A la Une

RELIGION - Tawadros II devient le nouveau pape copte orthodoxe

L'évêque du diocèse copte de Behaira au sud-est d’Alexandrie, Amba Tawadros, a été choisi comme nouveau patriarche, huit mois après le décès de son prédécesseur Chenouda III

A 60 ans, Tawadros II est depuis ce dimanche 4 novembre le chef des Coptes orthodoxes d'Egypte, la plus grande communauté chrétienne du Moyen-Orient.

Né Wagih Sobhy Bakki Soleiman le 4 novembre 1952 dans la région de Mansourah, dans le delta du Nil, Tawadros est docteur en pharmacie à l'université d'Alexandrie. Il a dirigé pendant un certain temps une usine pharmaceutique, avant d'être fait moine en 1988 au monastère de Saint Bichoy, dans la région de Wadi Natroun, au nord-est du Caire. Il est ensuite ordonné prêtre en 1989 et devient évêque en 1997.

Dimanche 4 novembre, dans la cathédrale Saint-Marc du Caire, et conformément à la tradition, un enfant a tiré le nom Tawadros, les yeux bandés. Puis c'est l'évêque Pachomius, assurant l'intérim depuis la mort de Chenouda III en mars après quatre décennies à la tête de la communauté, qui a annoncé l'élu.

L'enfant, âgé de moins de neuf ans, symbolise au cours de cette cérémonie l'innocence et la pureté et c'est ainsi "la main de Dieu" qui a désigné le nouveau pape orthodoxe.  

Les monastères et les évêques coptes avaient proposé plusieurs candidats mais ce sont finalement cinq prétendants - deux évêques et trois moines - qui ont été retenus.

Très versé dans les questions de théologie, Tawadros II est réputé favorable à ce que l'église se concentre sur sa mission pastorale et ne s'implique dans les affaires politiques que de manière exceptionnelle. Le nouveau patriarche doit être intronisé lors d'une célébration prévue le 18 novembre prochain.

LPJ Le Caire (www.lepetitjournal.com/le-caire.html) dimanche 4 novembre 2012

 

Les coraux de mer Rouge font de la résistance

Maoz Fine et son équipe plongent dans les eaux azur de la mer Rouge pour étudier une variété exceptionnelle de coraux qui résistent au réchauffement climatique... au moins pour le moment.

QATAR – L’Egypte rompt ses liens

Depuis le lundi 5 juin, l’Egypte, tout comme l’Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis, la Libye, le Yémen, les Maldives, l’Ile Maurice et le…
Une internationale

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !
Actu internationale
En direct du Moyen-Orient
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Expat - Politique
Magazine