RETRO 2012 – Massacre de Marikana dans les mines de platine

(Crédit CorbisLD)

La mort de 34 mineurs grévistes dans les mines de Marikana en août dernier n’a pas seulement produit un électrochoc au niveau mondial, cet événement a également rappelé les heures sombres des méthodes policières durant l’époque de l’Apartheid.

Le chiffre définitif des victimes durant ces événements a été confirmé, par la commission d’enquête Farlam mise en place par le Président Zuma, et s’élève à 44 morts. Cet événement devient le plus sanglant depuis la fin de l’Apartheid.

La grève avait mobilisé plus de 3.000 mineurs, qui avaient commencé par occuper le site de Nkaneng au démarrage des confrontations avec la société minière Lomin. Les grévistes réclamaient une revalorisation de leurs salaires à 12.500 Rands par mois. Les premiers affrontements avec les forces de l’ordre avait en déjà fait 10 morts, incluant deux policiers.

Mais le 16 août, une riposte des policiers face aux grévistes toujours plus nombreux a transformé de conflit en scène meurtrière. Il a été révélé par la commission que plus de 900 balles ont été retrouvées dont plus de 400 sur la scène du massacre de Marikana.

Marikana est maintenant mentionné comme un des événements les plus meurtriers d’Afrique du Sud, rejoignant celui de Sharpeville, massacre qui avait fait en 1960 plus de 60 morts dans la révolte de township.

Richard Simonnet (www.lepetitjournal.com/johannesbourg.html) lundi 24 décembre 2012

Voir aussi

http://www.lepetitjournal.com/johannesbourg/a-la-une-johannesbourg/120473-marikana-les-evenements-vus-par-la-presse-francaise.html

Johannesbourg

Le chiffre de la semaine – 12 vaches pour épouser votre fille

Une coutume sud-africaine veut qu’un homme qui prétend se marier, offre un don à la famille de sa future femme, appelé « lobola ». Ce qui était autrefois un signe d’engagement entre deux familles est devenu l’objet d’âpres marchandages, mettant en question le mariage lui-même. Entre tradition ancestrale et société matérialiste l’alliance est-elle possible ? Décryptage.
Actualité Afrique du Sud

Le chiffre de la semaine – 12 vaches pour épouser votre fille

Une coutume sud-africaine veut qu’un homme qui prétend se marier, offre un don à la famille de sa future femme, appelé « lobola ». Ce qui était autrefois un signe d’engagement entre deux familles est devenu l’objet d’âpres marchandages, mettant en question le mariage lui-même. Entre tradition ancestrale et société matérialiste l’alliance est-elle possible ? Décryptage.
A la une
France/Monde
En direct d'Afrique/Moyen-Orient
Alger - Actualité

CAN - Les Verts face à leur destin

 Les Fennecs d’Algérie joueront, ce soir au stade de Malabo face à des Sénégalais très physiques, leur survie dans une compétition abordée…
Les trophées
Expat
Expat - Emploi

RECRUTEMENT - Comment trouver un premier emploi au Canada ?

Elisa est actuellement recruteuse dans le secteur des technologies de l'information au Canada. Elle nous apporte son expertise du monde du travail au Québec pour les nouveaux arrivants mais également beaucoup d'autres informations utiles...

EXPATRIATION - La Coréegraphie

Le W Project s'est rendu à Séoul, Corée du Sud. Quelle surprise ! A vrai dire nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre… mais le wifi et les téléphones gratuits dans le métro nous ont vite convaincus ! Le pays le plus connecté au monde renferme en effet de belles opportunités… à condition de faire les efforts nécessaires et apprendre cette complexe chorégraphie qu’est le business coréen. Reportage vidéo
Expat - Politique

VENTE D'IMMOBILIER À L'ETRANGER – La France dilapide-t-elle son patrimoine ?

En 2011, le patrimoine immobilier de la France à l'Etranger (consulats, ambassades, instituts français, etc) s'élevait à 1.500 biens répartis dans 160 pays, pour une valeur d'environ 5 milliards d'euros. Au cours des six dernières années, 152 biens auraient été vendus par le Ministère des Affaires Etrangères pour une valeur totale de 307 millions d’euros. L'ambassadeur de France en Malaisie nous explique l'impact de cette politique
Magazine
Francophonie