Kuala Lumpur

ALISON GRUN - Une femme pour qui l'expatriation n'a plus de secret

En quête de découverte et de voyage depuis son plus jeune âge, Alison Grun est l'une de ces femmes pour qui l'expatriation professionnelle n'a plus de secret. Tout juste son baccalauréat en poche, elle prend deux années sabbatiques et vit de petits jobs, un peu partout dans le monde. Elle décide cependant, forte de ses expériences, de reprendre le chemin des études et intégre la Business School de l’Université de Manchester. L'équivalence d'une licence en poche (Bachelor of Science en Management International), elle rentre en France, où elle est embauchée par l’opérateur de téléphonie Orange. Alors qu'il s'agit au départ d'un emploi saisonnier en tant que conseillère client, son poste se transforme en un véritable plan de carrière pour la jeune femme. Au fil des années et de son évolution dans l'entreprise, elle se tourne finalement en 2012 vers une filiale du groupe, Sofrecom, qui offre plus d’opportunités de postes à l'étranger et développe un savoir-faire dans les métiers de l’opérateur. Appuyé sur un puissant réseau reliant ses clients, les experts Orange, ses partenaires industriels et locaux, ce leader mondial du conseil et de l'ingénierie télécom aide les opérateurs à se différencier sur leurs marchés et à améliorer leurs performances opérationnelles avec des approches innovantes en matière d’expérience client, de B2B, de smart services, de sécurité, de m-banking, d’e-gouvernement ou de change management.

En 2014, Alison quitte ainsi la France pour s'expatrier en Asie du Sud-Est et développer l’activité de Sofrecom en Malaisie, aux Philippines et à Singapour. Dans un premier temps basée à Jakarta, elle élabore un dossier afin de justifier sa présence permanente en Malaisie, où elle réside depuis début 2015.  En tant que Directrice Régionale des Ventes, Alison Grun est donc à l'origine du bureau de représentation basé en Malaisie, et développe depuis Kuala Lumpur les activités de son entreprise sur de nouveaux territoires en Asie. En charge de la stratégie commerciale sur sa zone, impliquant entre autres la relation client, le marketing des offres, l’identification et la gestion des partenaires, elle apprécie particulièrement la liberté et la flexibilité d'exécution du poste qu'elle occupe. Puis, de part la multiplication de ses perspectives professionnelles et de l'amour qu'elle porte à la Malaisie, Alison envisage rapidement de prolonger son expatriation supposée prendre fin en Juin 2017.

Aujourd'hui, cette citoyenne du monde vit son expérience comme une constante remise en question de ce qui l'entoure, à travers l'apprentissage de nouvelles cultures et modes de vie, l'amenant à s'épanouir tant au niveau professionnel que personnel. La mixité culturelle si spécifique à la Malaisie fait d'ailleurs dire à Alison que le pays ''condense une grande partie de l'Asie'' en un seul lieu et que cela représente une vraie richesse. Les infrastructures et la pratique de l'anglais sont aussi des atouts indéniables pour faciliter l’intégration. La jeune femme, passionnée de voyages en moto, a également trouvé son bonheur dans la situation stratégique de la Malaisie. Climat favorable et accès par la route aux pays voisins sont autant d’avantages lui permettant de parcourir de nouveaux itinéraires derrière le guidon de sa Harley.

Alison s’est aussi découvert une nouvelle passion depuis son arrivée en Malaisie : la cause féminine. Grâce à son travail et celui de ses deux acolytes, Alexandra et Delphine, l'organisation Work In the City Kuala Lumpur (WICKL) a été relancée il y a maintenant un an, suite à de nombreuses actions menées sur le terrain par le trio, afin de promouvoir et soutenir les femmes dans leur vie professionnelle en Malaisie.

Depuis maintenant deux ans, Alison a multiplié les expériences marquantes d'un point de vue culturel, professionnel et personnel et tend à toujours voir l'aspect positif des choses en relativisant et en ne vivant que plus dans l'instant présent. Entre son voyage en moto jusqu’à Krabi en Thaïlande, sa participation au Rainforest World Music Festival de Bornéo, son ascension du Mont Kinabalu ou encore la signature de son premier contrat en Malaisie, la jeune femme vit à 100 à l'heure et ne prévoit pas de s'arrêter de sitôt. A notre dernière question ''Et pensez-vous un jour revenir vivre en France ?'', Alison hésite, ce dont elle semble certaine, c'est que dans un avenir proche, sa terre d'accueil restera la Malaisie.

  

Marie Crabié (www.lepetitjournal.com/kuala-lumpur.html) Lundi 20 février 2017

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter!

 
Kuala Lumpur

INSOLITE - Ciel galactique à Bornéo

Les images pourraient laisser penser à des extraits d’un blockbuster de science-fiction, mais non c’est bien depuis un smartphone que le phénomène a…
Une internationale

DON'T GO TO ALGERIA – Tolt : "J’ai envie de découvrir les pays qui souffrent des préjugés"

Benjamin Martinie, alias "Tolt". Un an après avoir connu un franc succès avec sa vidéo « Don’t go to Iran » qui efface tous les stéréotypes entendus sur la République islamique, Benjamin Martinie, alias Tolt, revient avec une nouvelle vidéo, cette fois sur l’Algérie, tout en gardant le même concept. Le principe est simple, « Tolt » part deux semaines dans le pays en question, et y découvre sa culture et son peuple.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine