RETRO 2012 – Massacre de Marikana dans les mines de platine

(Crédit CorbisLD)

La mort de 34 mineurs grévistes dans les mines de Marikana en août dernier n’a pas seulement produit un électrochoc au niveau mondial, cet événement a également rappelé les heures sombres des méthodes policières durant l’époque de l’Apartheid.

Le chiffre définitif des victimes durant ces événements a été confirmé, par la commission d’enquête Farlam mise en place par le Président Zuma, et s’élève à 44 morts. Cet événement devient le plus sanglant depuis la fin de l’Apartheid.

La grève avait mobilisé plus de 3.000 mineurs, qui avaient commencé par occuper le site de Nkaneng au démarrage des confrontations avec la société minière Lomin. Les grévistes réclamaient une revalorisation de leurs salaires à 12.500 Rands par mois. Les premiers affrontements avec les forces de l’ordre avait en déjà fait 10 morts, incluant deux policiers.

Mais le 16 août, une riposte des policiers face aux grévistes toujours plus nombreux a transformé de conflit en scène meurtrière. Il a été révélé par la commission que plus de 900 balles ont été retrouvées dont plus de 400 sur la scène du massacre de Marikana.

Marikana est maintenant mentionné comme un des événements les plus meurtriers d’Afrique du Sud, rejoignant celui de Sharpeville, massacre qui avait fait en 1960 plus de 60 morts dans la révolte de township.

Richard Simonnet (www.lepetitjournal.com/johannesbourg.html) lundi 24 décembre 2012

Voir aussi

http://www.lepetitjournal.com/johannesbourg/a-la-une-johannesbourg/120473-marikana-les-evenements-vus-par-la-presse-francaise.html

Johannesbourg
Actualité Afrique du Sud
A la une

PARTIR A L'ÉTRANGER - Le PVT, la formule qui cartonne chez les jeunes !

En 2013, près de 40.000 jeunes Français sont partis à l’étranger dans le cadre du Programme Vacances-Travail (PVT), également appelé Working Holiday Visa (WHV). Si ce programme les a séduits, c’est parce qu’il permet d’envisager toutes sortes de projets (voyage, travail, bénévolat, cours de langue…) dans des pays et régions où il n'est habituellement pas facile de partir travailler.
France/Monde
En direct d'Afrique/Moyent-Orient
Tunis - Actualité

URGENT - Appel à la vigilance

Suite aux dernières menaces visant les Français, ainsi que le meurtre d'un touriste français en Algérie, l'Ambassade appelle ses…
Expat
Expat - Emploi

PARTIR A L'ÉTRANGER - Le PVT, la formule qui cartonne chez les jeunes !

En 2013, près de 40.000 jeunes Français sont partis à l’étranger dans le cadre du Programme Vacances-Travail (PVT), également appelé Working Holiday Visa (WHV). Si ce programme les a séduits, c’est parce qu’il permet d’envisager toutes sortes de projets (voyage, travail, bénévolat, cours de langue…) dans des pays et régions où il n'est habituellement pas facile de partir travailler.

COACHING – Maman expatriée : comment gérer le syndrome du nid vide ?

Les enfants sont partis, mon conjoint est très pris par ses fonctions et je continue à ses côtés notre vie d’expatriés. Je n’ai pas travaillé depuis des années, car mon métier c’était le plus beau métier du monde : celui de Maman. Aujourd’hui, je suis seule, les murs résonnent et le silence me pèse. Quelle femme n’a pas connu ce qu’on appelle le "syndrome du nid vide ?" comment gérer l’absence et retrouver un projet qui fait sens une fois que les enfants ont pris leur envol ?
Expat - Politique

EXPATRIATION – Fuite à droite, ouverture à gauche

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur "l’exil des forces vives" vient d’être adopté à l’Assemblée à une courte majorité. Toutefois, le débat demeure entre la droite et la gauche pour savoir ce que représente aujourd’hui l’expatriation des Français dans le monde. Entre "un atout dans la mondialisation" pour le PS et la nécessité de "refaire de la France une terre de réussite" pour l’UMP, chacun campe sur ses positions
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.