Johannesbourg

QUESTIONS D'ACTUALITÉ- Alain Marsaud, député des Français de l’étranger de la 10e circonscription.

En ce début d’année, lepetitjournal.com de Johannesbourg a souhaité donner la parole à Monsieur Alain Marsaud, député des Français de l’étranger de la 10e circonscription, dont fait partie l’Afrique du Sud.

Lepetitjournal.com : Quelle est votre position par rapport à l'intervention française au Mali ?

Alain Marsaud : En qualité de parlementaire des Français de l’étranger, je ne puis qu’être solidaire de l’opération qui a aussi pour objet la protection de nos compatriotes établis au Mali. De plus, l’engagement de nos soldats (3 armes) ne permet pas que l’on tienne des propos de nature à les démobiliser dans une opération forcément difficile à mener et à gérer.

Je réfute par contre le terme employé par le gouvernement de « lutte antiterroriste », il s’agit bien plus sûrement d’une guerre qui nécessite l’engagement de la force armée et dont nul ne connait l’issue. Fallait-il abandonner le gouvernement malien ou ce qu’il en reste dans sa détresse ? Que dirait-on aujourd’hui si les forces rebelles et islamistes s’étaient installées à Bamako ?

Pensez-vous que cette intervention pourra avoir des répercussions sur les pays africains de votre circonscription ?
Bien sûr que cette opération aura des répercussions sur la politique menée dans les différents pays de la zone. Dans un premier temps, il existe une solidarité politico-militaire apparente guidée par la nécessité et par la crainte des disséminations de la violence islamique.
Il existe jusqu’en Afrique Centrale une réelle crainte qu’après le Niger et le Tchad, les routes de la déstabilisation irriguent l’Afrique du Centre et ce jusqu’au Gabon. C’est du moins le sentiment que m’ont donné les dirigeants de ces pays.

Quelle est votre opinion sur les récentes actions en matière de politique étrangère de la France dans les pays de votre circonscription ?
Comme à chaque fois qu’un nouveau Président prend ses fonctions, le Président de la République tient un discours pour dénoncer la France-Afrique. Comme à chaque fois, 6 mois plus tard, on envoie les légionnaires et l’infanterie de marine au secours de quelques pays d’Afrique. Après le discours de Monsieur Hollande à Kinshasa, où il se défiait fortement de l’ambiance africaine, nous voilà non seulement au Mali et en Centrafrique mais aussi en train de renforcer nos forces d’interventions dans 4 ou 5 pays du continent.
A titre personnel, je ne regrette pas l’action, elle est nécessaire pour protéger nos amis africains, mais je critique le discours, purement idéologique comme à chaque fois et qui ne tient pas compte de la réalité des politiques menées en Afrique. Nous, Français, devons nous poser la seule question qui vaille : préférons-nous la Chine-Afrique ou la Turc-Afrique à la France-Afrique ?

Avez-vous prévu sur 2013 une visite dans notre communauté française en Afrique du Sud ?
Je me rendrai courant 2013 à Johannesburg et au Cap où j’aurai l’occasion et le plaisir de rencontrer mes compatriotes autour de Stéphane Sakoschek, Président de la Chambre de Commerce France-Afrique du Sud et qui est mon représentant dans le pays.

Avez-vous un commentaire sur notre changement imminent d'Ambassadeur en Afrique du Sud ?
J’ai eu l’occasion de rencontrer l’Ambassadeur Jacques Lapouge à Johannesburg et de partager avec lui un engagement commun, à savoir le rugby, lors d’un très beau match. Je lui souhaite une belle poursuite de sa carrière et la bienvenue à son prochain successeur que j’irai bien sûr saluer. 

Richard Simonnet (www.lepetitjournal.com/johannesbourg.htmlmercredi 30 janvier 2013

Johannesbourg

DESIGN - Le tramway : une école Francaise

Capitale du design 2014, la ville de Cape Town organise un peu partout des expositions. Le Lieu du Design, en partenariat avec Alstom, la RATP (Régie autonome des transports parisiens) et le STIF (Syndicat des transports d'Île-de-France) ont décidé de mettre en avant le tramway français.
Actualité Afrique du Sud

DESIGN - Le tramway : une école Francaise

Capitale du design 2014, la ville de Cape Town organise un peu partout des expositions. Le Lieu du Design, en partenariat avec Alstom, la RATP (Régie autonome des transports parisiens) et le STIF (Syndicat des transports d'Île-de-France) ont décidé de mettre en avant le tramway français.
A la une
France/Monde
En direct d'Afrique/Moyent-Orient
Tunis - Actualité

URGENT - Appel à la vigilance

Suite aux dernières menaces visant les Français, ainsi que le meurtre d'un touriste français en Algérie, l'Ambassade appelle ses…
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Peut-on s'expatrier et changer de carrière ?

Quitte à changer de carrière, pourquoi pas aussi changer de pays ? Partir, c’est s’offrir une page blanche pour se réinventer. Le nouveau pays concrétise naturellement le virage que l’on veut prendre. L’ailleurs, c’est aussi là où votre ancienne image ne vous collera plus à la peau. Pensée magique ou pas?

PARTIR A L'ÉTRANGER - Le PVT, la formule qui cartonne chez les jeunes !

En 2013, près de 40.000 jeunes Français sont partis à l’étranger dans le cadre du Programme Vacances-Travail (PVT), également appelé Working Holiday Visa (WHV). Si ce programme les a séduits, c’est parce qu’il permet d’envisager toutes sortes de projets (voyage, travail, bénévolat, cours de langue…) dans des pays et régions où il n'est habituellement pas facile de partir travailler.
Expat - Politique

EXPATRIATION – Fuite à droite, ouverture à gauche

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur "l’exil des forces vives" vient d’être adopté à l’Assemblée à une courte majorité. Toutefois, le débat demeure entre la droite et la gauche pour savoir ce que représente aujourd’hui l’expatriation des Français dans le monde. Entre "un atout dans la mondialisation" pour le PS et la nécessité de "refaire de la France une terre de réussite" pour l’UMP, chacun campe sur ses positions
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.