EXPATRIATION - Ces Britanniques qui veulent s'inspirer de la représentation française

Ils sont plus de 5 millions à vivre à l'étranger et n'ont personne vers qui se tourner. Aux États-Unis, en Espagne, en Australie ou en France, ils sont désormais nombreux à rêver d'avoir leur "Axelle Lemaire" à eux. Celle qui représente à l'Assemblée Nationale les Français expatriés en Europe du Nord fait des envieux du côté…britannique.

(La répartition des expatriés britanniques dans le monde)

Début janvier, Peter Johnson, 64 ans, lançait une pétition pour tenter d'obtenir un représentant des expatriés au parlement britannique. Inspiré par les exemples français ou italiens, ce policier à la retraite, qui vit en Espagne depuis six ans après être passé par la France, l'Allemagne ou encore Malte, ne comprend pas pourquoi personne ne représente les expatriés. "Il y a des millions de Britanniques qui vivent à l'étranger et ils méritent d'avoir leur mot à dire. Beaucoup d'entre eux continuent de payer des impôts au Royaume-Uni et sont donc concernés par ce qui se passe dans ce pays", explique-t-il. 

(Brian Cave, installé à Gourdon dans le Lot depuis 15 ans)

Perte du droit de vote après 15 ans à l'étranger
Même son de cloche pour Brian Cave, 80 ans, qui vit une retraite paisible en France. Installé à Gourdon, dans le Lot, depuis 15 ans avec sa femme, il mène le même combat depuis de nombreuses années. Avec son blog "Pensioners debout", il tente de sensibiliser ses concitoyens qui résident à l'étranger mais aussi d'alerter les hommes politiques britanniques sur un problème majeur : après 15 ans de résidence à l'étranger, les citoyens britanniques ne sont plus autorisés à voter dans leur circonscription d'origine. Un système que Brian trouve injuste. "Nous continuons à payer des impôts au Royaume-Uni mais nous n'avons plus de droits et aucune représentation", explique t-il.

Fervent défenseur de l'idée européenne qu'il conçoit comme un "réseau de nations", il ne comprend pas pourquoi les Britanniques qui vivent à l'étranger sont exclus de la vie politique de leur pays : "Ce sont ses citoyens qui constituent ce qu'est la nation britannique. Qu'ils vivent sur le sol britannique ou ailleurs…" Ce naturaliste, venu chercher dans la campagne française du calme et un plus grand jardin, reçoit quelques soutiens de la part d'hommes politiques britanniques mais peu du côté du gouvernement qui, selon lui, "a peur que le vote des expatriés contrecarre ses plans".

Une pétition à contre-emploi ?
Aujourd'hui, Brian tente surtout de sensibiliser les autres expatriés qui souvent, regrette-t-il, "ne se sentent pas vraiment concernés". C'est d'ailleurs pour cette raison que, même s'il soutient la pétition lancée par Peter Johnson, il ne l'aurait pas fait lui-même. "Le problème, explique-t-il, c'est que cela risque de se retourner contre nous. Il faut que 10 000 Britanniques la signent pour que nous ayons une réponse des autorités et 100.000 pour avoir un débat à la Chambre des Communes. Si ce n'est pas le cas, le gouvernement va tout simplement dire : "vous voyez, les expatriés ne sont pas intéressés pour être représentés…"" Effectivement, la pétition, lancée en janvier et valable pendant un an, n'a recueilli pour l'instant que 1173 signatures. À ce rythme là, les inquiétudes de Brian risquent bien de se vérifier. 

Pourtant, il l'assure, lui se sent toujours très concerné par ce qui se passe au Royaume-Uni. Parce qu'il a bien sûr de la famille, des amis et des enfants là-bas mais aussi parce qu'un jour, comme la plupart de ses concitoyens, il rentrera au pays pour y finir sa vie. 

Simon Geize (www.lepetitjournal.com/londres) vendredi 22 février 2013

Abonnez vous gratuitement à notre newsletter !  

TRISTAN LUCAS – Son premier one man show à Londres

Pour son premier one man show, Tristan Lucas, humoriste à la fois cynique et sympathique, débarque à Londres le 22 avril 2015. Intitulé "En douce !" son spectacle s’intéresse à des anecdotes du quotidien qu’il s’amuse à décaler. Découvrez dès à présent l’univers de ce jeune comique très prometteur ! 

ALBAN – Des pinups au French Art Studio

Après vous avoir fait découvrir le photographe hors du commun Antoine Rose, le French Art Studio vous présente dès le 21 mars, un nouvel artiste, Alban. Avec son exposition "j’aime les filles",…
A la une

ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L’ÉTRANGER – Comment limiter les frais de scolarité ?

Sur la période 2007-2012, pour l’ensemble des établissements français de l’étranger, les frais de scolarité se sont envolés. Avec une hausse moyenne de 45,25%, c’est l’avenir du réseau qui est en péril. La sénatrice des Français établis hors de France, Claudine Lepage, et le député des Français du Bénélux, Philip Cordery, ont présenté 50 propositions pour freiner cette spirale.
France/Monde
En direct d'Europe
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Que sont devenus les anciens lauréats ?

A quelques semaines de la 3ème cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, qui se déroulera sous les dorures du Quai d’Orsay le 17 mars prochain, lepetitjournal.com vous propose de revenir sur le parcours des lauréats 2014 depuis la remise de leur trophée. DJ, entrepreneur, chercheur, judoka… Ces Français de l’étranger avaient été choisis par le jury pour leur parcours atypique et leur engagement. Un an après l’euphorie de la remise de trophées, ils font le bilan. 
Expat
Expat - Emploi

EMPLOI EN ANGLETERRE - Tout savoir pour trouver sans stresser

En arrivant à Londres, vous êtes nombreux à rechercher un travail sans savoir vraiment par où commencer ni ce sur quoi il faut être vigilant. Le système au Royaume Uni étant parfois différent du notre, il est important de connaître quelques points importants pour réussir son insertion professionnelle de l’autre côté de la Manche. Voici quelques informations qui pourront vous aider. 
Expat - Politique

ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L’ÉTRANGER – Comment limiter les frais de scolarité ?

Sur la période 2007-2012, pour l’ensemble des établissements français de l’étranger, les frais de scolarité se sont envolés. Avec une hausse moyenne de 45,25%, c’est l’avenir du réseau qui est en péril. La sénatrice des Français établis hors de France, Claudine Lepage, et le député des Français du Bénélux, Philip Cordery, ont présenté 50 propositions pour freiner cette spirale.
Magazine
Francophonie

EXPOSITION - Retour vers le futur avec le Rio du 19e siècle vu par Jean-Baptiste Debret

Debret
Le centre culturel Correios accueille, jusqu’au 3 mai, l’exposition “O Rio de Debret“ qui rassemble 120 dessins et peintures originales de l’artiste français. Des esclaves à la vie du palais royal, des paysages aux quartiers de l’époque, c’est un voyage dans le temps qui nous est proposé, pour comprendre les origines du Rio d’aujourd’hui. Lepetitjournal.com était présent mercredi soir à son vernissage.