A la Une

FRANCE - Gala de soutien aux femmes des révolutions arabes "menacées"

Un gala de soutien aux femmes qui ont porté les révolutions arabes et sont "menacées dans leurs droits" aura lieu à Paris le 18 juin, selon les organisateurs, le Fonds pour les femmes en Méditerranée (FFMed).

Inspiré d'une citation de l'écrivain Emma Goldman, "à quoi sert la révolution si je ne peux pas danser", ce gala vise à soutenir les associations de femmes qui en Egypte, en Tunisie ou au Maroc, "se battent pour l'égalité", alors qu'elles "se voient exclues du jeu politique et menacées dans leurs libertés individuelles", explique un communiqué du FFMed.

Des artistes comme Souad Massi et Eric Fernandez (flamenco arabo-andalou), Isabelle Druet (chant lyrique), Constance, Nadia Roz (humoristes), Lamia Safieddine (chorégraphie), etc.. se produiront sur la scène du théâtre Edouard VII.
Des dessins et oeuvres de blogueuses de Méditerranée seront présentés en marge du spectacle, dont les fonds seront reversés aux associations membres du FFMed qui soutient financièrement 47 projets dans 13 pays.

"Les révolutions arabes ont souligné l'importance des femmes dans l'espace public dont elles ont été exclues aussitôt après, alors qu'elles sont le garde-fou des démocraties", explique la journaliste et humoriste Souad Belhaddad, membre du FFMed, qui parle de "printemps fané". "Nous avons le devoir historique d'être à leurs côtés. Les femmes sont le dernier rempart face aux courants islamistes et anti-démocratiques", ajoute-t-elle.

Parmi les associations membres du FFMed, l'Harrasmap en Egypte, créée par quatre jeunes filles, est à l'origine d'une initiative contre le harcèlement sexuel, étendue au Brésil et en Inde: une cartographie en ligne et une application mobile permettant aux victimes d'alerter l'association par SMS et de recevoir soutien et conseils immédiats.

En Tunisie, "Engagement citoyen" a convaincu des hommes chefs d'entreprises d'ouvrir les portes de leurs sociétés afin d'inciter les femmes à voter et à s'engager dans la vie politique.

Au Maroc, la fondation Ytto organise chaque année des caravanes de femmes dans les zones rurales qui proposent des visites médicales et des initiations à la gestion financière. Ytto mène également une campagne assidue contre le mariage forcé des petites filles.

LPJ Le Caire avec AFP (www.lepetitjournal.com/le-caire.html) jeudi 30 mai 2012

 

EGYPTAIR - Pas possible de repêcher les boîtes noires avant 12 jours

Il ne sera pas possible de repêcher avant au moins 12 jours les boîtes noires du vol Paris-Le Caire d'EgyptAir qui s'est abîmé en Méditerranée avec 66 personnes, le temps qu'un navire spécialisé arrive sur place, ont indiqué à l'AFP des sources proches de l'enquête.
Une internationale

MELANIE THIERRY - “Il y a des rencontres plus importantes que d’autres“

Mélanie Thierry a la voix douce et posée, quelque chose de presque mystérieux émane comme un murmure, de ce visage pas encore marqué par le temps, lorsqu’elle reçoit lepetitjournal.com Kuala Lumpur. Celle qui a posé derrière un objectif à 13 ans, quitté les bancs de l’école à 14 ans, nous parle de son métier d'actrice
Actu internationale
En direct d'Afrique/Moyen-Orient
Expat
Expat - Emploi

FUITE DES CERVEAUX – Est-ce qu’elle fragilise la France ?

La fuite des cerveaux semble inéluctable, c’est ce qu’indiquent deux chercheurs dans une note inédite présentée au Conseil d’analyse économique et social. Le nombre d’actifs français partis à l’étranger aurait doublé entre 2006 et 2011 mais les auteurs de la note relativisent le phénomène et proposent des solutions pour accompagner cette évolution et tirer profit de la mobilité internationale. 
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL - « Pourquoi la France pourrait dire non au TTIP »

Matthias Fekl, Secrétaire d'Etat au commerce extérieur, a la semaine dernière déclaré officiellement l’opposition de la France au TTIP en l'état. Mais qu’est ce que le TTIP ? Retour sur l’historique et la nature de ce traité de libre-échange entre l’Europe et les Etats-Unis. Un article de notre édition de Rome
Magazine