HEAD OVER HEELS – Des bancs de l'école au tapis rouge des Oscars !

De Cannes à Los Angeles, le film d'animation Head Over Heels réalisé par des étudiants de la National Film and Television School fait son petit bonhomme de chemin. Avec une nomination aux Oscars en poche, le projet joue désormais dans la cour des grands. Une expatriée française n'y est d'ailleurs pas étrangère… 

Après de nombreuses années de mariage, Walter et Madge se sont éloignés l'un de l'autre : il vit par terre, elle vit au plafond. Il ont des existences parallèles dans la même maison, ne se parlant jamais, ne se regardant même pas. Telle est la situation initiale de Head Over Heels, un film  d'animation en "stop motion" réalisé par un groupe d'étudiants de la National Film and Television School, située à Beaconsfield à l'ouest de Londres. 

Neuf mois de travail
"L'idée de Head Over Heels m'est venue lorsque je regardais un tableau de Rembrandt, Le Philosophe en méditation. Il y a un escalier en colimaçon dans le coin qui est parfaitement symétrique, comme si il pouvait être utilisé par quelqu'un vivant au plafond. J'ai imaginé deux personnes qui partageraient cet escalier et j'ai commencé à me demander qui ils étaient et comment ils en étaient arrivés là," raconte le jeune réalisateur du film, Timothy Reckart.  

L'équipe a alors travaillé pendant neuf mois pour donner vie à ce film de fin d'études. "C'était le projet le plus ambitieux,  explique Eléonore Crémonèse, qui a participé à l'aventure en tant que décoratrice, j'ai craqué dessus tout au début, avant même de faire partie du groupe," ajoute-t-elle. L'étudiante originaire de Paris a confectionné l'ensemble des décors du film. Et la tâche n'était pas simple. Il s'agissait de créer une maison avec un univers singulier où le moindre petit objet a de l'importance. Un travail de longue haleine qui s'avère maintenant payant.

Du festival de Cannes à la cérémonie des Oscars 
La première mondiale du film s'est déroulée au Festival de Cannes en 2012. Depuis, Head Over Heels accumule les récompenses.Il a notamment reçu les prix de meilleur film au Festival Anima Mundi à Rio et le prix du public au Festival international du film d'animation d'Hiroshima. "Il n'y a pas de dialogue et l'histoire est universelle, argumente Eléonore, les gens adhèrent car ça parle à tout le monde." Les nombreux trophées qu'a reçu le film, lui ont permis d'accéder au saint des saints : une nomination aux Oscars.

La jeune décoratrice est encore sur un petit nuage. "Je n'y croyais pas. J'étais la première de l'équipe à le savoir, je me suis dit que j'étais en train de rêver, explique-t-elle pleine d'enthousiasme, les petits étudiants étaient là, en face de Disney et des Simpsons." Les membres de l'équipe n'ont pas longtemps hésité avant de prendre leurs billets pour Los Angeles. Regarder la cérémonie depuis Londres n'aurait pas été à la hauteur de l'événement. "On a craqué. Après un travail long et pénible, on a le droit à un peu de glamour et de lumière," s'amuse Éléonore. C'est tout ce qu'on lui souhaite.

Caroline Boeuf (www.lepetitjournal.com/londres) mercredi 23 janvier 2013

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

 
A la Une

#REVIENS LEON – Rencontrez les fondateurs

Le programme organise un Meet-up le 02 juillet, au Garage Soho, à Londres. Seront présents Paulin Dementhon (CEO de Drivy), Julien Hervouët (CEO d’iAdvize) et Frédéric Mazzella (CEO de BlaBlaCar). L’évènement sera animé par Jean Viry-Babel, CEO de FrogValley. L'occasion de (re)découvrir #REVIENSLEON et de rencontrer les membres du programme.

TRACES - L’Art laisse des traces et nous éblouit

7 comédiens comme les « 7 doigts de la main ». Une compagnie Québécoise, multi disciplinaire crée un spectacle à vous couper le souffle mélangeant acrobaties, poésie, chanson, tendresse et cirque.
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

INTERNATIONALISATION – Les PME-ETI disent « oui »

L’internationalisation ne se limite pas aux grands groupes et concerne de plus en plus les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) françaises. Elles sont chaque année plus nombreuses à sauter le pas et à vanter les mérites de l’extension de leur activité à l’étranger. 

ALAIN BENTEJAC – "La compétitivité est un enjeu majeur"

Le Comité National des Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CNCCEF) est un réseau mondial d’entrepreneurs français ayant une expérience à l’international. Les CCE sont présents dans 140 pays. Alain Bentéjac en est le Président. Il a pour mission principale de conseiller les pouvoirs publics et de promouvoir l’attractivité du secteur privé français.
Expat - Politique

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Etude sur le vote par Internet, le cas de la République Tchèque

En 2014, les Français de l'étranger ont à nouveau pu voter par Internet. Si ce moyen est de plus en plus utilisé, l'abstention reste en hausse. Pour tenter d'expliquer ce paradoxe, Alix Guillard a utilisé les données collectées sur sa circonscription de Prague pour y voir plus clair. Curieux sur le fonctionnement des nouvelles technologies en général, Alix Guillard s'intéresse au vote par Internet depuis 2011; il a été suppléant aux élections législatives de 2012 et candidat à l'élection partielle de 2013.

ANNE-MARIE DESCOTES – "Il est nécessaire de prendre en compte les enjeux globaux du développement"

Anne-Marie Descotes est la Directrice Générale à la Mondialisation, au Développement et aux partenariats (DGM) du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI). Nommée par Laurent Fabius à l’été 2013, elle a notamment pour mission d’étendre la diplomatie économique de la France. Lepetitjournal.com l’a rencontrée en pleine préparation de la COP21, la conférence du Bourget sur le climat
Magazine