A la Une

TRANSPORTS - Une tragédie frappe à nouveau

Cinquante enfants et jeunes adolescents ont perdu la vie quand leur bus scolaire est entré en collision avec un train, dans le centre du pays. Le drame de la circulation, qui a entraîné la démission du ministre des Transports, s'ajoute à de nombreux autres ces dernières années

« La barrière du passage à niveau fonctionnait manuellement, et l'employé qui devait l’abaisser était endormi au moment où le car scolaire traversait la voie ferrée » annonce le gouverneur de la province d'Assiout, Yehya Kechk, pour expliquer le drame de samedi dernier.

Le directeur adjoint de l'hôpital de Manfalout, localité où s’est déroulé le drame, le docteur Mohamed Abdel Razek, a indiqué avoir reçu 51 corps -47 enfants âgés de 4 à 12 ans, ainsi que leur chauffeur, deux surveillants scolaires et un passant.

Peu de temps après, les familles des élèves barré l'autoroute Assiout-Le Caire et mis le feu à des pneus créant une épaisse fumée noire. Certains membres de familles ont réclamé la peine de mort pour les responsables de cet accident.

Le ministre des Transports, Rachad al-Metini, a déclaré "accepter la responsabilité" de cet accident et a présenté sa démission, de même que le chef de l'Autorité des chemins de fer.

Le président Mohamed Morsi a ordonné au Premier ministre Hicham Qandil, aux ministres de la Défense et de la Santé et au gouverneur d'Assiout "d'offrir toute l'assistance possible aux familles des victimes".
Des militants hostiles au pouvoir à dominante islamiste ont appelé à la démission de l'ensemble du gouvernement mis en place durant l'été.

Peu de résultats concrets

Les autorités ont aussi annoncé la mise en place d'une commission d'enquête. Mais par le passé des mesures similaires ont eu peu de résultats concrets. Le gouvernement aurait par ailleurs annoncé que les familles des enfants décédés seraient indemnisées à hauteur de 5000 L.E, soit 650 €, suscitant encore plus d’indignation.

Quelques heures après l'accident du bus, douze personnes ont péri près du Caire dans un autre accident de la circulation quand un camion roulant à contresens a percuté un minibus.
Le 14 décembre 2008, 64 personnes avaient perdu la vie après que leur bus eut plongé dans un canal à 200 km au sud du Caire.

En février 2002, quelque 370 personnes ont péri dans l'incendie d'un train à une quarantaine de kilomètres au sud du Caire, et en octobre 2009, une vingtaine de personnes avaient trouvé la mort dans la collision de deux trains circulant sur la même voie dans le gouvernorat de Guizeh, près du Caire.

Le 10 novembre dernier, cinq personnes ont perdu la vie et des dizaines d'autres ont été blessées dans la collision de deux trains dans le gouvernorat du Fayoum.

LPJ Le Caire (www.lepetitjournal.com/le-caire.html) dimanche 18 novembre 2012

 
Une internationale
Actu internationale
En direct du Moyen-Orient
casablanca - Communauté

ANASS YAKINE - Métier Globe-trotteur

Le globe trotteur/ conférencier/ documentaliste/ Ambassadeur de Travel With A Mission, Anass YAKINES a accepté de répondre à quelques…
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !

FRENCH HEALTHCARE – Exporter l’excellence française en matière de santé

Largement envié à l’étranger, notre modèle de santé « à la française » bénéficie d’une solide réputation. La France a su devenir une référence en la matière, rayonnant bien au-delà des frontières de l’hexagone. Pour poursuivre sur cette voie, et apporter plus de lisibilité à ce secteur, Jean-Marc Ayrault vient de lancer le label French Healthcare, « la santé française, une excellence qui s’exporte », une marque unique fédérant tous les acteurs du secteur. 
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.

MICHAELLE JEAN – "«J’aime, je partage», c’est parler comme un francophone"

Le 20 mars, c’est la Journée Internationale de la Francophonie. Pour l’occasion, nous avons rencontré une ardente protectrice de la langue de Molière, Michaëlle Jean, secrétaire générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) depuis 2014. Très déçue de voir que la France a opté pour un slogan en anglais pour sa candidature aux Jeux Olympiques de 2024, elle nous parle avec enthousiasme de ses projets, notamment numériques, pour développer notre langue dans le monde.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire