CCFGB - Un gala symbole de la bonne santé des relations d'affaires franco-britanniques

Mardi 23 octobre, la Chambre de Commerce Française de Grande-Bretagne organisait son prestigieux diner de gala annuel. Réunis autour de l'invité d'honneur Martin Sorrell, 400 membres de la communauté d'affaires franco-britannique s'y sont retrouvés. L'occasion de revenir sur le rôle de cet organisme et l'état des échanges commerciaux entre les deux pays

(Sir Martin Sorrell, guest speaker du diner de gala 2012)

Valéry Giscard d'Estaing, Sebastian Coe ou encore Boris Johnson se sont déjà succédé à la tribune. Les noms prestigieux des invités d'honneur du diner de gala défilent d'année en année. Il faut dire que la Chambre de Commerce Française de Grande-Bretagne pèse dans le paysage londonien des affaires. Fondée en 1883, elle fût la troisième créée par la France à l'étranger après Montevideo et Barcelone. Avec environ 600 entreprises membres à son actif, elle est aujourd'hui devenue la Chambre de Commerce étrangère la plus importante de la capitale britannique, devant celle des États-Unis.

Des investissements français importants au Royaume-uni

Malgré des relations politiques parfois tendues, les relations d'affaires entre la France et le Royaume-Uni sont toujours dynamiques. Pour la sixième année consécutive, ce dernier devrait demeurer en 2012 le premier excédent commercial de la France. Le Royaume-Uni est également la première destination des investissements français à l’étranger (11 % du total) avec 1.900 filiales et 665.000 salariés. "Les relations transfrontalières entre nos deux pays sont excellentes. Elles sont d'ailleurs plus puissantes de la France vers le Royaume-Uni avec un excédent commercial en notre faveur et en croissance constante", explique Arnaud Vaissié, président de la CCFGB.

Animer, créer un réseau, conseiller

La Chambre de Commerce Française de Grande-Bretagne est le reflet de ce dynamisme. Sur les 700 membres que comptent celle-ci, près de la moitié sont britanniques. Au sein même du Conseil d'Administration, Français et Britanniques sont à égalité. Et comme le veut la tradition, le vice-président est lui aussi britannique, en la personne de Peter Alfandary. Avec plus de cinquante événements organisés chaque année, la CCFGB joue à fond son rôle d'animateur des relations d'affaires franco-britanniques.

Un tissu d'entreprises qui se diversifie

Si EDF est devenu le symbole de la réussite des entreprises françaises en Grande-Bretagne depuis son rachat de British Energy en 2008, d'autres grands groupes sont également très présents : Total dans ce même secteur de l'énergie mais aussi bien sûr les grands groupes bancaires français. Les PME et start-up sont également chaque année plus nombreuses à s'installer à Londres. "La diversité des entreprises françaises en Grande-Bretagne augmente. L'industrie française du luxe et de la mode par exemple est très puissante sur le marché anglais. Il y a un développement tout azimut des petites comme des grosses entreprises", témoigne Arnaud Vaissié. Chaque année, la CCFGB accueille d'ailleurs une trentaine de jeunes en Volontariat International en Entreprise et accompagne les PME qui souhaitent s'installer grâce à un service de conseil et d'aide à l'implantation.

"Londres est la capitale du business européen et la population française installée ici est multiforme, pleine de qualités, de vivacité et d'envie d'innover", s'enthousiasme Arnaud Vaissié, également CEO de International SOS. Avec un tel constat, il ne fait aucun doute que la Chambre de Commerce Française de Grande-Bretagne a encore de beaux jours devant elle.

Simon Gleize (www.lepetitjournal.com/londres) mercredi 31 octobre 2012

Lire aussi :

ÉCONOMIE - Le Royaume-Uni sort de récession
Le Royaume-Uni est officiellement sorti de neuf mois de récession avec une forte croissance de 1% au troisième trimestre, une bonne nouvelle saluée jeudi par le gouvernement Cameron, qui a toutefois rappelé les difficultés auxquelles reste confrontée l'économie britannique

 
A la Une

HELENE PARISOT - Fenêtre ouverte sur l’artisanat français d’exception au…

Il y a quelques mois, la Française Hélène Parisot a créé « A Sprinkle of Deco and Art », afin d’accompagner les professionnels et les particuliers dans l’embellissement de leur intérieur. Tout en poursuivant sa carrière dans le merchandising visuel, la jeune femme donne maintenant aux professionnels comme aux particuliers accès au savoir-faire ancestral d’artisans français qui créent des accessoires de décoration uniques.
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !

FRENCH HEALTHCARE – Exporter l’excellence française en matière de santé

Largement envié à l’étranger, notre modèle de santé « à la française » bénéficie d’une solide réputation. La France a su devenir une référence en la matière, rayonnant bien au-delà des frontières de l’hexagone. Pour poursuivre sur cette voie, et apporter plus de lisibilité à ce secteur, Jean-Marc Ayrault vient de lancer le label French Healthcare, « la santé française, une excellence qui s’exporte », une marque unique fédérant tous les acteurs du secteur. 
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire