Kuala Lumpur

STAGE, VOLONTARIAT - Ces jeunes qui ont choisi la Malaisie

 

Du 8 au 31 août, retrouvez une sélection des articles que vous avez préférés cette année.

MISSION HUMANITAIRE - “Ce n’est pas toujours facile, même si l’on pense être très fort psychologiquement“

Lou Anne s’est lancée dans une mission "humacite" (humanitaire et citoyenne) dans le cadre de ses études. Elle a ainsi passé deux mois en tant que bénévole au sein de Rumah Hope à Kuala Lumpur. Fondée en 1994, cette association qui ne subsiste que grâce à des dons, vient en aide à des enfants issus de familles brisées, âgés de 7 à 24 ans. 

Cette jeune Française a vécu neuf ans à l’étranger avant de revenir en France pour intégrer Sup de Co La Rochelle, un choix qu'elle explique par sa volonté de rayonner à l'international. Cette expérience marquait sa toute première mission humanitaire (lire la suite).

STAGIAIRES DE MALAISIE – Souhaïla Boudir, de Givors à Kuala Lumpur

“La première chose que j'ai regardé, c'était les Tours Petronas, car je rêvais de les voir. Je les ai regardé et je me suis dit : ''je suis là en vrai…““.   

La Malaisie, un rêve avant toute chose

À 20 ans Souhaïla Boudir est une jeune femme épanouie. Et pour cause, depuis la fin septembre cette étudiante Givordine réalise l'un de ses souhaits les plus chers : découvrir la Malaisie (lire la suite).

ROMANE CORDIER - Une globe-trotteuse au parcours qui ne suit aucune norme

Originaire de Lyon, Romane 25 ans est une véritable globe trotteuse. Après avoir traversé l’Australie et le Qatar dans le cadre de ses études, Romane est depuis quelques mois Volontaire Européenne au sein de l’organisation non gouvernementale SOLS, basée à Kuala Lumpur. 

Un parcours à contre-courant 

Ouvert aux jeunes européens de 17 à 30 ans souhaitant partir vers tous les pays d'Europe ainsi que leurs pays partenaires sur un plan économique (seulement quelques pays hors zone UE), le volontariat européen est financé par la Commission Européenne (lire la suite).

 

FRANÇAISE DE KL – Hélène Bourry, des prisons de Madagascar aux réfugiés de Malaisie

Cela fait maintenant presqu’un an qu’Hélène Bourry, jeune Française de 25 ans, est installée en Malaisie. Son projet? Un V.S.I atypique en son genre : aider les populations de réfugiés birmans en Malaisie, au sein de l’association Tanma Federation. Loin d’être sa première expérience au service d’autrui, c’est toutefois celle qu’elle décrit comme la plus enrichissante et humaine.  

Depuis les prisons de Madagascar aux réfugiés de Malaisie, un parcours remarquable 

Diplômée d’une licence de chinois de l’INALCO, Hélène entreprend par la suite un master en relations internationales/affaires humanitaires à l’Institut des relations internationales et stratégiques de Paris. Dès lors, sa passion pour “l'autre“ la pousse à effectuer plusieurs stages au sein d’associations situées en France et à l’étranger (lire la suite).

 

(www.lepetitjournal.com/kuala-lumpur.html) mardi 16 août 2016

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter!

 
Kuala Lumpur
Une internationale

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine