Kuala Lumpur

EVENEMENT - Le festival du film européen débarque à Kuala Lumpur !

Marre des blockbusters américains ? Ça tombe bien, le festival du film européen a ouvert ses portes. Pour la 13e édition, la France et ses voisins présentent près de 30 films récents, tous primés au niveau européen. La quantité et la qualité sont donc au rendez-vous. LePetitJournal.com vous invite à vous faire une toile.

Pour la première fois le festival, en plus d’être basé à Kuala Lumpur et à Penang, s’exporte sur Bornéo à Kota Kinabalu. A Kuala Lumpur, les salles se trouvent à Mid Valley, à Bukit Bintang et à Petaling Jaya. H.E. Luc Vandebon, Ambassadeur et Chef de la délégation de l’Union européenne en Malaisie rappelle que le Cinéma a vu le jour en Europe et est de fait dépositaire de l’héritage de ce 7e Art aujourd’hui mondialement partagé. En outre avec des évènements comme le Festival de Cannes, la Mostra de Venise, l’Ours de Berlin, ou encore avec l’Oscar obtenu par The Artist, l’Europe reste un creuset important de création cinématographique.

Deux films français à l'affiche
Memory Lane
raconte l’histoire d’un été, l’été d’un groupe de jeunes adultes entre Porte d’Orléans et la proche banlieue parisienne. A travers les tourments de la vie, cancer du père, difficulté de boucler les fins de mois, dépression, l’histoire de ce groupe défile sous les yeux des spectateurs comme une ode à la vie qui avance. Le thème du "tempus fugit" est ici traité avec brio sans tomber dans la nostalgie, castratrice de futur, mais plutôt comme un pansement sur les épreuves de la vie. Le film est interdit aux moins de 18 ans, malgré les écrans noirs apposés par le projectionniste qui cachent, outre les scènes d’amour, une banale scène à la piscine…

L’Illusionniste est un petit bonbon à déguster. Le réalisateur Sylvain Chomet, rendu célèbre par "les Triplettes de Belleville", raconte l’histoire de ce clown triste campé par un Jacques Tati ressuscité dans son rôle fétiche de M. Hulot. Dessin animé hommage à ce véritable génie du cinéma français, l’Illusionniste reprend un scénario original de Jacques Tati basé sur une lettre envoyée à sa fille. Dans les années 50, le Rock&Roll déboulonne le Music Hall dans les grandes salles parisiennes et le héros du film est contraint de s’exiler outre-manche pour exercer son métier. Alors que sa carrière bat de l’aile, il rencontre Alice qui va chambouler sa vie. Ce film est tout public puisqu'il a le mérite de pouvoir être vu à plusieurs niveaux. Les enfants apprécieront les gags, tandis que les parents auront plaisir à retrouver le personnage gauche mais attachant de "Mon Oncle" ou "Les Vacances de M. Hulot".

 

Autres séquences européennes
Côté films francophones, les spectateurs pourront apprécier également le long métrage luxembourgeois "A distant neighborhood" (quartier lointain). Thomas, la cinquantaine, père de famille, arrive par hasard dans la ville de son enfance. Pris d’un malaise, il se réveille quarante ans plus tôt, dans son corps d’adolescent. Projeté dans le passé, notre héros va non seulement revivre son premier amour, mais également chercher à comprendre les raisons du mystérieux départ de son père. Mais peut-on modifier son passé en le revivant ? On retiendra également "Dans les pas de Marie Curie", film polonais qui n’est pas en français mais touche à l’Histoire de France.

N’hésitez pas à assister à des films provenant d’autres pays d’Europe. Pour les amoureux de sport, "Senna" de l’Anglais Asif Kapadia vous emmène sur les traces de roues laissées dans l’Histoire de la F1. Ne manquez pas également "Pina" de Wim Wanders qui rend un vibrant hommage à la danseuse et chorégraphe allemande Pina Bausch, décédée en 2009. Laissez-vous tenter enfin par le titre de certains films pour le plaisir de découvrir des horizons cinématographiques différents comme l’interrogateur "What is a man without a moustache ?" comédie dramatique croate, ou  l’anachronique "Croisades en Jeans" où des Néerlandais voyagent au XIIIème siècle.

Vous l’aurez compris, fort de ses 29 production, le festival du film européen propose un panel large de petits trésors du Cinéma. Vous n’avez donc pas d’excuses pour ne pas profiter d'une toile, loin de l'agitation de la vibrante Kuala Lumpur!

Toutes les infos sur le site du festival du film européen

Renaud Voisin (www.lepetitjournal.com/kuala-lumpur.html) Mardi 13 novembre 2012

Kuala Lumpur
A la une
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

Une "French touch" pour faire du vin en Virginie

"Je devais rester un an et je ne suis jamais parti." Comme Matthieu Finot, par goût du défi, de la liberté de créer ou du pays lui-même, des vignerons français s'installent en Virginie pour faire le vin dont rêvait Thomas Jefferson, il y a deux siècles.

COACHING - Peut-on s'expatrier et changer de carrière ?

Quitte à changer de carrière, pourquoi pas aussi changer de pays ? Partir, c’est s’offrir une page blanche pour se réinventer. Le nouveau pays concrétise naturellement le virage que l’on veut prendre. L’ailleurs, c’est aussi là où votre ancienne image ne vous collera plus à la peau. Pensée magique ou pas?
Expat - Politique

EXPATRIATION – Fuite à droite, ouverture à gauche

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur "l’exil des forces vives" vient d’être adopté à l’Assemblée à une courte majorité. Toutefois, le débat demeure entre la droite et la gauche pour savoir ce que représente aujourd’hui l’expatriation des Français dans le monde. Entre "un atout dans la mondialisation" pour le PS et la nécessité de "refaire de la France une terre de réussite" pour l’UMP, chacun campe sur ses positions
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.