SOCIETE - L´"Observatório dos Luso-Descendentes" organise un dîner le 27 mars

La présidente de l´ "Observatório dos Luso-Descendentes" (OLD), Emmanuelle Afonso organise le 27 mars un dîner au Sofitel de Lisbonne où il sera question d´identité et de voyages liés aux découvertes portugaises. Deux invités de choix : le député Carlos Pascoa qui représente la communauté portugaise qui se situe géographiquement en dehors de l´Europe et l´historien et voyageur Joaquim Magalhães de Castro qui présentera également un documentaire intitulé : "Bayingyi, a outra face da Birmânia". La participation au dîner est de 15 euros et il suffit de s´inscrire : observatoriodoslusodescendentes@old.pt
En savoir plus :
www.twitter.com/observatoriold
Facebook : http://facebook.com/old.pt
Web: www.old.pt

CD (www.lepetitjournal.com/lisbonne.html) jeudi 22 mars 2012

Lisbonne

LITTERATURE - Comment expliquer une foi immense?

Olivier Rolin, un des écrivains français les plus réputés, dans son tout nouveau et magnifique récit Le météorologue, paru le 11 septembre, évoque l´émotion de ces premières années d´engouement pour le communisme mais aussi la spirale de violence qui s´est emparée du régime soviétique sous la férule de Staline, a fortiori dans les années trente.

CINEMA – Deux jours, une nuit

Egoïsme matérialiste contre solidarité humaniste ou symptôme d'une société en crise et vendue au plus offrant... C´est la thématique qui est abordée…
A la une
France/Monde
En direct d'Europe
Turin - actualité italie

BANLIEUES – Le malaise italien

Le mois de novembre a été marqué par de fortes tensions à la périphérie de quelques grandes villes italiennes. L’agitation, amplement…
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Partir pour mieux revenir

"Je me sens seul comme au milieu de l’océan". Je suis à l’autre bout du téléphone et je peux ressentir toute la détresse de Patrick, 40 ans. En quinze ans, il s’est construit l’une des plus belles réputations de décorateur en Espagne, les clients se battent littéralement pour avoir ses services, et pourtant il a cette terrible impression d’être arrivé en bout de course. "Je veux arriver à prendre un virage que je n’arrive pas à négocier seul. Ce virage est un nouveau challenge professionnel qui me redonnera l’envie de me lever le matin".
Expat - Politique

MARC VILLARD – "L’AFE doit se concentrer sur l’essentiel"

Marc Villard, premier président élu de l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE), a aujourd’hui la lourde tache d’élaborer les règles de fonctionnement de la nouvelle assemblée. En pleine réflexion sur les rôles de chacun au sein de l’institution, ses priorités n’en demeurent pas moins centrées sur les préoccupations au quotidien des Français de l’étranger
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.
Francophonie

POURIA AMIRSHAHI - Francophonie : le sursaut ou le déclin

"Le XVe sommet de la Francophonie qui s’ouvre est avant tout l’occasion de poser les jalons d’une nouvelle vision et, partant, d’une nouvelle orientation stratégique....", déclare dans un communiqué Pouria Amirshahi, Député de la Neuvième circonscription des Français de l’Étranger.

LANGUE FRANÇAISE – Le monde compte 274 millions de francophones

La francophonie progresse dans le monde. C’est la conclusion du second rapport quadriannuel de l’OIF sur l’usage de la langue française dans le monde, présenté au siège de l’organisation à Paris mercredi 5 novembre. En 4 ans, le nombre de francophones a augmenté de près de 25%. Le français est aujourd’hui la seconde langue la plus étudiée dans le monde. D’ici 2060, les francophones pourraient être 767 millions à travers le monde, ce qui constitue un formidable potentiel économique et culturel. Encore faut-il soutenir cette dynamique, prévient l’OIF.