DOCUMENTAIRE - "Les juifs d’Egypte", une œuvre anti-rumeurs

Plus rien n’est pareil pour le réalisateur égyptien Amir Ramsès, ancien assistant de Youssef Chahine. Il est aujourd’hui au cœur d’un tohu-bohu médiatique sans précédent. Entretien à cœur ouvert alors que son film sort au Caire en mars

LePetitJournal.com/Le Caire : Comment peut-on parler de judaïsme en Egypte aujourd’hui sans être soupçonné d’emblée d’avoir trop de complaisance avec Israël ?
Amir Ramsès :
En fait, c'est exactement pour me battre contre ce concept que je viens de réaliser ce film; pour différencier entre le judaïsme en tant que religion et le sionisme en tant que mouvement politique. Laquelle différence devrait être assez claire mais semble être perdue en Egypte maintenant. De même, il ne faut pas oublier qu’il existe de grands mouvements antisionistes et anti-Israël au sein même des communautés juives de part le monde.

La question n'est pas pourquoi s'intéresserait-on à l'histoire des juifs d'Egypte, mais plutôt pourquoi pas ? Autrement dit, qu'est-ce qui fait que ces citoyens égyptiens de confession judaïque ne soient pas fortement présents dans les livres d'histoire ?
D’une certaine manière, les juifs d'Egypte ont été expatriés de chez eux quand le pays était sous un régime militaire et policier. Ce genre de régimes a tendance à remodeler les faits historiques en les décrivant au gré de ses propres objectifs et idéologies et ce, dans le but de glorifier les actes du régime. C’est exactement ce qu’on faisait jadis, au nom de la censure, au lendemain de la chute du roi Farouk. Son image a été fortement déformée dans les films. Tout cela pour dire que les juifs d’Egypte ont subit le même sort.

Ce documentaire fait parler de lui bien au-delà des frontières égyptiennes. Cependant, quel est le but escompté par son message général ?
Je  crois que le film serait moins intéressant pour un public non égyptien. Le film dresse essentiellement le portrait d’une Egypte cosmopolite, tolérante, etc. Une Egypte qui ne se basait pas sur les tendances politiques ou appartenances confessionnelles pour juger l’autre. Chose qui doit être clarifiée aux Egyptiens d’aujourd’hui…

Avez-vous eu des difficultés lors de la réalisation de ce projet cinématographique? Si oui, lesquelles ?
J’ai eu une petite dose de difficultés. Mais la chose la plus difficile a été de trouver des juifs qui vivent en Egypte et de les convaincre de parler et de me faire confiance. J’ai également été confronté au défi de trouver des juifs égyptiens installés en France, lors de mes recherches là-bas.

Avez-vous reçu des échos au sujet de ce documentaire en provenance des juifs du monde ?
J’ai reçu pas mal d’emails de juifs égyptiens des quatre coins du monde qui veulent voir le film qui leur a provoqué une très forte nostalgie pour leur pays d’origine. Ceux-ci vivent aujourd’hui en France, Angleterre, Canada, Etats-Unis …

Où en êtes-vous avec la diffusion de ce film documentaire dans d'autres pays du globe ?
Aujourd’hui, je suis en négociations avec des diffuseurs étrangers essentiellement basés en France et en Angleterre.

Propos recueillis par Houda Belabd (www.lepetitjournal.com/le-caire.html) Mercredi 27 février 2012 (réédition)

Le Caire

JEUX - Le Sudoku

Nous continuons chaque mardi, à vous proposer des grilles de Sudoku. Vous aurez 2 grilles de force 1 et 3 intercalées avec des grilles de force 2 et…

JEUX - Le Sudoku

A la vue (plaisante) du succès de cette nouvelle rubrique, nous continuons chaque mardi, à vous proposer des grilles de Sudoku. Vous aurez 2 grilles…

JEUX - Le Sudoku

A la vue (plaisante) du succès de cette nouvelle rubrique, nous continuons chaque mardi, à vous proposer des grilles de Sudoku. Vous aurez 2 grilles…
A la une

JACKY DEROMEDI – Des chantiers de Singapour au Sénat

Jacqueline Deromedi, que les Français de Singapour connaissent bien, vient d’être élue sénateur. Le parcours de cette femme entrepreneur, engagée et élégante, qui n’a pas vraiment cherché à faire carrière dans la politique, détonne au Palais du Luxembourg
France/Monde
En direct d'Afrique/Moyent-Orient
Tunis - Actualité

ANC - Ultime séance plénière

L’Assemblée Nationale Constituante formée des élus du 23 octobre 2011, a tenu sa dernière séance plénière le 20 Novembre 2014, fermant…
Johannesbourg - Actualité Afrique du Sud

PARCOURS – Esiweni : "mon lodge en Afrique"

« Quitter Paris pour aller vivre ailleurs », ce sont les premiers mots que Sophie et Ludovic prononcent quand on leur demande pourquoi ils…
Expat
Expat - Emploi

ENJEUX - "L'Europe a-t-elle manqué le virage du numérique?"

Les Entretiens de Royaumont étaient de retour au Château Royal de Varsovie ce samedi 15 novembre. Des intervenants français et polonais, dont Jacques Attali ou François Fillon, ont constaté que l'Europe a mal négocié ce virage technologique. Ils en appellent à une Europe unifiée numériquement
Expat - Politique

JACKY DEROMEDI – Des chantiers de Singapour au Sénat

Jacqueline Deromedi, que les Français de Singapour connaissent bien, vient d’être élue sénateur. Le parcours de cette femme entrepreneur, engagée et élégante, qui n’a pas vraiment cherché à faire carrière dans la politique, détonne au Palais du Luxembourg

FRANÇAIS DE L’ETRANGER – Les choix budgétaires pour 2015

Le budget 2015 de "l'Action extérieure de la France" va être examiné par le Parlement. Les crédits dévolus aux Français de l’étranger et aux Affaires consulaires sont en légère baisse. L’aide sociale en pâtira. En revanche, les crédits consacrés aux bourses scolaires augmentent de 5,6 %.
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.
Francophonie

LANGUE FRANÇAISE – Le monde compte 274 millions de francophones

La francophonie progresse dans le monde. C’est la conclusion du second rapport quadriannuel de l’OIF sur l’usage de la langue française dans le monde, présenté au siège de l’organisation à Paris mercredi 5 novembre. En 4 ans, le nombre de francophones a augmenté de près de 25%. Le français est aujourd’hui la seconde langue la plus étudiée dans le monde. D’ici 2060, les francophones pourraient être 767 millions à travers le monde, ce qui constitue un formidable potentiel économique et culturel. Encore faut-il soutenir cette dynamique, prévient l’OIF.