Kuala Lumpur

VIVRE A KUALA LUMPUR – Ces quartiers prisés par les expats

De Kuala Lumpur à sa proche couronne, chaque ville offre un paysage et une identité plus ou moins différente. Focus sur ces quartiers prisés par les expatriés et la communauté française. 

KLCC , Kuala Lumpur City Center (1)

Depuis les Petronas et l’effervescence de son quartier d’affaires en journée, aux nuits animées de Bukit Bintang qui offre un choix pléthorique de bars, restaurants et de street food, de nombreux centres commerciaux occupent le paysage. 

Le walkway qui part de KLCC jusqu’à Bukit Bintang apparaît comme l’un des points forts. Cette passerelle piétonne vous permet de traverser le quartier en évitant la cohue du trafic routier très dense aux heures de pointe. C’est également une zone très bien desservie par les transports en commun (Monorail, LRT, bus). En plein cœur du centre se trouve un poumon vert de 20 hectares où se dressent fontaines, parc de jeux, pataugeoire et parcours de footing. L’offre immobilière est principalement constituée de condominiums ou de résidences de service. A noter que suivant les endroits, le quartier peut être assez bruyant (chantiers de construction, animations,…), et la zone très embouteillée.

Evelyne, Française résidant à KLCC depuis septembre 2013 “Ce choix s’est fait pour des raisons professionnelles, le bureau de mon mari étant situé dans le centre. N’ayant pas d’enfant scolarisé ici, nous n’avions donc pas de contraintes de ce côté là. En ce qui me concerne il y a beaucoup d’avantages, commerces de proximité, transports en commun proches… Le seul gros inconvénient auquel nous devons faire face depuis quelques temps, c’est le bruit dû aux constructions, et dans un avenir plus ou moins proche, les buildings qui sortiront de terre. 

Ampang (2)

Plusieurs lacs quadrillent ce quartier historique, ici se mêlent bâtiments de style colonial, maisons et appartements. C’est aujourd’hui le nouveau quartier des résidences des Ambassades, puisqu’il accueille notamment celles de France, de Russie, du Royaume-Uni ou encore de Chine. De nombreux expatriés vivent ici, en raison de l’accès facile au centre ville et à proche distance de KLCC. Le trafic routier est souvent congestionné aux heures de pointe. 

Bénédicte, résidant en Malaisie depuis 5 ans dont deux à Ampang : “Nous avons choisi ce quartier car il offrait des loyers plus accessibles que KLCC, tout en restant proche du centre. Mais la raison principale est que le bureau de mon époux se trouve à 10 minutes de notre condominium et que cela était important pour notre vie de famille. Mon mari souhaitait passer du temps avec les enfants avant qu'ils ne se couchent. En voiture il faut 5 à 10 minutes pour rejoindre le centre ville. Ampang est un quartier calme, très résidentiel et très vert. Mais aux heures de pointe il est très congestionné. Être sans voiture dans ce quartier peut être un peu compliqué ; les transports en commun sont situés uniquement sur Jalan Ampang la rue principale, et les taxis refusent de venir aux heures de pointe“

Bangsar (3)

Situé au Sud-Ouest de Kuala Lumpur, en haut d’une colline, Bangsar offre les commodités du centre ville en proche périphérie. En effet, le quartier dispose de nombreux restaurants, boutiques et centres commerciaux. L’atout de la ville réside dans un choix varié en termes de logements, de l’appartement en condominium aux maisons en résidence gardée, ou villas indépendantes. On y trouve une très forte concentration d’expatriés occidentaux. Une station de LRT (bientôt deux stations, la future étant à la limite entre Damansara et Bangsar) dessert la ville, la Jalan Maarof qui est l’accès principal est rapidement saturée en début et fin de journée. 

Marie-Christine vit à Bangsar depuis 4 ans : “C’est pour privilégier la proximité du travail de mon mari qui se situe au niveau de la station LRT de Bangsar. Je n’y vois pas d’inconvénients, les avantages sont énormes : proximité de KLIA [aéroport international] pour voyager et rentrer en France, LRT, Monorail, Komuter,… tous les commerces sur place ainsi que les restaurants“.

Sri Hartamas (4)

Situé juste à côté de Mont Kiara l’atmosphère y est paisible. On trouve ici peu de condominiums, majoritairement des maisons individuelles. Quelques commerces de proximité sont à dispositon de la population qui mêle locaux et expatriés. L’inconvénient majeur réside dans le manque de transports en commun, en revanche la ville est très bien localisée en termes d’accès aux différentes autoroutes, et n’est pas sujette aux embouteillages. A noter que l’on y retrouve le nouveau Palais Royal (Istana Negara).

Alexandra, vit à Sri Hartamas depuis deux ans : “Avant j’habitais à Mont Kiara, à côté de Segambut, et la zone était très congestionnée à cause de la présence des écoles internationales. J’avais envie de rester dans ce coin. J’aime bien Sri Hartamas car ça reste assez verdoyant, les différentes autoroutes sont très facilement accessibles et nous ne sommes pas trop loin du centre.[...] Par contre c’est très mal desservi par les transports en commun, un bus qui passe seulement deux fois par jour.[...] Ça reste un coin très calme c’est agréable, pas de chantier de construction, il y a des trottoirs, ça peut paraître étrange de dire cela, mais ce n’est pas le cas dans tous les endroits en périphérie de KL“.

(Mont Kiara)

Mont Kiara (5)

C’est le quartier des écoles internationales. Situé au Nord-Ouest de Kuala Lumpur, il est récent et vous n’y trouverez que très peu de maisons. Le standing des logements est assez élevé et les appartements en condominium peuvent offrir de très belles prestations. De nombreux restaurants, bars et centres commerciaux se nichent entre les tours d’habitation. Ici, aucun espace vert et la circulation peut être infernale aux heures de sorties d’écoles et de bureaux. Le principal avantage de la ville réside dans la proximité avec l’école française située à Segambut. A l’exception d’un bus, aucun transport en commun ne dessert la ville.

Agnès, vit depuis 1.5 ans à Mont Kiara : “Je n’ai pas été conquise du tout. C’est un quartier pour expatriés, cher donc (certes les condominiums sont souvent très bien équipés), où il faut prendre la voiture au moindre déplacement, avec embouteillages et surtout pas de mixité sociale. Peu chaleureux, sauf si on veut retrouver des expatriés Français comme nous. Donc cela peut convenir à certains bien sûr mais pas à tous!“

Damansara Heights / Bukit Damansara (6)

C’est par définition le quartier relativement huppé de Kuala Lumpur. Calme et verdoyant, à l’Ouest de la capitale, il est principalement constitué de maisons individuelles avec jardin ou résidences sécurisées. Il y a quelques commerces et restaurants, cependant le quartier est plutôt tranquille et paisible. A l’instar de nombreux autres endroits en périphérie de la capitale, vous n’y trouverez pas d’accès aux transports en commun. Néanmoins une station de LRT est en construction à l’une des extrémités de la ville.

Agnès vit à Damansara Heights depuis 5 ans :“Il y a d’immenses jardins, des piscines, et on peut trouver des loyers plus bas que dans d’autres quartiers à prestations équivalentes. Ce que j’aime c’est qu’on y trouve une vraie vie de quartier, on se sent comme dans un petit village. Les commerces de proximité sont à quelques pas et il y a une entraide entre voisins. On retrouve vraiment cet esprit du 1 Malaysia, je vis dans une rue multiculturelle, nous sommes seulement quatre familles d’expatriés dans ma rue, venant d’horizons divers, les autres résidents sont des locaux. C’est humain, contrairement aux grosses gated communities. Après on a retrouvé une fois un python, on a des singes dans le jardin, mais l’atmosphère est tellement paisible et agréable ! Pour moi c'est le quartier idéal. Il est proche de tout en voiture“.

(Desa ParkCity)

Desa ParkCity (7) 

Quartier dynamique situé au Nord-Ouest de Kuala Lumpur. Organisé autour d'un parc et d'un lac, il véhicule un véritable concept de communauté. On y trouve de nombreux espaces publics et une vie de quartier. Il est situé à 13km de la capitale, 35 minutes du centre ville, une quinzaine de Mont Kiara et Damansara, et enfin 25 minutes de Petaling Jaya. C'est un quartier desservi par les principales autoroutes et le transport scolaire vers le lycée français. 

Delphine vit à Desa ParkCity depuis 4 ans : “Nous avons choisi Desa ParkCity pour la proximité de l'école française, le côté banlieue et résidentiel et surtout pour pouvoir, à pied, effectuer quelques courses et se promener avec nos enfants (marche, vélo, rollers...). La verdure et le lac sont un plus pour des activités en extérieur. Les avantages sont la verdure, les commodités (commerces, restaurants...), et pour certains la proximité de l'école internationale ou de l'hôpital Sime Darby. Les inconvénients, je dirais un peu excentré, et le risque de vivre en vase clos dans son quartier sans vouloir en sortir“.

 

Notons que même si cela n’est pas incontournable toutes les personnes interrogées ont eu recours  à un agent immobilier afin de faciliter leurs recherches. Il est cependant possible d’effectuer une recherche de particulier à particulier notamment au travers de sites comme www.mudah.my 

  

Chloé Jeanneret (www.lepetitjournal.com/kuala-lumpur.html) lundi 4 juillet 2016

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter!

 
Kuala Lumpur
Une internationale

Les humoristes politiques brouillent les codes

 Les humoristes politiques brouillent les codes des journaux radio et émissions politiques à l'heure de la présidentielle en pratiquant, selon les experts, un "journalisme engagé" qui leur vaut aussi des critiques. 
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING – Comment vendre ses services en tant que coach: 3 stratégies efficaces

Nous sommes nombreuses à nous être lancées en tant que coach et rapidement nous nous sommes posé la question : « comment vendre ses services ». Or loin de nous l’idée de vendre nos services, nous voulons que nos clients viennent facilement à nous et que nous puissions les aider avec tout notre cœur et nos compétences. Voici 3 stratégies efficaces que vous pouvez mettre en place dès aujourd’hui.

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire