Lisbonne

EXPOSITION – Avec Ilidio Salteiro le “Centre du Monde" est au Museu Militar de Lisbonne du 17 mai au 30 septembre 2013

Que peut-il bien se cacher derrière une telle expression "le centre du monde"? C´est ce que Lepetitjournal a cherché à savoir en allant à la rencontre d’Ilidio Salteiro.

(Photos : M.J. Sobral)

Ilidio Salteiro
Ilidio Salteiro, peintre de talent "travailleur" dans ses ateliers de Lisbonne et en Algarve qu´il considère comme ses laboratoires est né en 1953 ; il vit à Lisbonne et exerce l´activité de professeur de peinture à la faculté des beaux arts de l´université de Lisbonne. Il a déjà participé à de nombreuses expositions collectives et de groupe, réalisé plusieurs expositions individuelles et voit aujourd´hui ses oeuvres représentées dans de nombreuses collections publiques, privées dont celle de la Caixa Geral de Depositos ... Donc un peintre qui a déjà comme il se dit un sacré parcours. Mais plus que de la reconnaissance qui lui importe peu Ilidio Salteiro se veut un peintre libre vis à vis du marché ; avant tout on pourrait le définir comme un peintre qui "pense", qui a ou qui cherche une vision du monde ; écoutons ses mots :
"Je suis une sorte de chercheur de l´architecture intérieure du monde, quand je fais de la peinture je fais le Monde, je repense un Imaginaire". Des mots forts, bienvenus dans ce monde en général et artistique en particulier où tout va trop vite (techniques nouvelles obligent), où le fond se voit éludé par la forme. Enfin un peintre qui non seulement donne à voir mais aussi à réfléchir.

Le "Centre du Monde"
Tel est le nom de cette grande exposition d´Ilidio Salteiro (110 oeuvres) qui a lieu au Musée Militaire de Lisbonne du 17 mai au 30 septembre 2013. Ecoutons une fois encore les mots d’Ilidio Salteiro au sujet de son exposition : "Le Centre du Monde est en chacun de nous, il y a plusieurs centres mais nous nous sentons souvent dans les périphéries. Les armes entretiennent cette notion de périphérie par le développement des conflits guerriers locaux ; le rôle de l´art est d´être à son tour une arme, l´art doit faire cette guerre mais par la culture, la connaissance, la créativité pour redonner du lien, du sens, de l´humanité, nous remettre chacune, chacun au Centre du Monde". Tout le travail d’Ilidio Salteiro depuis 2007 s´articule autour de cette réflexion avec objectif pour l´art et la peinture en particulier de lutter contre cette impression de vertige, d´Apocalypse, de redonner de la pérennité aux choses, d´inventer à l´intérieur de nous notre propre musée. « Il y va pour finir de l´avenir des droits humains" n´hésite pas à dire Ilidio Salteiro. Tout cela se traduit par un travail foisonnant, luxuriant, coloré, de toutes les tailles qui vient mélanger peintures, objets, architectures et même vidéo.

Le Musée Militaire de Lisbonne
Situé au largo do museu da Artilharia, en face de la gare de Santa Apolónia, ce musée est géré par l´armée et présente pour l´essentiel l´histoire du Portugal à travers diverses créations artistiques et culturelles (dont entre autres de très belles peintures) et cela dans une vingtaine de salles. Aujourd´hui l´armée au Portugal joue un rôle pacificateur, d´équilibre des forces et a proposé à Ilidio Salteiro au final de son processus artistique sur le thème du Centre du Monde d´investir le Musée Militaire de Lisbonne. Il fallait oser le faire car les oeuvres d’Ilidio Salteiro provoquent, remettent en question le rôle des armes dans ces explosions justement de conflits guerriers aux périphéries et qui décentrent de ce fait le monde. Les oeuvres déjà présentes au Musée Militaire restent là pendant l´exposition d´Ilidio Salteiro qui lui fait glisser les siennes dans le décor pour un dialogue sur l´histoire des conflits, du Portugal, de l´Europe, du monde. De quoi au passage redonner un coup de jeune au Musée Militaire ;  cette démarche n´est pas sans faire penser à celle actuellement de Joana Vasconcelos au Palais National de Ajuda.

Pour sûr une grande et belle exposition mais surtout une exposition où une peinture de façon libre et colorée donne le ressort de penser, de remettre en question le monde et en quelque sorte de se recentrer. Ilidio Salteiro mérite cette reconnaissance même s´il ne l´a pas recherchée ; son travail aura à Lisbonne, au Portugal et même ailleurs un grand écho mais pour le visiteur cela est déjà une expérience unique, inoubliable.

Un conseil : éviter de se perdre dans les dix étranges peintures/cartes géographiques d’Ilidio Salteiro qui sont un des moments forts de cette exposition et surtout que…  le Centre du Monde soit en vous.

Philippe Despeysses (www.lepetitjournal.com/lisbonne.html) vendredi 10 mai
phildesp@hotmail.fr

Infos Pratiques :
Entrée libre au Musée Militaire (Largo do Museu da Artilharia, Santa Apolonia) pour le vernissage le vendredi 17 mai 2013 à 18h (en présence de l´artiste) puis exposition du 18 mai au 30 septembre 2013 de 10h à 17h (fermeture le lundi ; entrée : 3€).


 
 A la Une à Lisbonne

TERROIR – Porto, capitale portugaise du vin

De toutes les appellations portugaises de vin, Porto est sans nul doute la plus célèbre. Produit depuis des siècles dans la vallée du Douro, ce spiritueux est l’image de marque du Portugal sur le marché des vins. Pour en apprendre plus sur ce vin célèbre, Lepetitjournal.com/lisbonne s’est rendu dans la cave Graham´s sur les hauteurs de Vila Nova de Gaia.

SORTIR - Coup de cœur de nos lecteurs

Cette semaine un de nos lecteurs partage avec nous son coup de cœur pour une terrasse à Lisbonne. Vous aussi faites nous parvenir vos "coups de cœur"…
Une internationale

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Expat - Politique
Magazine