DOCUMENTAIRE - "Les juifs d’Egypte", une œuvre anti-rumeurs

Plus rien n’est pareil pour le réalisateur égyptien Amir Ramsès, ancien assistant de Youssef Chahine. Il est aujourd’hui au cœur d’un tohu-bohu médiatique sans précédent. Entretien à cœur ouvert alors que son film sort au Caire en mars

LePetitJournal.com/Le Caire : Comment peut-on parler de judaïsme en Egypte aujourd’hui sans être soupçonné d’emblée d’avoir trop de complaisance avec Israël ?
Amir Ramsès :
En fait, c'est exactement pour me battre contre ce concept que je viens de réaliser ce film; pour différencier entre le judaïsme en tant que religion et le sionisme en tant que mouvement politique. Laquelle différence devrait être assez claire mais semble être perdue en Egypte maintenant. De même, il ne faut pas oublier qu’il existe de grands mouvements antisionistes et anti-Israël au sein même des communautés juives de part le monde.

La question n'est pas pourquoi s'intéresserait-on à l'histoire des juifs d'Egypte, mais plutôt pourquoi pas ? Autrement dit, qu'est-ce qui fait que ces citoyens égyptiens de confession judaïque ne soient pas fortement présents dans les livres d'histoire ?
D’une certaine manière, les juifs d'Egypte ont été expatriés de chez eux quand le pays était sous un régime militaire et policier. Ce genre de régimes a tendance à remodeler les faits historiques en les décrivant au gré de ses propres objectifs et idéologies et ce, dans le but de glorifier les actes du régime. C’est exactement ce qu’on faisait jadis, au nom de la censure, au lendemain de la chute du roi Farouk. Son image a été fortement déformée dans les films. Tout cela pour dire que les juifs d’Egypte ont subit le même sort.

Ce documentaire fait parler de lui bien au-delà des frontières égyptiennes. Cependant, quel est le but escompté par son message général ?
Je  crois que le film serait moins intéressant pour un public non égyptien. Le film dresse essentiellement le portrait d’une Egypte cosmopolite, tolérante, etc. Une Egypte qui ne se basait pas sur les tendances politiques ou appartenances confessionnelles pour juger l’autre. Chose qui doit être clarifiée aux Egyptiens d’aujourd’hui…

Avez-vous eu des difficultés lors de la réalisation de ce projet cinématographique? Si oui, lesquelles ?
J’ai eu une petite dose de difficultés. Mais la chose la plus difficile a été de trouver des juifs qui vivent en Egypte et de les convaincre de parler et de me faire confiance. J’ai également été confronté au défi de trouver des juifs égyptiens installés en France, lors de mes recherches là-bas.

Avez-vous reçu des échos au sujet de ce documentaire en provenance des juifs du monde ?
J’ai reçu pas mal d’emails de juifs égyptiens des quatre coins du monde qui veulent voir le film qui leur a provoqué une très forte nostalgie pour leur pays d’origine. Ceux-ci vivent aujourd’hui en France, Angleterre, Canada, Etats-Unis …

Où en êtes-vous avec la diffusion de ce film documentaire dans d'autres pays du globe ?
Aujourd’hui, je suis en négociations avec des diffuseurs étrangers essentiellement basés en France et en Angleterre.

Propos recueillis par Houda Belabd (www.lepetitjournal.com/le-caire.html) Mercredi 27 février 2012 (réédition)

Le Caire

JEUX - Le Sudoku

Nous continuons chaque mardi, à vous proposer des grilles de Sudoku. Vous aurez 2 grilles de force 1 et 3 intercalées avec des grilles de force 2 et…

JEUX - Le Sudoku

A la vue (plaisante) du succès de cette nouvelle rubrique, nous continuons chaque mardi, à vous proposer des grilles de Sudoku. Vous aurez 2 grilles…
A la une

MERCI MAMAN – Des bijoux personnalisés qui plaisent à Kate Middleton

Créée il y a sept ans, Merci Maman est une start-up qui propose divers bijoux personnalisables par gravure connaît un succès grandissant au Royaume-Uni et en France. En 2014, elle a bénéficié d'un coup de pouce spectaculaire : Kate Middleton, Duchesse de Cambridge, porte régulièrement l'un des colliers. L’histoire a tout de suite été relayée dans la presse internationale. Rencontre à Londres avec Béatrice et Arnaud de Montille, co-fondateurs de…
France/Monde
En direct d'Afrique/Moyen-Orient
Expat
Expat - Emploi

MERCI MAMAN – Des bijoux personnalisés qui plaisent à Kate Middleton

Créée il y a sept ans, Merci Maman est une start-up qui propose divers bijoux personnalisables par gravure connaît un succès grandissant au Royaume-Uni et en France. En 2014, elle a bénéficié d'un coup de pouce spectaculaire : Kate Middleton, Duchesse de Cambridge, porte régulièrement l'un des colliers. L’histoire a tout de suite été relayée dans la presse internationale. Rencontre à Londres avec Béatrice et Arnaud de Montille, co-fondateurs de Merci Maman. 

ENTREPRENEURS & SAC À DOS – Un tour d’Asie de l’entrepreneuriat

http://entrepreneurs-et-sac-a-dos.com/
Marlène et Cyrille sont partis découvrir l’entrepreneuriat sous toutes ses formes au cours d’une traversée de l’Asie. Jeunes et passionnés, ils partent à l’aventure avec leurs économies à la recherche de modèles d’entrepreneuriat social et responsable sous le nom d’ « Entrepreneurs et sac à dos ».
Expat - Politique

THIERRY MARIANI – "Il faut que notre diplomatie serve les intérêts de la France"

Thierry Mariani
Député de la XIème circonscription des Français de l’étranger (Asie Océanie), Thierry Mariani était à Singapour pour célébrer, avec la communauté française, le 50ème anniversaire de la cité Etat. L’occasion d’évoquer avec lui Singapour, les Français de l’étranger, et la nécessité, sur le plan diplomatique de distinguer entre les zones où dominent les enjeux économiques et celles qui restent essentiellement confrontées à des problèmes de sécurité.

TAHAR BEN JELLOUN – Le conteur arabe qui écrit dans la langue de Molière

Tahar Ben Jelloun a rencontré son premier succès populaire en 1985 grâce au roman "L’enfant de sable". Il est couronné deux ans plus tard par le prestigieux prix Goncourt, avec "La nuit sacrée". A l’occasion de la 20e édition de la fête de la francophonie, il est venu à la rencontre de ses lecteurs de Shanghai.
Magazine
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Une soirée de gala au Quai d’Orsay pour les lauréats

Pour la troisième édition des Trophées des Français de l’étranger, plus de 300 personnes étaient réunies mardi 17 mars au Quai d’Orsay pour récompenser les lauréats. Ces sept expatriés aux parcours exceptionnels, faisant rayonner la France au-delà de ses frontières grâce à leurs projets variés, étaient à l’honneur. Aux côtés du Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, Matthias Fekl, sénateurs, députés et partenaires étaient présents pour la cérémonie.

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – Découvrez les lauréats 2015

lepetitjournal.com met à l’honneur nos compatriotes avec les Trophées des Français de l'étranger. Découvrez les lauréats de cette troidième édition. Ils sont luthier au Portugal, entrepreneur au Vietnam, artiste scupteur en Thaïlande, apprenti forgeron au Japon, ils ont fondé une école au Danemark, une ONG au Cambodge ou voué leur vie à l'agro-écologie en Afrique...Tous ont en commun un engagement et un parcours exceptionnels. Ils ont été récompensé hier soir au Quai d'Orsay, lors d'une soirée de gala