QUESTIONS D'ACTUALITÉ- Alain Marsaud, député des Français de l’étranger de la 10e circonscription.

En ce début d’année, lepetitjournal.com de Johannesbourg a souhaité donner la parole à Monsieur Alain Marsaud, député des Français de l’étranger de la 10e circonscription, dont fait partie l’Afrique du Sud.

Lepetitjournal.com : Quelle est votre position par rapport à l'intervention française au Mali ?

Alain Marsaud : En qualité de parlementaire des Français de l’étranger, je ne puis qu’être solidaire de l’opération qui a aussi pour objet la protection de nos compatriotes établis au Mali. De plus, l’engagement de nos soldats (3 armes) ne permet pas que l’on tienne des propos de nature à les démobiliser dans une opération forcément difficile à mener et à gérer.

Je réfute par contre le terme employé par le gouvernement de « lutte antiterroriste », il s’agit bien plus sûrement d’une guerre qui nécessite l’engagement de la force armée et dont nul ne connait l’issue. Fallait-il abandonner le gouvernement malien ou ce qu’il en reste dans sa détresse ? Que dirait-on aujourd’hui si les forces rebelles et islamistes s’étaient installées à Bamako ?

Pensez-vous que cette intervention pourra avoir des répercussions sur les pays africains de votre circonscription ?
Bien sûr que cette opération aura des répercussions sur la politique menée dans les différents pays de la zone. Dans un premier temps, il existe une solidarité politico-militaire apparente guidée par la nécessité et par la crainte des disséminations de la violence islamique.
Il existe jusqu’en Afrique Centrale une réelle crainte qu’après le Niger et le Tchad, les routes de la déstabilisation irriguent l’Afrique du Centre et ce jusqu’au Gabon. C’est du moins le sentiment que m’ont donné les dirigeants de ces pays.

Quelle est votre opinion sur les récentes actions en matière de politique étrangère de la France dans les pays de votre circonscription ?
Comme à chaque fois qu’un nouveau Président prend ses fonctions, le Président de la République tient un discours pour dénoncer la France-Afrique. Comme à chaque fois, 6 mois plus tard, on envoie les légionnaires et l’infanterie de marine au secours de quelques pays d’Afrique. Après le discours de Monsieur Hollande à Kinshasa, où il se défiait fortement de l’ambiance africaine, nous voilà non seulement au Mali et en Centrafrique mais aussi en train de renforcer nos forces d’interventions dans 4 ou 5 pays du continent.
A titre personnel, je ne regrette pas l’action, elle est nécessaire pour protéger nos amis africains, mais je critique le discours, purement idéologique comme à chaque fois et qui ne tient pas compte de la réalité des politiques menées en Afrique. Nous, Français, devons nous poser la seule question qui vaille : préférons-nous la Chine-Afrique ou la Turc-Afrique à la France-Afrique ?

Avez-vous prévu sur 2013 une visite dans notre communauté française en Afrique du Sud ?
Je me rendrai courant 2013 à Johannesburg et au Cap où j’aurai l’occasion et le plaisir de rencontrer mes compatriotes autour de Stéphane Sakoschek, Président de la Chambre de Commerce France-Afrique du Sud et qui est mon représentant dans le pays.

Avez-vous un commentaire sur notre changement imminent d'Ambassadeur en Afrique du Sud ?
J’ai eu l’occasion de rencontrer l’Ambassadeur Jacques Lapouge à Johannesburg et de partager avec lui un engagement commun, à savoir le rugby, lors d’un très beau match. Je lui souhaite une belle poursuite de sa carrière et la bienvenue à son prochain successeur que j’irai bien sûr saluer. 

Richard Simonnet (www.lepetitjournal.com/johannesbourg.htmlmercredi 30 janvier 2013

 
Johannesbourg

Joburg par ses habitants – Caroline et son Joburg en famille

Caroline Fiège est arrivée à Joburg en janvier 2015 avec son mari et ses deux garçons après avoir passé 3 ans à Dubai, et 18 mois à Genève. Son ainé, 4 ans, fréquente le Lycée Jules Verne et le second, 2 ans, se défoule dans la cours de la crèche. Elle est la présidente de Jo'bourg Accueil depuis juillet 2016. Elle nous parle de ses bonnes adresses pour découvrir Joburg et ses environs en famille.

SANTE - Vous avez dit superfoods ?

Aussi appelés les super-aliments, ces fruits, légumes, algues, graines ou encore plantes ont des propriétés nutritionnelles qui seraient supérieures…

SORTIR - 7 bars en terrasse à Joburg

Les soirées commencent à se prolonger et les arbres sont en fleurs... L’été s’installe. Profitez du beau temps et des vues imprenables et…
Actualité Afrique du Sud

FRENCH TECH – L’impulsion du numérique et des startups françaises à Johannesburg

Depuis six ans, la France est en tête du classement de Deloitte « Technology Fast 500 Europe EMEA », qui mesure chaque année le nombre d’entreprises technologiques à croissance rapide par pays dans la zone « Europe, Moyen-Orient et Afrique ». Alors comment stimuler l’écosystème des startups en France et les rendre visibles à l’international ? C’est pour répondre à cette problématique que le gouvernement français a créé en novembre 2013 « French Tech ». Deux ans plus tard, l’initiative prend une dimension internationale, et en 2016 c’est au tour de l’Afrique du Sud de rejoindre le réseau. Un « French Tech Hub » est officiellement labélisé au Cap en début d’année, et jeudi dernier, Orange Business Services a accueilli dans ses locaux un évènement de lancement à Joburg. Retour sur la soirée et les enjeux avec Yannick Decaux, Country Manager Afrique du sud d’Orange Business Services.
Une internationale
Bleu Blanc Box

BLEU BLANC BOX – lepetitjournal.com chouchoute les expatriés

Les produits français vous manquent ? Découvrez la dernière nouveauté concoctée spécialement pour vous par lepetitjournal.com. Chaque mois, aux quatre coins du monde, la BLEU BLANC BOX vous réserve une surprise avec des produits aussi indispensables qu’introuvables à des milliers de kilomètres !
Actu internationale
En direct d'Afrique
Expat
Expat - Emploi
Expat - Politique

ESSAI – Comment concilier vie à l’étranger et citoyenneté ?

Etre citoyen lorsque l’on réside hors de France, ce n’est pas facile. Quels droits ? Quels devoirs ? Passionné de politique, résidant depuis plus de 20 ans à l’étranger, Jacques Saillant publie un essai engagé sur la citoyenneté des Français de l’étranger, en forme de réflexion mais aussi de « coup de gueule » face aux instances qui les représentent

AUDIOVISUEL – Haro sur les anglicismes !

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'agace. La multiplication des titres d'émissions en anglais, jusque dans le service public, ne convient pas à l'organe chargé d'encadrer les productions télévisées françaises. Seront donc reçus les patrons des grandes chaînes françaises afin de rappeler la règle établie par la loi du 30 septembre 1986 sur le rôle du CSA : utiliser le français autant que faire se peu.
Magazine