Johannesbourg

QUESTIONS D'ACTUALITÉ- Alain Marsaud, député des Français de l’étranger de la 10e circonscription.

En ce début d’année, lepetitjournal.com de Johannesbourg a souhaité donner la parole à Monsieur Alain Marsaud, député des Français de l’étranger de la 10e circonscription, dont fait partie l’Afrique du Sud.

Lepetitjournal.com : Quelle est votre position par rapport à l'intervention française au Mali ?

Alain Marsaud : En qualité de parlementaire des Français de l’étranger, je ne puis qu’être solidaire de l’opération qui a aussi pour objet la protection de nos compatriotes établis au Mali. De plus, l’engagement de nos soldats (3 armes) ne permet pas que l’on tienne des propos de nature à les démobiliser dans une opération forcément difficile à mener et à gérer.

Je réfute par contre le terme employé par le gouvernement de « lutte antiterroriste », il s’agit bien plus sûrement d’une guerre qui nécessite l’engagement de la force armée et dont nul ne connait l’issue. Fallait-il abandonner le gouvernement malien ou ce qu’il en reste dans sa détresse ? Que dirait-on aujourd’hui si les forces rebelles et islamistes s’étaient installées à Bamako ?

Pensez-vous que cette intervention pourra avoir des répercussions sur les pays africains de votre circonscription ?
Bien sûr que cette opération aura des répercussions sur la politique menée dans les différents pays de la zone. Dans un premier temps, il existe une solidarité politico-militaire apparente guidée par la nécessité et par la crainte des disséminations de la violence islamique.
Il existe jusqu’en Afrique Centrale une réelle crainte qu’après le Niger et le Tchad, les routes de la déstabilisation irriguent l’Afrique du Centre et ce jusqu’au Gabon. C’est du moins le sentiment que m’ont donné les dirigeants de ces pays.

Quelle est votre opinion sur les récentes actions en matière de politique étrangère de la France dans les pays de votre circonscription ?
Comme à chaque fois qu’un nouveau Président prend ses fonctions, le Président de la République tient un discours pour dénoncer la France-Afrique. Comme à chaque fois, 6 mois plus tard, on envoie les légionnaires et l’infanterie de marine au secours de quelques pays d’Afrique. Après le discours de Monsieur Hollande à Kinshasa, où il se défiait fortement de l’ambiance africaine, nous voilà non seulement au Mali et en Centrafrique mais aussi en train de renforcer nos forces d’interventions dans 4 ou 5 pays du continent.
A titre personnel, je ne regrette pas l’action, elle est nécessaire pour protéger nos amis africains, mais je critique le discours, purement idéologique comme à chaque fois et qui ne tient pas compte de la réalité des politiques menées en Afrique. Nous, Français, devons nous poser la seule question qui vaille : préférons-nous la Chine-Afrique ou la Turc-Afrique à la France-Afrique ?

Avez-vous prévu sur 2013 une visite dans notre communauté française en Afrique du Sud ?
Je me rendrai courant 2013 à Johannesburg et au Cap où j’aurai l’occasion et le plaisir de rencontrer mes compatriotes autour de Stéphane Sakoschek, Président de la Chambre de Commerce France-Afrique du Sud et qui est mon représentant dans le pays.

Avez-vous un commentaire sur notre changement imminent d'Ambassadeur en Afrique du Sud ?
J’ai eu l’occasion de rencontrer l’Ambassadeur Jacques Lapouge à Johannesburg et de partager avec lui un engagement commun, à savoir le rugby, lors d’un très beau match. Je lui souhaite une belle poursuite de sa carrière et la bienvenue à son prochain successeur que j’irai bien sûr saluer. 

Richard Simonnet (www.lepetitjournal.com/johannesbourg.htmlmercredi 30 janvier 2013

Johannesbourg
Actualité Afrique du Sud
A la une

IDEES CADEAUX - Christmas is coming !

Vous n'avez rien prévu pour vos cadeaux de Noël ? Que ce soit pour vos enfants mais aussi pour votre conjoint(e) et proches ? Pas de panique ! lepetitjournal.com vous aide à garnir la hotte du Père Noël.
France/Monde
En direct d'Afrique/Moyent-Orient
Tunis - Actualité

ELECTIONS - Biographie de Moncef Marzouki

Moncef Marzouki est président de la République tunisienne depuis le 12 décembre 2011, élu par les membres de l'Assemblée constituante, à…
Tunis - Actualité

ANC - Ultime séance plénière

L’Assemblée Nationale Constituante formée des élus du 23 octobre 2011, a tenu sa dernière séance plénière le 20 Novembre 2014, fermant…
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Appel à candidatures

Vous résidez à l'étranger? Vous avez un parcours hors du commun? Le 17 mars prochain, sept Français de l'étranger seront récompensés lors d’une soirée de prestige au Quai d'Orsay organisée par LEPETITJOURNAL.COM en présence de M. Mathias Fekl, secrétaire d’Etat chargé du Commerce Extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger. Alors n'attendez plus, postulez !
Expat
Expat - Emploi

FRANÇAIS À L'ÉTRANGER – Quand les entreprises protègent leurs salariés

Certains travaillent au large du Libéria sur des plateformes pétrolières, d’autres sont basés en Afghanistan pour le compte d’ONG ou encore dans des zones reculées de l’Inde pour gérer l’exploitation de centres de production. Tous sont des expatriés. Ils vivent dans des situations parfois extrêmes. Leurs employeurs en sont conscients et bien souvent font appel à des prestataires extérieurs pour assurer leur sécurité. Rencontre avec International SOS & Control Risks
Expat - Politique

PRELEVEMENTS SOCIAUX DES NON-RESIDENTS - Comment faire pour espérer être remboursés ?

Votés en 2012, les prélèvements sociaux (CSG-CRDS) sur les plus-values et revenus immobiliers pour les contribuables français non résidents ont été reconduits dans la loi de finances 2015. La Commission Européenne a ouvert une procédure d’infraction contre la France sur la conformité au droit européen de ces prélèvements. En cas d'issue favorable, attendue début 2015, comment espérer un remboursement rétroactif ?
Magazine
Francophonie

FRANCOPHONIE – LE XVe Sommet à Dakar

Le 15e Sommet de la Francophonie se déroule à Dakar du 29 au 30 novembre. Les chefs d’État et de gouvernement de l’OIF se réunissent pour définir les prochaines orientations de la Francophonie, statuer sur l’admission de nouveaux pays membres et élire le prochain Secrétaire général de la Francophonie. Invité de France 24, RFI et TV5 Monde, François Hollande a tenu à rappeler que la France était "au service de la francophonie".