LE CHIFFRE DE LA SEMAINE - 40 et quelques vidéos DIY. (Rediffusion)

Suzelle est la reine du bricolage sur youtube. Ses vidéos « à picorer » d’une minute chacune, sont aussi jolies à regarder que remplies d’astuces. Devenue une star en Afrique du Sud, elle a lancé son livre éponyme. Décryptage du phénomène Suzelle DIY.



« Because anybody can. » Parce que tout le monde peut le faire affirme Suzelle à chaque prise de vue finale d’une vidéo de sa chaine youtube ouverte il y a près de deux ans. Suzelle, de son vrai nom Julia Anastasopoulos, 32 ans, est une artiste, illustratrice et actrice douée de ses mains. Quand elle fait un gâteau, c’est un magnifique entremet à quatre étages en forme de cœur pour la Saint-Valentin. Quand elle customise un cartable d’écolier, elle le bourre d’une douzaine d’idées de rangements. En une minute, Suzelle vient de vous montrer avec grâce, humour et un très fort accent afrikaner, comment changer une prise électrique, fabriquer un jardin suspendu, construire un banc en briques, ou éplucher beaucoup de pommes de terre à la fois.

Cultivant une esthétique kitsch et rétro, Julia se pare de fleurs dans le chignon et de bijoux bling-bling. Ainsi apprêtée, elle présente son projet DIY comme dans une réclame des années 50. Suzelle ne cache pas sa culture afrikaner et force son accent de Somerset West dans la région du Cap. Les dernières vidéos sont même sous-titrées ! Les fonds pastel, les imprimés léopard, la musique dans le pur style « ascenseur » alternée de silences, toute la production forge un petit joyau « arty made in SA ». Son réalisateur et partenaire dans la vie, Ari Kruger, tourne aussi des clips pour Jack Parow. « Faites-le vous-même » résonne avec les racines de l’Afrique du Sud. Longtemps resté replié sur lui-même, le pays s’est construit coupé de l’Europe, se débrouillant avec les moyens du bord. Mais la websérie adopte un ton bon enfant sans cynisme ni amertume.

Julia met en scène sa « meilleure amie », rebaptisée Marianne – à prononcer avec l’intonation nasal qui enlève toute franchouillardise au prénom. Un peu ronde, affublée d’un col roulé, d’une blondeur pâlotte rehaussée par des rougeurs dues au climat ensoleillé, Marianne a tout du cliché de l’Afrikaner. Elle se prête avec fidélité à tous les caprices de Suzelle. A part cette fidèle acolyte, quelques célébrités apparaissent dans les films. Helen Zille, l’ancienne leader du Democratic Alliance (DA), se laisse entrainer avec autodérision dans une vidéo qui donne des astuces pour économiser l’eau (Be water wise guys).

Comme (jadis !) Ma Sorcière Bien-aimée, Suzelle fait apparaître des objets presque par magie - sans agiter son nez. Grâce à sa créativité, elle détourne, recycle, juxtapose, transforme les objets de tous les jours, et leur trouve une nouvelle finalité. Ce bac à glace en plastique moche que vous alliez tristement jeter, devient un accessoire de l’inventivité joyeuse de Suzelle. Ajoutez une vieille glacière, un aérateur branché sur l’énergie solaire, et hop, voici un bloc d’air conditionné homemade ! Après ça, qui a peur de la fin des énergies fossiles ? A une époque où l’on se retrouve impuissant face au moindre appareil ménager qui tombe en panne, où il est difficile de lâcher son portable et son ordinateur, Suzelle défie l’omniprésence de la technologie. L’espace de quelques instants, le monde retrouve un peu de simplicité, et nous retrouvons une place dans le monde. Contrairement à la série télévisée que l’on se contentait de regarder, Suzelle nous donne le premier rôle en nous livrant ses secrets de fabrication. Anybody can. « Alors pourquoi pas vous ? » entend-on en suspens. Séduits et inspirés par son talent, un cri du cœur quasi-patriotique nous échappe en réponse: « Yes we can ! ».

Lisa Binet (www. lepetitjournal.com/Johannesbourg) Mercredi 6 avril 2016.

Livre R325 en librairie / R280 sur son site 
Regardez ses vidéos sur youtube

Restez en contact !

lpj.joburg@gmail.com
facebook : LPJJohannesbourg
twitter : LPJJohannesburg
www.lepetitjournal.com/johannesbourg

 
Johannesbourg

JUILLET - L'hiver à Joburg

C'est l'hiver, les températures se rafraichissent mais Joburg ne se laisse pas abattre par un petit coup de froid ! Des événements pour ceux qui…
Une internationale

ROAMING – Ni expats, ni immigrants, vivre à l’international au 21e siècle

Ni expatriés, ni locaux, ni immigrants… Comment définir ces citoyens du monde qui s’installent, pour quelques années, sans filet, dans un pays qui n’est pas le leur? Des itinérants, des nomades ? Dans son livre, CM Patha dresse les caractéristiques de ces millions d'individus dont on n’entend pas la voix. Beaucoup d’entre vous se reconnaitront !
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

"Insécurité, négligence, esclavagisme": enquête dans les dessous des fermes australiennes

L’Australie, c’est easy, facile. Les salaires sont plus élevés, et il y a du soleil toute l’année. Forcément cela attire, et on a envie d’y rester. Pour cela, il faut remplir quelques conditions. Notamment réaliser 88 jours de travail en fermes. Si d’autres solutions existent, celle-ci est la plus utilisée par les PVTites. Disponibilités pour travailler toute l’année, pas besoin d’expérience, les gens se hâtent... Et tombent des arbres une fois qu’ils commencent à se faire arnaquer. Enquête au coeur des fermes et de leurs abus.
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine