A la Une

RAMADAN - Instants d'une rupture

 

19 heures au Caire. Le silence. Enfin presque le silence : seulement le bruit de toute une ville qui rompt le jeûne au même instant. Une tranquilité remarquable comparé au reste de l'année

D'habitude c'est le trafic, ininterrompu, la circulation cairote, qui se fait au klaxon, et une multitude de bruits du quotidien, qui font que le Caire n'est pas une ville paisible. Les vendeurs ambulants, qui essaient d'attirer les clients, les voisins qui s'interpellent, ou les chauffeurs de taxis qui rappellent leur présence, toujours au klaxon..

Pendant le ramadan, tout change. "Déjà, le rythme de la journée est différent" explique Sami, épicier. Pas trop de différences le matin, mais l'après-midi, la fatigue du jeûne se fait sentir et "la ville tourne au ralenti". Puis dès 17h, les bruits de la circulation repartent crescendo. En cause : tous les employés de bureau, les travailleurs en général, qui veulent être chez eux pour la rupture du jeûne. A 18h30, c'est une tornade de scooters, de voitures, et autres taxis, mais aussi de charrettes et de vélos, qui se croisent en zigzaguant dans les rues de la ville.

Dans la journée, au Caire (Photo: JG)

 

Derniers achats

Pas le calme avant la tempête, mais l'inverse. Sami est débordé : les Cairotes rentrés du travail viennent faire les derniers achats pour le repas du soir. Il manque quelques dattes à l'un, un autre est envoyé par sa femme chercher quelques abricots confits, une des douceurs du mois de ramadan. D'autres encore prennent d'assaut les vendeurs ambulants de jus de fruits, secondés par des enfants pendant cette demie-heure fatidique, qui distribuent aux clients des pochettes pré-remplies de jus de raisin, de caroube ou de noix de coco.

L'appel à la prière du maghreb (coucher du soleil) commence. Euphorie parmi les retardataires. Tous les autres sont déjà attablés, prêts à rompre le jeûne quotidien. À la fin de celui-ci, quelques secondes de flottement, et c'est le silence. Plus une voiture ne circule dans les rues. Plus une parole, pendant ces premiers instants où chacun calme sa soif et sa faim. Dans le métro, certains mangent une datte, que des enfants viennent de distribuer, pendant que d'autres sortent un sac de jus de fruit de leur sac, et le vident d'un trait.

Quelques instant avant la rupture du jeûne, avec quelques retardataires qui pressent le pas (Photo: JG)

 

Brouhaha léger

Après ce premier instant, les rires et les conversations reprennent doucement. Un brouhaha léger par rapport au reste de la journée. Un calme retrouvé que beaucoup, parmi les français du Caire apprécient. C'est le cas de Marie qui vante ce moment. "Le ramadan est vraiment reposant : moins de monde et de vrais instants de calme". Certains compatriotes sont partis, dénonçant les difficultés de ce mois et fuyant la chaleur, mais pour elle, il s'agit bien de "la seule période de l'année où l'on peut vraiment prendre son temps au Caire".

Julien Giry (www.lepetitjournal.com/le-caire.html) lundi 6 août 2012

 

BLEU BLANC BOX – lepetitjournal.com chouchoute les expatriés d'Egypte

Les produits français vous manquent ? Découvrez la dernière nouveauté concoctée spécialement pour vous par lepetitjournal.com. Chaque mois, en Egypte, la BLEU BLANC BOX vous réserve une surprise avec des produits aussi indispensables qu’introuvables à des centaines de kilomètres !
Une internationale

HISTOIRE – Le mystique soufi Mansur al Hallaj, premier "expatrié"?

On connaît les pérégrinations de Paul de Tarse dans le monde méditerranéen ou encore l'épopée légendaire de l'apôtre Thomas jusqu'en Inde. Moins connue est la vie de Mansur al-Hallaj, mystique persan du soufisme, qui s'installa longtemps en terre non-musulmane pour répandre sa religion et son amour de Dieu. Cette grande figure mystique a donné lieu à une biographie rédigée par l'islamologue Stéphane Ruspoli qui lui attribue le titre d'"expatrié".
Bleu Blanc Box

BLEU BLANC BOX – lepetitjournal.com chouchoute les expatriés

Les produits français vous manquent ? Découvrez la dernière nouveauté concoctée spécialement pour vous par lepetitjournal.com. Chaque mois, aux quatre coins du monde, la BLEU BLANC BOX vous réserve une surprise avec des produits aussi indispensables qu’introuvables à des milliers de kilomètres !
Actu internationale
En direct du Moyen-Orient
Expat
Expat - Emploi

TOURISME EN IRAN - Un secteur en expansion et des défis à surmonter

 Depuis le rétablissement et l’amélioration des relations entre l’Iran et l’Occident, il y a un secteur qui se porte à merveille... le tourisme. Annoncé par les analystes depuis déjà plusieurs années, Marc Botinelli parlait déjà en 2013 de « Bombe touristique à retardement » et il ne s’était pas trompé.
Expat - Politique

ESSAI – Comment concilier vie à l’étranger et citoyenneté ?

Etre citoyen lorsque l’on réside hors de France, ce n’est pas facile. Quels droits ? Quels devoirs ? Passionné de politique, résidant depuis plus de 20 ans à l’étranger, Jacques Saillant publie un essai engagé sur la citoyenneté des Français de l’étranger, en forme de réflexion mais aussi de « coup de gueule » face aux instances qui les représentent

AUDIOVISUEL – Haro sur les anglicismes !

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'agace. La multiplication des titres d'émissions en anglais, jusque dans le service public, ne convient pas à l'organe chargé d'encadrer les productions télévisées françaises. Seront donc reçus les patrons des grandes chaînes françaises afin de rappeler la règle établie par la loi du 30 septembre 1986 sur le rôle du CSA : utiliser le français autant que faire se peu.
Magazine