TAKE A VIEW - Un voyage époustouflant à travers la Grande-Bretagne

Jusqu'au 12 janvier prochain, le National Theatre de Londres accueille l'exposition Take a view issue d'un concours de photographie ouvert à tous, amateurs comme professionnels. L'occasion de découvrir les paysages d'une Grande-Bretagne à couper le souffle

Pour la sixième année consécutive, le concours Take a view récompense les plus beaux clichés de paysages britannique. À l'origine du projet, un homme, Charlie Waite, célèbre photographe paysagiste. L’objectif : révéler les attraits du territoire britannique. "La riche diversité des paysages britanniques est à portée de main et c'est à nous d’en profiter. Ce concours offre une plate-forme pour recueillir des images qui symbolisent au mieux notre pays et notre époque" explique le photographe sur le site du concours. 

Ouverte à tous, la compétition est divisée en 5 catégorie : "Vue classique", "Paysage vivant", "Votre point de vue", "Vue urbaine" et "Jeunes". Des prix spéciaux, remis par les entreprises mécènes du concours sont également attribués à certains candidats : "Réseau ferroviaire" (sponsorisée par la société Network Rail), "Exceed Your Vision" (sponsorisée par le groupe Epson), "Le choix du Sunday Magazine" et " Le prix du Calumet Photographic".  Attention, exceptée pour la catégorie "Votre point de vue", aucune retouche n'est autorisée. Pour preuve, cette année, alors que le jury avait dans un premier temps désigné David Byrne "photographe paysagiste 2012", il a du faire marche arrière et disqualifier ce père de deux enfants. En effet, ce dernier avait légèrement retouché sa photo en noir et blanc de l’île de Lindisfarne, située sur la côte de la Northumbrie à l’Est de la Grande-Bretagne. Les 10 000£ réservés au vainqueur lui ont donc été retirés et sont allés dans la poche de Simon Butterworth pour sa photo de Port Glasgow en Écosse. Pour les mêmes raisons, deux autres photos de David Byrne ont été disqualifiées dans les catégories "Vue classique" et "Paysage vivant".

À l'arrivée, mise à part cette petite mésaventure, le concours a donné naissance à une magnifique exposition totalement gratuite qui permet de découvrir la Grande-Bretagne et la diversité de ses paysages. Un recueil de tous les clichés a également été édité et est disponible au National Theatre.

Simon Gleize (www.lepetitjournal.com/londres) lundi 12 novembre 2012

Abonnez vous gratuitement à notre newsletter !

 

Exposition 'Take a view' du 12 novembre au 12 janvier. Gratuit
National Theatre, Lyttelton exhibition space


Pour en savoir plus et pourquoi pas participer au concours 2013 : www.take-a-view.co.uk

SIMPLIFICATIONS ADMINISTRATIVES – Vos papiers en quelques clics

Obtenir certains papiers administratifs peut s’avérer être une épreuve du combattant. Entre justificatifs à fournir, photocopies, déplacements et questionnaires, les procédures administratives en ont fait cauchemarder plus d’un. Heureusement, certaines procédures ont été simplifiées. Des simplifications qui, lorsque l’on habite à l’étranger, peuvent s’avérer indispensables. 

BLIND MAN’S SONG - Quand le mime nous transporte.

Le London International Mime Festival a ouvert ses portes début janvier pour un mois ! C’est l’occasion de découvrir cet art multidisciplinaire à la fois poétique et porteur de message. Le festival…
A la une

EXPATRIATION - La Coréegraphie

Le W Project s'est rendu à Séoul, Corée du Sud. Quelle surprise ! A vrai dire nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre… mais le wifi et les téléphones gratuits dans le métro nous ont vite convaincus ! Le pays le plus connecté au monde renferme en effet de belles opportunités… à condition de faire les efforts nécessaires et apprendre cette complexe chorégraphie qu’est le business coréen. Reportage vidéo
France/Monde
En direct d'Europe
Les trophées
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION - La Coréegraphie

Le W Project s'est rendu à Séoul, Corée du Sud. Quelle surprise ! A vrai dire nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre… mais le wifi et les téléphones gratuits dans le métro nous ont vite convaincus ! Le pays le plus connecté au monde renferme en effet de belles opportunités… à condition de faire les efforts nécessaires et apprendre cette complexe chorégraphie qu’est le business coréen. Reportage vidéo

EXPATRIATION - L'ombre de mon mari

"Après plusieurs expatriations, et à tout juste 34 ans, l'avenir de mon mari s’annonce brillant. Le mien ? Ce déménagement super glamour à Rome il y a déjà 9 mois est la tragique confirmation que je suis devenue malgré moi, l’ombre de mon mari, ou encore pire, « l’ombre de son ombre » comme le chantait Brel. À force de ne penser qu’aux autres et surtout à lui, je me suis oubliée en route. Je n’existe plus".
Expat - Politique

VENTE D'IMMOBILIER À L'ETRANGER – La France dilapide-t-elle son patrimoine ?

En 2011, le patrimoine immobilier de la France à l'Etranger (consulats, ambassades, instituts français, etc) s'élevait à 1.500 biens répartis dans 160 pays, pour une valeur d'environ 5 milliards d'euros. Au cours des six dernières années, 152 biens auraient été vendus par le Ministère des Affaires Etrangères pour une valeur totale de 307 millions d’euros. L'ambassadeur de France en Malaisie nous explique l'impact de cette politique
Magazine
Francophonie