Kuala Lumpur

COUP DE FOURCHETTE - Le salon de th

Vous en avez assez de manger indien, chinois ou malais ? L’espace d’un instant vous aimeriez simplement vous réchauffer autour d’une tasse de thé et vous faire plaisir avec quelques douceurs ? Lepetitjournal.com a trouvé l’endroit idéal : The Lord’s Café à Tanah Rata.

Une adresse intimiste
Le salon de thé est situé à l’une des extrémités de la rue principale de Tanah Rata, en face de la gare routière et à côté de Marrybrown. Soyez attentif pour le dénicher. Un peu secret, les lieux n’ont pas vraiment pignon sur rue. Le voyageur doit monter un petit escalier pour atteindre les douceurs du premier étage.

Il est alors temps de laisser aller sa gourmandise et de déguster des pâtisseries maison pour accompagner du thé local. Parmi les délices préparés par Terese et Belli,  tous recommandent les crêpes (goûtez celle à la banane !), les scones (avec de la confiture de fraise des Cameron bien sûr), les tartes aux pommes, ou encore les tourtes au poulet.

Au Lord’s café, même le touriste se sent comme à la maison. Toutes sortes d’objets, plus ou moins ordonnés, font que le visiteur s’y sent bien ; des magazines, des livres, des plantes, des photos, un vieux fauteuil…La cuisine donne sur la salle pour partager le travail de la cuisinière. En cas d'impatience, il est même possible d'échanger des livres (certains  en Français !), à moins de préférer la lecture des messages envoyés aux deux amies par les touristes de passage. On pourrait y passer l’après-midi à paresser en buvant du thé dans une ambiance paisible.

Dieu comme convive
Le voyageur qui s’attarde au Lord’s café, remarquera quantité de bibelots religieux, d’affiches, la bible et même une prière adressée aux gens de passage. Terese est très croyante. Dix ans plus tôt, elle a créé le Lord’s café, non en référence aux Lords anglais, comme on pourrait l’imaginer dans cette région marquée par l’influence britannique, mais en référence au Seigneur, tout simplement.

L’argent qu’elle se fait grâce au café, la Malaisienne l’utilise pour aider son prochain ; des réfugiés, des enfants auxquels elle paie des fournitures scolaires.... Elle est heureuse de cuisiner pour ses clients "avec la nourriture de Dieu". Selon la gérante, c’était la volonté de Dieu de renommer le café et le destin de celui-ci de devenir "God’s café".

Faîtes y un tour pour goûter les pâtisseries maison et, si cela vous intéresse, Terese sera ravie de vous expliquer comment les signes de Dieu se sont enchaînés pour lui faire comprendre la destinée du café. Sur le sujet, elle est inépuisable.

Camille Bondu (www.lepetitjournal.com/kuala-lumpur.html) mardi 13 novembre 2012

T-Cafe ou The Lord's Cafe
Adresse: 1st Floor, 4 Jalan Besar
Tanah Rata, Cameron Highlands, Pahang
Tel : 019-5722883


Kuala Lumpur

VIDEO - Hari Malaysia, flashback en 1963

Différent du jour de l’indépendance, Hari Merdeka, commémoré le 31 août, le 16 septembre marque la réunion de la Malaisie continentale avec les Etats…
A la une

RETOUR D'EXPATRIATION - 10 conseils pour le réussir

Les expatriés sont de plus en plus nombreux à renoncer au retour, surtout passé le cap des dix ans de vie à l’étranger. Le choc culturel inversé associé à de nombreuses difficultés économiques rendent le retour au pays difficile, car les employeurs français ne reconnaissent pas ou peu l’expérience acquise à l’étranger, sans compter que les “expats’” sont souvent perçus comme arrogants (comprenez: gourmands au niveau du salaire et volontaires…
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

RETOUR D'EXPATRIATION - 10 conseils pour le réussir

Les expatriés sont de plus en plus nombreux à renoncer au retour, surtout passé le cap des dix ans de vie à l’étranger. Le choc culturel inversé associé à de nombreuses difficultés économiques rendent le retour au pays difficile, car les employeurs français ne reconnaissent pas ou peu l’expérience acquise à l’étranger, sans compter que les “expats’” sont souvent perçus comme arrogants (comprenez: gourmands au niveau du salaire et volontaires pour prendre des responsabilités). Voici les conseils d'Anne-Laure Fréant, de retour après un séjour de cinq au Canada et d'un an en Nouvelle-Zélande, pour retravailler rapidement en France.

VILLE DURABLE EN TURQUIE – Pour la France, “le potentiel est énorme”

Istanbul accueillera le 23 septembre un grand “colloque franco-turc sur la ville durable”. Ubifrance, agence française pour le développement international des entreprises, organise cet évènement avec le soutien de Vivapolis et de nombreux partenaires*. Près de 250 participants sont attendus à l’hôtel Grand Hyatt, dont une cinquantaine de France. Eric Fajole, directeur d’Ubifrance Turquie, nous en dit plus sur ce colloque.
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL – Un Franco-allemand en charge des Français de l’étranger

A 36 ans, le député du Lot-et-Garonne remplace au pied levé Thomas Thévenoud comme secrétaire d’Etat chargé du Commerce Extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger. Pur produit des grandes écoles françaises, de père allemand, cet ancien partisan de Strauss-Kahn avait choisi de soutenir Hollande lors des primaires du PS
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.