A la Une

MARSA MATROUH - Les vacances à l'égyptienne

 

Loin du Sinaï et des plages de la mer rouge occidentalisées et réputées à l'international, se trouve la côte méditerranéenne. Quelques baies aux eaux turquoise, qui sont les lieux de villégiature des Egyptiens. Enquête sur sable blanc

Presque pas de touristes à Marsa Matrouh. Enfin presque pas de touristes étrangers : seulement quelques égarés sur la route de Siwa. La même situation à al-Alamein.

Les vacanciers sur la côte méditerranéenne sont des Egyptiens, Cairotes ou Alexandrins. Pas de renommée internationale pour cette partie de l’Égypte.

Les seules traces de l'Europe sont des villages vacances, construits entre deux casernes par des promoteurs italiens, et où les touristes de la péninsule passent leurs vacances à huis-clos.

La côte méditerranéenne égyptienne n'est pas beaucoup exploitée. Juxtaposition de casernes, de zones militaires, de quelques villages vacances et de stations balnéaires nationales. Beaucoup de plages magnifiques sont pour le moment condamnées, car non déminées.

A Marsa Matrouh, l'anglais est loin d'être répandu. Certains hôtels ont un réceptionniste anglophone, beaucoup non. Comme dans certains villages du delta, où peu d'étrangers s'arrêtent, les occidentaux sont vite repérés, exclamations enthousiastes et curiosité sincère des vacanciers.

Sur le front de mer, ce n'est pas le Sinaï : pas d'alcool et pas de bikini. Plutôt les rues du Caire dans une ambiance balnéaire.

Une double absence qui n'est pas un interdit, simplement des habitudes différentes. Sur la plage, les femmes gardent manches longues, pantalons, et casquettes. Pas de musulmans pourtant. En ce mois de ramadan, ceux qui profitent du soleil sont surtout des coptes, croix discrète tatouée au poignet, et bijoux en or.

Sur la plage, des chaises en plastique et des parasols, négociables à la journée (Photo JG)

 

Avec aussi une fête foraine
Sur la plage, pas de serviettes étalées. Pas de transat non plus. Mais des chaises en plastique, et des parasols, négociables à la journée. Seul Mario dort sur sa serviette : un copte qui a pris cette habitude auprès des italiens avec qui il travaille, et qui passe son jour de congé à Marsa Matrouh. " L'eau ici ressemble à celle des caraïbes ! Elle est encore plus belle en allant vers la Libye".

Toutes confessions confondues, les mêmes loisirs qu'au Caire (Photo JG)

Quelques familles musulmanes investissent la plage avec leurs provisions peu avant la rupture du jeûne. Beaucoup attendent le coucher du soleil dans les restaurants du front de mer, fast-food occidentaux qui plaisent tant aux cairotes, et leurs déclinaisons égyptiennes.

Le soir puis la nuit, les égyptiens, toutes confessions confondues, ont les mêmes loisirs qu'au Caire ou à Alexandrie. Marchands de vêtements et figues de barbarie envahissent le front de mer. Bob l'éponge est sur-représenté, des paquets de chips aux tee-shirts.

Les tours de carrioles s'enchaînent. Quelques nuances par rapport à la capitale : des marchands de glace, et un petit train, improvisé à l'aide d'un tracteur.

Une fête foraine aussi, où l'on retrouve des fripes et des vendeurs de jus de fruit entre deux manèges.

Jusqu'à 2h, les jeunes jouent sur la plage, où billards et jeux-vidéos sont délocalisés. Les familles investissent le bord de l'eau, où les plagistes se sont transformés en barmans, servant sodas et chichas.

Vers 3h enfin, le calme de la nuit investit la baie de Marsa Matrouh, destination favorite des vacanciers égyptiens.

Julien Giry (http://www.lepetitjournal.com/le-caire.html) lundi 20 août 2012 (réédition)

 

Crash EgyptAir: une des deux boîtes noires récupérée

L'une des deux précieuses boîtes noires de l'Airbus A320 d'EgyptAir qui s'est abîmé en mer il y a près d'un mois, a été repêchée jeudi en Méditerranée et son examen pourrait aider à établir les causes du drame toujours inexpliqué.
Une internationale

PARIS – Que faire cet été si on n’aime pas le foot ?

Vous êtes incapable de nommer un joueur de l’équipe de France de foot ? Vous voulez éviter les fanzones et ses supporters qui sentent la bière ? Pas de panique, lepetitjournal.com a fait une sélection des meilleurs expos, musées, bons plans et balades pour profiter des journées ensoleillés à Paris durant cet été très sportif. 
Actu internationale
En direct d'Afrique/Moyen-Orient
Cotonou - Société

ADJITO - Les règles du jeu

Le jeu adjito au Bénin trouve son origine dans l’antiquité. Il est aussi appelé awelé ou awalé en Côte d’Ivoire et au Niger ou le jeu de…
Johannesbourg - Actualité Afrique du Sud

HIVER - La neige en Afrique du Sud

Alors que l’Afrique du Sud vient de connaitre la pire sécheresse depuis un siècle, personne ne s’attendait à ce que les premiers flocons…
Le Cap - Actualité Afrique du Sud

ELECTIONS MUNICIPALES - L'ANC fait des vagues

L'ANC est sous pression avant les prochaines élections municipales du 3 août. La méthode de nomination des candidats est controversée par…
Expat
Expat - Emploi

CARRIERE ATYPIQUE - Découvrez enfin pour quoi vous êtes fait !

 Vos diplômes, vos expériences et vos titres professionnels ne vous ont pas permis d’identifier votre zone d’excellence. Au cours de votre parcours, vous avez été performant, parfois moins. Vous avez aimé ce que vous faites, parfois moins. Mais aucune évidence n’a surgi. Aujourd’hui, une question tourne en boucle dans votre tête : "Pour quoi suis-je fait ?". Comment le découvrir ?

COACHING - Expatrié, quelle erreur !

Samedi 1er août. Les rayons du soleil plongent à travers les larges baies vitrées de JFK, le principal aéroport de New York. Manu, assis par terre, le visage enfoui entre ses mains, se demande, « mais comment en suis-je arrivé là ? » Après deux années passées à New York, il rentre à Paris, rapatrié par sa compagnie. Un échec qu’il a encore du mal à assumer même si, au final, il ne s’est jamais senti aussi seul et misérable qu’aux États-Unis, un pays dont la mentalité qu’il juge avant tout égoïste, hypocrite et cruelle, est à l’opposé de ses principes de vie.
Expat - Politique

GLOBAL PEACE INDEX - Seulement dix pays "en paix totale"

Qui veut la paix prépare la guerre. Ce n’est pas ce que semble affirmer le Global Peace Index de 2016. Si la situation des pays en guerre va en s’empirant, celle des pays en paix se serait améliorée. L’Islande, le Danemark et l’Autriche sont en tête de ce classement. En revanche, il resterait, à l’heure actuelle, seulement dix pays dans le monde qui ne seraient pas engagés dans un conflit interne ou externe à leurs frontières. 
Magazine