14 JUILLET - Les Français découvrent leur nouvel ambassadeur

Comme chaque année les Français du Caire se sont rencontrés pour célébrer leur "Bastille day" comme est dénommée la fête nationale dans les milieux anglophones d'Egypte. Avec au buffet, toujours de bonnes victuailles

 

Cravates, nœuds papillon ou mouchoirs de poche, l'ambiance était à la fête au lycée français de Maadi, au Caire, samedi dernier.

Edith Piaf en fond sonore pour patienter puis les boissons ont commencé à couler. Avec au buffet, principalement du vin rouge et du saucisson. Mais pour y accéder, il a fallu patienter dans la file alors qu'en début de soirée personne n'était encore sur la piste de danse aménagée au milieu de la cour de l'établissement.

Cette année aura été un 14 juillet un peu spécial, comparés aux précédents. Au Caire pas de célébration officielle de la fête nationale à l'ambassade en 2012 en raison de "restrictions budgétaires drastiques", expliquait plusieurs semaines avant l'évènement et par mail Bernard Regnauld-Fabre, le consul de France au Caire.

Du coup, les élus de l'Assemblée des Français à l’Étranger ont pris le relais : ils ont organisé avec l'aide de sponsors, une soirée de remplacement avec ticket d'entrée, boissons et buffet payants. Les Français du Caire étaient habitués à plus de faste en des temps plus prospères. Mais la crise économique mondiale est passée, et elle touche ainsi les représentations diplomatiques à l'étranger

Cela aura été néanmoins l'occasion pour beaucoup d'expatriés de se retrouver une dernière fois avant de partir chacun de son côté pour les vacances d'été et la rentrée de septembre. L'occasion aussi de découvrir leur nouvel ambassadeur en Égypte, M. Nicolas Galey, en poste depuis un mois.


"Contexte difficile"
Fidèle à ses habitudes, l'ancien conseiller diplomatique de Nicolas Sarkozy en charge de l'Afrique et du Moyen-Orient, a tenu un discours simple, soulignant le "contexte difficile" dans lequel il prenait ses fonctions. Il a de même rappelé l'entretien téléphonique entre François Hollande et le nouveau président de la République Arabe d'Egypte, M. Mohamed Morsi, dès le 28 juin, au cours duquel il lui a adressé ses vœux de succès.

A 51 ans, Nicolas Galey est un haut-fonctionnaire français, diplômé de l'Institut d’Études Politiques de Paris et de l'ENA, promotion Michel de Montaigne.  Il est déjà passé par l’Égypte, en tant que premier conseiller, de 1999 à 2002. Nicolas Galey a aussi déjà été ambassadeur, à Chypre de 2007 à 2009.

Après son discours, l'ambassadeur est parti à la rencontre de la communauté française du Caire. Puis la piste de danse s'est animée jusqu'à une heure avancée.

Julien Giry (http://www.lepetitjournal.com/le-caire.html) lundi 16 juillet 2012

A la une

GUILLAUME CANET / CEDRIC ANGER - "C’est un serial killer assez inédit dans le genre"

La prochaine fois, je viserai le cœur s’inspire de l’affaire Alain Lamare. Les faits ont lieu dans l’Oise entre 1978 et 1979. Un maniaque agresse et tue plusieurs auto-stoppeuses. La police et la gendarmerie peinent à trouver l’homme qui échappe à tous les barrages. Chose qui lui est dans un premier temps facile puisqu’il s’agit en fait d’un jeune gendarme modèle qui enquête sur ses propres crimes. Notre édition de Londres a rencontré le…
France/Monde
En direct d'Afrique/Moyen-Orient
Alger - Actualité

CAN - Les Verts face à leur destin

 Les Fennecs d’Algérie joueront, ce soir au stade de Malabo face à des Sénégalais très physiques, leur survie dans une compétition abordée…
Les trophées
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION - L'ombre de mon mari

"Après plusieurs expatriations, et à tout juste 34 ans, l'avenir de mon mari s’annonce brillant. Le mien ? Ce déménagement super glamour à Rome il y a déjà 9 mois est la tragique confirmation que je suis devenue malgré moi, l’ombre de mon mari, ou encore pire, « l’ombre de son ombre » comme le chantait Brel. À force de ne penser qu’aux autres et surtout à lui, je me suis oubliée en route. Je n’existe plus".
Expat - Politique

VENTE D'IMMOBILIER À L'ETRANGER – La France dilapide-t-elle son patrimoine ?

En 2011, le patrimoine immobilier de la France à l'Etranger (consulats, ambassades, instituts français, etc) s'élevait à 1.500 biens répartis dans 160 pays, pour une valeur d'environ 5 milliards d'euros. Au cours des six dernières années, 152 biens auraient été vendus par le Ministère des Affaires Etrangères pour une valeur totale de 307 millions d’euros. L'ambassadeur de France en Malaisie nous explique l'impact de cette politique
Magazine
Francophonie