "Patron Member", qui s'adresse plutôt à des grands groupes et dont l’adhésion annuelle s’élève à £6350. Nous comptons plus de 80 entreprises parmi nos membres “patrons”. 
Vient ensuite la catégorie "Corporate Member" dont la cotisation est de £2150 par an. Cette catégorie regroupe également quelques grands groupes mais aussi et surtout des grosses PME qui souhaitent se démarquer de la troisième catégorie qui est celle des "Active Members". Ces derniers, majoritairement entrepreneurs et PME, sont les plus nombreux à la Chambre puisque nous en comptons plus de 450. Le montant de cette adhésion est de £625/an. 

On entend souvent dire - à tort - que nous sommes la Chambre des grands groupes. Malheureusement, cela signifie que les messages que nous faisons passer ne sont pas encore suffisamment clairs mais nous y travaillons activement. En effet - et bien qu’au sein du réseau des Chambres Françaises à l’Etranger, nous comptions le plus grand nombre de membres patrons - nous avons développé au cours des 5 dernières années, beaucoup de nouveaux services dédiés aux PME et aux entrepreneurs.

Que viennent chercher les grandes entreprises qui adhérent à la CCFGB ? 

Nous organisons chaque année 8 à 10 événements gratuits et dédiés aux "main representatives" de nos membres patrons, issus de secteurs aussi variés que le luxe, la finance, l'énergie, les transports, la construction, la santé ou encore les NTIC et les services…
Ces événements, très exclusifs bien qu’informels, représentent des opportunités de rencontres extrêmement ciblées et très "high profile", qui permettent aux représentants de nos membres patrons de se retrouver de manière régulière, donc de mieux se connaitre et de développer des relations d'affaires les uns avec les autres. 
Nous avons également mis en place des forums sur des thématiques transversales telles que les ressources humaines, le droit, la finance, le changement climatique ou les relations interculturelles, afin de permettre aux DRH, aux DAF, aux Directeurs juridiques, etc., des grands groupes, d’échanger et de partager expertise et expériences, autour de thèmes identifiés en amont.
Nous avons en outre développé des partenariats avec de très belles institutions britanniques comme le Financial Times, la Royal Academy of Arts ou encore le Royal Opera House qui permet par exemple à nos membres patrons de bénéficier de l’option "priority booking".

Enfin, notre rôle est de faire savoir le savoir-faire et les succès de nos entreprises membres. A cet effet, nous leur proposons une visibilité gratuite dans la rubrique « News » de notre magazine bimestriel INFO, dans laquelle nous compilons des informations importantes à leur sujet telles que des contrats remportés, des fusions, des acquisitions, etc.
INFO, que j’encourage tout le monde à lire étant donné l’excellent feedback dont il fait l’objet, est distribué  à 5 000 exemplaires. On le trouve notamment dans les "Business Lounges" d'Eurostar et d'Air France à Paris et à Londres. Il est également envoyé à plus de 1 500 décideurs britanniques dont les membres du gouvernement, les maires de grandes villes, les présidents d'universités, etc…

Qu'en est-il pour les PME et les entrepreneurs ?

Pourquoi une PME ou un entrepreneur devient-il membre de la Chambre ? Je pense que dans la grande majorité des cas, ils viennent pour nouer des contacts, étoffer leur carnet d'adresses et surtout développer leur business en trouvant non seulement des clients potentiels mais également des fournisseurs, prestataires de service, partenaires, etc.
Je souhaite toutefois préciser que la Chambre n'est pas l'agent commercial de ses membres, son rôle est davantage de les mettre en relation les uns avec les autres. Il leur appartient ensuite de tirer profit de ces opportunités. 
Nous leur proposons également une visibilité gratuite dans notre magazine INFO, puisqu’une rubrique de 6 pages, qui leur est exclusivement dédiée, vient d’être créée : « Spotlight on SMEs and Entrepreneurs ». Elle y intègre des news, des portraits ainsi qu’une "Success Story", mettant en avant un entrepreneur ayant particulièrement réussi de ce côté de la Manche. 
Entrepreneurs et PME qui peuvent en outre concourir pour les prix PME et Innovation de nos Franco British Business Awards, organisés annuellement depuis 15 ans en partenariat avec la Chambre de Commerce franco-britannique à Paris.
Enfin, nous leur donnons la possibilité d’échanger sur des problématiques transversales ou de s’informer sur des sujets tels que les réseaux sociaux, comment répondre à un appel d’offres, comment « pitcher », etc., dans le cadre de notre Club "PME Entrepreneurs" qui a été créé en 2009 et qui compte désormais plus de 250 membres. En plus de ces réunions de travail gratuites, des rencontres informelles leur sont proposées dans le cadre du tout nouveau « The Club @ The Pub » ou Le Club PME au Baranis, lui-même membre de la Chambre!

Outre ces différents services, notre équipe est à la disposition des PME et des entrepreneurs pour leur donner des conseils. Ils peuvent faire appel à nos services d’appui à l’export (recherche de partenaires, études de marché, mise à disposition d’agents commerciaux, listes de contacts, etc.), à l’implantation (représentation fiscale, gestion comptable et salariale), et au recrutement.

Revenons sur ce service "implantation". En quoi consiste-t-il exactement ? 

Ce service, devenu aujourd’hui le plus important de la Chambre grâce à une demande en forte croissance, gère la comptabilité et les salaires de 115 PME françaises au UK dont Sandro, Bonpoint, la biscuiterie Saint Michel, Husson, etc.
Nous avons également lancé des Journées Implantation sur mesure. Imaginez un patron de PME qui veut se développer au Royaume Uni mais qui n’a aucun contact. Il a bien sûr la possibilité de faire des recherches sur internet mais d’une part il n’aura pas de garantie sur les prestataires identifiés (avocat, banquier, recruteur, fiscaliste, etc.), et d’autre part, il va perdre un temps fou à identifier ces contacts et obtenir les réponses aux questions qu'il se pose – Sous quelle forme juridique m’implanter ? Combien de temps ça va me prendre ? Combien ça va me coûter ? Quels sont les niveaux de salaire au Royaume Uni? Comment recruter ? …
La Chambre, grâce à son réseau de plus de 600 entreprises membres, a tous les contacts nécessaires et peut lui faire gagner beaucoup de temps, d’énergie et d’argent. La PME remplit un cahier des charges à partir duquel nous nous chargeons de trouver, parmi nos membres que nous connaissons bien, les spécialistes qui correspondent parfaitement à son profil et à ses besoins. Nous organisons ensuite, pour le compte de la PME, un programme de rendez-vous à la Chambre et sur une journée, tout ça pour seulement £900 !
C'est un service qui plait d'autant plus que nous pouvons, si la PME décide de s’implanter, l’accompagner de A à Z, en l’orientant vers notre service de recrutement qui propose des packages PME à des tarifs défiant toute concurrence, ainsi que vers notre service de gestion comptable et salariale. Cerise sur le gâteau, s'il préfère commencer à s'installer sur le marché britannique en recrutant un VIE, la CCFGB propose un service d'hébergement et de coaching. L'idée étant d'accompagner les PME dans toutes les étapes de leur projet - de l'étude de marché à la création de la structure juridique en passant par l'ouverture d'un compte en banque, entre autres services.


Qu'est ce qui vous a poussé à créer un service de recrutement ?

Nous l'avons lancé au plus mauvais moment mais en parfaite connaissance de cause. En effet, c’est en 2012, année économiquement difficile, que ce service a été créé, avec comme objectif d’être opérationnel au moment où les "affaires reprendraient" ! Les résultats du premier trimestre 2013 sont très encourageants. Nous sommes parvenus, en l’espace d’une année, à fidéliser les entreprises clientes, et ce, grâce à l’excellent travail de Véronique Revington qui a développé ce service autour de véritables valeurs telles que la diversité, l’accompagnement et le développement des compétences.
Ce service permet en outre de recruter de nouvelles entreprises membres. En effet, toutes ne rejoignent pas la Chambre dans le seul but de participer aux évènements - bien que le networking reste un des poumons de notre activité - elles ont désormais conscience que la Chambre va pouvoir leur apporter d’autres services en les aidant par exemple à recruter à des tarifs bien en dessous des prix du marché. Il suffit en effet d'un seul recrutement via notre service pour que l'adhésion soit amortie! Le retour sur investissement est donc immédiat.
En résumé, je pense que la Chambre représente une vraie valeur ajoutée pour les PME et les entrepreneurs dont le montant de la cotisation annuelle s’élève à £625, l'équivalent finalement d'un bon repas au restaurant par mois.  

Vous organisez un très grand évènement le 29 octobre prochain. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Oui. Nous organisons, en partenariat avec l’Ambassade, notre toute première Franco British Energy Conference avec la participation du Ministre de l’énergie britannique mais aussi de nombreuses entreprises membres, toutes leaders dans ce domaine, dont notamment Edf Energy, Alstom, Areva, Gdf Suez, Vinci Energies, Spie, Veolia, Total, etc.
Le programme est en cours de finalisation et un site internet dédié sera prochainement lancé. A ce jour, 3 entreprises se sont engagées en tant que sponsors de l’événement. Il s’agit d’EDF Energy, Alstom et Areva, que nous remercions pour leur confiance.  

Quels sont les autres projets pour les mois à venir ?

Un nouveau binôme à la présidence de la Chambre sera élu à la prochaine Assemblée Générale. Ce n'est pas un projet mais c'est un changement important. Les statuts prévoient en effet que le mandat du président et du vice-président (élus en même temps), ne dépasse pas 6 ans. Je profite de l’opportunité de cet article pour remercier chaleureusement Arnaud Vaissié et Peter Alfandary, respectivement président et VP depuis 2007, pour leur soutien, leur engagement et pour leur confiance.  

L’un des objectifs que nous nous sommes donnés pour cette année 2013 est que la Chambre devienne encore plus influente et continue à développer ses relations avec la presse tant française que locale. A cet effet, une rencontre sera organisée le 22 mai prochain entre journalistes, membres du board et présidents de nos forums et clubs. L'idée est de faire mieux connaitre les activités de la Chambre aux journalistes afin qu’ils identifient les sujets sur lesquels ils pourraient nous solliciter.

Enfin, et pour mieux répondre aux attentes de nos membres, nous avons l’intention de lancer de nouvelles catégories d’évènements sur des thématiques plus transversales. Un événement « Diversity » ou encore « Success Stories » verront le jour cette année.

Etre à l’écoute de nos membres, adapter notre offre, nous réinventer, est l’ambition qui nous motive !

Propos recueillis par Simon Gleize (www.lepetitjournal.com/londres) mardi 23 avril 2013

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir notre newsletter !

 
 
A la Une

LONDRES PLAGES - Les meilleurs spots pour vos sorties estivales

expat, expatrié, francophone, french, français, R-U, UK, Angleterre, Great, Britain, journal, News, information, actualité, communauté, magazine, Londres
Soleil doré, palmiers, cocktails et crème glacée : un rêve à votre portée ! Cet été Londres regorge de plages où s’allonger comme si vous étiez à la mer pour de vrai. Voici une sélection des meilleurs spots où bronzer au cœur de la capitale, en espérant que le beau temps soit vite de la partie.
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine