DOCUMENTAIRE - "Les juifs d’Egypte", une œuvre anti-rumeurs

Plus rien n’est pareil pour le réalisateur égyptien Amir Ramsès, ancien assistant de Youssef Chahine. Il est aujourd’hui au cœur d’un tohu-bohu médiatique sans précédent. Entretien à cœur ouvert alors que son film sort au Caire en mars

LePetitJournal.com/Le Caire : Comment peut-on parler de judaïsme en Egypte aujourd’hui sans être soupçonné d’emblée d’avoir trop de complaisance avec Israël ?
Amir Ramsès :
En fait, c'est exactement pour me battre contre ce concept que je viens de réaliser ce film; pour différencier entre le judaïsme en tant que religion et le sionisme en tant que mouvement politique. Laquelle différence devrait être assez claire mais semble être perdue en Egypte maintenant. De même, il ne faut pas oublier qu’il existe de grands mouvements antisionistes et anti-Israël au sein même des communautés juives de part le monde.

La question n'est pas pourquoi s'intéresserait-on à l'histoire des juifs d'Egypte, mais plutôt pourquoi pas ? Autrement dit, qu'est-ce qui fait que ces citoyens égyptiens de confession judaïque ne soient pas fortement présents dans les livres d'histoire ?
D’une certaine manière, les juifs d'Egypte ont été expatriés de chez eux quand le pays était sous un régime militaire et policier. Ce genre de régimes a tendance à remodeler les faits historiques en les décrivant au gré de ses propres objectifs et idéologies et ce, dans le but de glorifier les actes du régime. C’est exactement ce qu’on faisait jadis, au nom de la censure, au lendemain de la chute du roi Farouk. Son image a été fortement déformée dans les films. Tout cela pour dire que les juifs d’Egypte ont subit le même sort.

Ce documentaire fait parler de lui bien au-delà des frontières égyptiennes. Cependant, quel est le but escompté par son message général ?
Je  crois que le film serait moins intéressant pour un public non égyptien. Le film dresse essentiellement le portrait d’une Egypte cosmopolite, tolérante, etc. Une Egypte qui ne se basait pas sur les tendances politiques ou appartenances confessionnelles pour juger l’autre. Chose qui doit être clarifiée aux Egyptiens d’aujourd’hui…

Avez-vous eu des difficultés lors de la réalisation de ce projet cinématographique? Si oui, lesquelles ?
J’ai eu une petite dose de difficultés. Mais la chose la plus difficile a été de trouver des juifs qui vivent en Egypte et de les convaincre de parler et de me faire confiance. J’ai également été confronté au défi de trouver des juifs égyptiens installés en France, lors de mes recherches là-bas.

Avez-vous reçu des échos au sujet de ce documentaire en provenance des juifs du monde ?
J’ai reçu pas mal d’emails de juifs égyptiens des quatre coins du monde qui veulent voir le film qui leur a provoqué une très forte nostalgie pour leur pays d’origine. Ceux-ci vivent aujourd’hui en France, Angleterre, Canada, Etats-Unis …

Où en êtes-vous avec la diffusion de ce film documentaire dans d'autres pays du globe ?
Aujourd’hui, je suis en négociations avec des diffuseurs étrangers essentiellement basés en France et en Angleterre.

Propos recueillis par Houda Belabd (www.lepetitjournal.com/le-caire.html) Mercredi 27 février 2012 (réédition)

Le Caire

JEUX - Le Sudoku

Nous continuons chaque mardi, à vous proposer des grilles de Sudoku. Vous aurez 2 grilles de force 1 et 3 intercalées avec des grilles de force 2 et…

JEUX - Le Sudoku

A la vue (plaisante) du succès de cette nouvelle rubrique, nous continuons chaque mardi, à vous proposer des grilles de Sudoku. Vous aurez 2 grilles…
A la une

NOEMIE LVOVSKY - "Le cinéma français est plus chanceux que les autres cinémas européens"

Avec Laura Smet et Marina Foïs, Noémie Lvovsky compose le trio drôle et émouvant du film Tiens-toi droite réalisé par Katia Lewkowicz, en salles depuis le 26 novembre. Elle incarne Sam, une mère de famille nombreuse décidée à prendre son indépendance mais rongée par la culpabilité. Quelques jours avant la sortie du long métrage, lepetitjournal.com a rencontré l’actrice et réalisatrice de 49 ans. Ses métiers, le verbe être, son enfance…
France/Monde
En direct d'Afrique/Moyent-Orient
Tunis - Actualité

ELECTIONS - Biographie de Moncef Marzouki

Moncef Marzouki est président de la République tunisienne depuis le 12 décembre 2011, élu par les membres de l'Assemblée constituante, à…
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Partir pour mieux revenir

"Je me sens seul comme au milieu de l’océan". Je suis à l’autre bout du téléphone et je peux ressentir toute la détresse de Patrick, 40 ans. En quinze ans, il s’est construit l’une des plus belles réputations de décorateur en Espagne, les clients se battent littéralement pour avoir ses services, et pourtant il a cette terrible impression d’être arrivé en bout de course. "Je veux arriver à prendre un virage que je n’arrive pas à négocier seul. Ce virage est un nouveau challenge professionnel qui me redonnera l’envie de me lever le matin".
Expat - Politique

MARC VILLARD – "L’AFE doit se concentrer sur l’essentiel"

Marc Villard, premier président élu de l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE), a aujourd’hui la lourde tache d’élaborer les règles de fonctionnement de la nouvelle assemblée. En pleine réflexion sur les rôles de chacun au sein de l’institution, ses priorités n’en demeurent pas moins centrées sur les préoccupations au quotidien des Français de l’étranger
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.
Francophonie

POURIA AMIRSHAHI - Francophonie : le sursaut ou le déclin

"Le XVe sommet de la Francophonie qui s’ouvre est avant tout l’occasion de poser les jalons d’une nouvelle vision et, partant, d’une nouvelle orientation stratégique....", déclare dans un communiqué Pouria Amirshahi, Député de la Neuvième circonscription des Français de l’Étranger.

FRANCOPHONIE – Peut-on oublier la langue de Molière?

Le sommet de la francophonie se tiendra ce week-end à Dakar. A cette occasion, nous vous proposons de relire un article consacré aux difficultés rencontrés dans leur propre langue par les expatriés de longue date. Alors que les chefs d’Etat et de gouvernement concernés s'occuperont des thèmes chers aux pays appartenant à l’Organisation internationale de la francophonie, quelles sont donc les préoccupations linguistiques des Français de l’étranger