Lisbonne

ESCAPADE EN ALENTEJO - Entre Portugal et Espagne... de villages perchés en villages fortifiés.

Après avoir longé l'Océan... de Lisbonne à la Pointe de Sagres nous avons découvert la plaine alentejane... de Lisbonne à Mertola et la Vallée du Guadiana. Cependant l'Alentejo ce sont aussi tous ces villages haut perchés qui fortifiés surveillent depuis tant de temps l'Espagne, une route à la lisière entre deux pays (le Portugal et l'Espagne) avec des vues souveraines des deux côtés ; un voyage inoubliable, peu connu, insolite, à nulle part égale ailleurs en Europe.

Entre Portugal et Espagne... de villages perchés en villages fortifiés
Un parcours d´environ 300km/ prévoir 2 jours.
Départ de Lisbonne (encore et toujours par le Pont du 25 avril), direction Estremoz (A6) puis direction Portalegre.

(Photos : M.J. Sobral)

Estremoz, petite cité agréable, bien blanche elle aussi, est une ville où excellent les poteries, figurines et carrières de marbre tout autour ; la ville haute mérite une visite ; ses vins (fameux), sa cuisine (alentejane) de haut terroir en font une étape naturelle pour un bon déjeuner “sur placette”.

Portalegre, scrute l'Espagne  par dessus des oliviers et des horizons vallonnés ; de là possibilité d'une petite excursion dans la forêt de São Mamede toute proche jusqu'à Castelo de Vide.

Castelo de Vide, ses ruelles penchées et fleuries, sa douce quiétude, une sorte de petite ville verte ombragée où il fait bon flâner ; à noter sa Judiaria (quartier juif), la place de Dom Pedro V, le Château et à 5 km la chapelle de Nossa Senhora da Penha avec panorama ; on mange bon et peu cher dans cette petite ville !

Marvão

Et puis bien sûr, à 22kms de Portalegre, un des plus beaux villages médiévaux fortifiés du Portugal : Marvão ; perché tel un nid d'aigle, vue à l'infini côté espagnol. Une promenade dans le village d'au moins 2 heures s'impose.

À nouveau prendre la direction du Sud vers Elvas dont le tour des remparts mérite un arrêt puis ensuite aller à Vila Viçosa (“viçosa” signifie “ombragée”) ; petite ville où poussent orangers, citronniers, une sorte de ville-musée avec le très beau Palais des Ducs (vestiges de la splendeur du règne des Bragance au Portugal) ; à noter à deux pas, Borba et la plus ancienne cave Coopérative viti-vinicole de l'Alentejo.

La route continue, encore et toujours jusqu'à une autre petite merveille du Portugal : le village perché et fortifié de Monsaraz, lui aussi un des fleurons du Portugal comme Marvão. Ici,les couchers et les levers de soleil entre Portugal et Espagne y sont d'une rare beauté avec reflets en prime sur les façades blanches des maisons.

Juste en face la Guadiana, le barrage d'Aquelva, une ambiance presque lagunaire et le village de Mourão.

Ensuite prendre la direction du petit village de Saõ Pedro do Corval, un délicieux village de potiers où la couleur des “créations” étincelle !
10 km plus loin, Reguengos de Monsaraz et la très célèbre Herdade do Esporão dont le vin “Monte Velho” est connu dans tout le Portugal et dans de nombreux autres pays du monde.
Il est alors temps de reprendre la route du retour par Evora (voir itinéraire 2) en direction de Lisbonne.

Ainsi se termine avec cet itinéraire 3, la découverte de l'Alentejo, un itinéraire plus en hauteur, qui élève en quelque sorte dans tous les sens du terme car il s'agit bien de cela dans cette partie de l'Alentejo.

Trois façons donc par ces trois itinéraires de découvrir cette terre, cette plaine unique de l'Alentejo ; une invitation, des invitations à voyager autrement les sens aux aguets dans cette partie presque oubliée de l'Europe... mais qui vous collera ensuite longtemps à la peau et au coeur.

Entre ciel et terre
tu étais la voix
qui monte et descend
les marches de l'horizon.

 

Philippe Despeysses (www.lepetitjournal.com/lisbonne.html) Reprise (3ème partie) - lundi 15 octobre 2012
phildesp@hotmail.fr

Lire aussi les deux autres itinéraires :
1 – ESCAPADE EN ALENTEJO (Au-delà du Tage) - De Lisbonne à la Pointe de Sagres
2 –  ESCAPADE EN ALENTEJO - Par la plaine alentejane... de Lisbonne à Mertola et la Vallée du Guadania

Pour en savoir plus sur l'Alentejo et organiser votre séjour : www.gotoalentejo.com

LITTERATURE - Patrick Modiano ou les brumes de la mémoire

Le 9 octobre 2014, l´Académie Nobel annonçait que le lauréat du prix de littérature 2014 était Patrick Modiano! Il s´agit du quinzième écrivain de nationalité française à qui est décerné ce prestigieux prix, ce qui consolide la première place de la France dans la liste des écrivains ayant reçu cette distinction. Six ans après Jean-Marie Gustave Le Clézio, un autre écrivain français est récompensé. Peut-on toujours ressasser la vieille rengaine…

VINS - Coup de cœur de nos lecteurs

Cette semaine un de nos lecteurs partage avec nous son coup de cœur pour un "petit" vin blanc. Vous aussi faites nous parvenir vos "coups de cœur"…
A la une
France/Monde
En direct d'Europe
Les trophées
Expat
Expat - Emploi

RECRUTEMENT - Comment trouver un premier emploi au Canada ?

Elisa est actuellement recruteuse dans le secteur des technologies de l'information au Canada. Elle nous apporte son expertise du monde du travail au Québec pour les nouveaux arrivants mais également beaucoup d'autres informations utiles...

EXPATRIATION - La Coréegraphie

Le W Project s'est rendu à Séoul, Corée du Sud. Quelle surprise ! A vrai dire nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre… mais le wifi et les téléphones gratuits dans le métro nous ont vite convaincus ! Le pays le plus connecté au monde renferme en effet de belles opportunités… à condition de faire les efforts nécessaires et apprendre cette complexe chorégraphie qu’est le business coréen. Reportage vidéo
Expat - Politique

VENTE D'IMMOBILIER À L'ETRANGER – La France dilapide-t-elle son patrimoine ?

En 2011, le patrimoine immobilier de la France à l'Etranger (consulats, ambassades, instituts français, etc) s'élevait à 1.500 biens répartis dans 160 pays, pour une valeur d'environ 5 milliards d'euros. Au cours des six dernières années, 152 biens auraient été vendus par le Ministère des Affaires Etrangères pour une valeur totale de 307 millions d’euros. L'ambassadeur de France en Malaisie nous explique l'impact de cette politique
Magazine
Francophonie