Lisbonne

GASTRONOMIE - " Bolo Rei " (gâteau des Rois), une légende et une histoire

("Bolo rei" - Photo M.J. Sobral)

Depuis Noël trône sur la table portugaise le fameux "bolo rei ". Au Portugal ce "gâteau des rois" est une patisserie traditionnelle de Noël équivalente à la bûche de Noël en France mais elle fait aussi office de "gâteau des rois" que l´on déguste ce 6 janvier au moment de la fête chrétienne de l’Epiphanie, partout dans le Portugal. En France, c’est  la galette à la frangipane et sa fève qui sont appréciées même si dans le sud de la France c’est la traditionnelle couronne provençale, brioche composée de sucre et de fruits confits, qui est dégustée à cette même époque. Elle est très proche du "bolo rei".

Une symbolique chrétienne
Ce n´est pas par hasard que ce gâteau soit en forme de couronne recouvert de fruits confits qui semblent briller sur la table. La légende veut que ce décor symbolise les cadeaux offerts par les Rois Mages au petit Jésus lors de sa naissance : la croûte représente l’or, les fruits secs et confits la myrrhe, et l´arôme du gâteau l´encens. La fève à l´intérieur aurait été mise pour savoir lequel des 3 Rois Mages serait le premier à remettre les cadeaux. En effet, le 6 janvier c’est la fête des mages ou des "rois", fête chrétienne qui célèbre la venue du Messie dans le monde et qui reçoit la visite des rois mages. 

De l’époque romaine à l’époque contemporaine
La tradition remonte aux Romains qui s´inspirant d´un jeux d´enfant ont introduit dans leurs fêtes païennes dédiées à Saturne l´élection d´un roi de la fête en le tirant au sort au moyen d´une fève. Compte tenu que ce jeu avait lieu au mois de décembre, l´Eglise Catholique a repris cette coutume en l´associant à l´époque de la Nativité (25 décembre) et à l´Epiphanie (6 janvier), date très rapidement devenue le "jour des Rois ". Le gâteau des rois apparaît en France à la cour de Louis XIV pour célébrer le nouvel an et le jour des Rois, puis avec la Révolution Française il fut interdit. Il ressurgit cependant sous le nom de "gâteau des sans-culottes "puis de "galettes des rois ". (photo : galette à la frangipane)

Une recette française
Le "Bolo Rei "portugais provient d´une recette française, que l´on trouve encore de nos jours au sud de la Loire sous le nom de gâteau des rois. Il apparaît à Lisbonne en 1870 , confectionné par la "Confeitaria Nacional "qui existe toujours sur la place du Rossio. Depuis quelques années est apparu le "bolo rainha"(gâteau de la reine), une version sans fruits confits mais avec des fruits secs.

(Photo : Gateau des rois provençal)

Tradition à l’épreuve de la Communauté européenne
A l´intérieur du gâteau on trouvait une fève (légumineuse) et aussi un petit cadeau, sous forme de figurine en métal, récemment interdit pour des raisons de sécurité par la Communauté européenne et que le Portugal applique de façon stricte. Il ne reste donc désormais que la fève. La tradition -qui se perd- veut que celui qui tire la part avec la fève achète l’année suivante le "gâteau des rois".

Nous vous souhaitons en ce 6 janvier de bien "tirer les rois".

Maria Sobral (www.lepetitjournal.com/lisbonne) vendredi 6 janvier 2017

 
 A la Une à Lisbonne

SORTIR - Partez à l’aventure à Parque das Nações

C’est un des plus récents quartier de Lisbonne. Quelque peu éloignée du centre historique, la zone de Parque das Nações (Parc des Nations) a pourtant beaucoup à offrir aux visiteurs qui prennent le temps de s’aventurer jusque-là. Principalement connu, pour son Océonarium et la gare futuriste d’Oriente, Parque das Nações possède aussi d’autres attraits.
Une internationale

FRANÇAIS EN INDONÉSIE - Chanee le protecteur des gibbons

Aurélien Brulé dit Chanee est français et installé en Indonésie depuis 19 ans. Il est le fondateur de la fondation Kalaweit qui recueille les gibbons, ces petits singes à la fourrure laineuse. Au nombre de vues des ses vidéos sur internet, il est également un des principaux défenseurs de la forêt tropicale et de sa faune. Chanee nous raconte son parcours et son combat quotidien face à la déforestation 
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine