Johannesbourg

POLITIQUE – Risque de guerre civile au Mozambique

 

Après avoir déposé les armes il y a 20 ans, Afonso Dhlakama, le célèbre Commandant durant la guerre civile au Mozambique, menace d’un nouveau bain de sang et de la division de son pays, si le gouvernement n’approuve pas ses demandes.

En s’exprimant depuis sa base dans le bush du Mozambique, où il a réuni plusieurs centaines d’hommes en armes, l’ancien leader anticommuniste de la guérilla des années 80 promet un retour à la violence si le gouvernement ne partage pas la croissance florissante du pays et ne réforme pas le système électoral.

"J’entraine mes hommes à fond, et s’il le faut nous repartirons détruire le Mozambique", proclame-t-il. Afonso Dhlakama avait dirigé les émeutes contre le gouvernement Frelimo, qui avaient coûté la vie à plusieurs millions de Mozambicains entre les années 1977 et 1992.
Arguant qu’il recherche avant tout une solution pacifique, il se dit également prêt à faire "dérailler" le boom économique que connait actuellement son pays : "Si cela est nécessaire, nous pouvons revenir à notre situation précédente. Je préfère un pays pauvre que d’avoir des "vautours" sur notre croissance".

Des menaces prises au sérieux ?
Les responsables de la police du Mozambique tentent de minimiser les propos et les menaces de Dhlakama : "M. Dhlakama n’est plus un enfant. Il est adulte maintenant, et un adulte est capable de réfléchir sur les conséquences de telles actions sur son pays. Il a aussi une femme, des enfants ! Nous ne pensons pas qu’il veuille la guerre civile, car il a déclaré plusieurs fois qu’il ne voulait plus de tels conflits et qu’il souhaitait la paix pour son pays".

Pour le moment, la réaction des autorités mozambicaines a été d’envoyer des troupes anti-émeutes dans la région de Gorongosa, fief du leader Dhalkama. Pedro Cossa, porte parole de la police, affirme que ce déploiement est avant tout pour assurer la sécurité du leader Dhalkama.

La guerre civile du Mozambique s’est achevé en 1992 avec l’accord entre Dhlakama et Armando Guebuza, actuel Président, signé lors des accords de paix de Rome, qui montrait également le chemin à prendre pour la mise en valeur des ressources naturelles du Mozambique.

Dhlakama a toujours proclamé son mécontentement face à ces accords. Il affirme aujourd’hui que les anciens du mouvement de guérilla Remano en ont assez d’avoir un gouvernement qui "pille" les ressources naturelles de son pays.

Le mouvement Remano est officiellement dans l’opposition depuis les accords et détient 51 sièges sur les 250 de l’Assemblée, mais son influence est en perte de vitesse depuis 1999.

Le Mozambique faisant partie du SADC (South African Development Community),l’Afrique du Sud se doit d’être attentive à ces événements. Clayson Monyela, porte-parole du Department of International Relations and Cooperation, affirme que l’Afrique du Sud est soucieuse de ce type de menace dans sa zone d’influence économique.

Richard Simonnet (www.lepetitjournal.com/johannesbourg.html) lundi 19 Novembre 2012

 

WEEK-END – Des sorties pour ceux qui restent

Encore un long week-end qui se profile à Joburg. Si vous faites partie de ceux qui restent, vous ne serez pas à cours de propositions. Quelques recommandations de sorties pour découvrir la ville sous tous les angles ! Cultureux, sportifs, familles, fêtards, gastronomes, profitez-en au maximum !
Actualité Afrique du Sud

ELECTION PRESIDENTIELLE – Les résultats en Afrique du Sud

Les deux finalistes de l’élection présidentielle de 2017 sont Emmanuel Macron avec 23,9% et Marine Le Pen avec 21,7%. Mais en Afrique du Sud les résultats ne sont pas exactement les mêmes que ceux de l'Hexagone. Si Macron arrive toujours en tête, Fillon n'est pas loin derrière et s'empare de la deuxième place. 
Une internationale

PRÉSIDENTIELLES 2017 – Récapitulatif des résultats par circonscriptions

Lepetitjournal.com vous propose de revenir sur les résultats du 1er tour des Français de l’étranger par circonscription législative. Hors de nos frontières, ils n’auraient pas envoyé les mêmes candidats au second tour que les Français établis à l’intérieur de l’Hexagone. Macron et Fillon, avec respectivement 40.4% et 26.3% des suffrages auraient été les deux candidats à se qualifier au second tour. Marine Le Pen ne totalise quant à elle que 6.5%…
Actu internationale
En direct d'Afrique
Jean-François Girault
Casablanca - Actualité

CONCOURS PHOTOS - #lireCtendance

A l’occasion de l’ouverture du Salon du livre à Paris le 24 mars 2017, dont le Maroc est l’invité d’honneur, l’ambassade de France au Maroc…
casablanca - Communauté

ANASS YAKINE - Métier Globe-trotteur

Le globe trotteur/ conférencier/ documentaliste/ Ambassadeur de Travel With A Mission, Anass YAKINES a accepté de répondre à quelques…
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Avancer sans bouger...

Vous tournez en rond, sans but précis. Vous vous sentez triste, insatisfait, perdu, frustré, bloqué voire inutile ? Dans sa nouvelle rubrique, Nicolas Serres Cousiné vous dévoile la première étape pour avancer sereinement vers une vie qui vous ressemble : commencez par ne plus bouger !

TESTS D'ANGLAIS - Cambridge, TOEFL, TOEIC, BULATS, IELTS et Lilate, lesquels choisir ?

Quel test d’anglais correspond à votre profil ? Quelles sont les différences majeures entre les différents tests qui existent ? Cambridge, TOEFL, TOEIC, BULATS, IELTS et Lilate sont tous les six passés au crible sur des facteurs tels que le coût, le système de notation ou encore la validité. Consultez cette infographie portant sur les tests de langue anglaise afin de mieux vous y retrouver.
Expat - Politique

PRÉSIDENTIELLES 2017 – Récapitulatif des résultats par circonscriptions

Lepetitjournal.com vous propose de revenir sur les résultats du 1er tour des Français de l’étranger par circonscription législative. Hors de nos frontières, ils n’auraient pas envoyé les mêmes candidats au second tour que les Français établis à l’intérieur de l’Hexagone. Macron et Fillon, avec respectivement 40.4% et 26.3% des suffrages auraient été les deux candidats à se qualifier au second tour. Marine Le Pen ne totalise quant à elle que 6.5% des voix à l’étranger, loin derrière Mélenchon et ses 15.8%. 

PRÉSIDENTIELLES – Les résultats des Français de l'étranger

Les Français de l'étranger, malgré quelques couacs, sont allés voter en nombre pour ce premier tour de la Présidentielle. Et comme souvent, ils font un choix une peu différent de celui des Français de l'Hexagone, en plaçant Emmanuel Macron très largement en tête, devant François Fillon. 
Magazine