Istanbul

DESTINATION TURQUIE J-298 – Le mal du pays

Belkis Jeridi est une jeune femme vivant en France mais persuadée depuis des années que son destin l’attend en Turquie, au détour d’une rue d’Istanbul. Étudiante en dernière année de master, elle prépare minutieusement son départ. Tous les quinze jours, Belkis nous relate ses démarches, les anecdotes, les rencontres et les doutes qui jalonnent son parcours. Quatrième épisode

“Mais pourquoi tu veux vivre en Turquie ?” Je n’y échappe jamais.

Je savais bien qu’aller à ce repas de famille était une mauvaise idée, c’est toujours pareil…

Chacun y va de ses “arguments” :

L’oncle accro aux infos :

- “Vu la conjoncture, c’est mieux de trouver un travail bien gentil, de faire gentiment des économies, et d’aller en Turquie autant que tu veux pour les vacances.”

La cousine qui étudie la comptabilité :

- “Les gens font tout pour venir en France, et toi tu veux la quitter. Pfff, c’est n’importe quoi.”

Le voisin de passage, que je n’ai jamais vu avant ce jour :

- “En plus ça doit être chiant de devoir porter le voile.”

Euh… No comment!

Mais ce dimanche, j’ai envie de parler de tout sauf de la Turquie…

J’en ai plus qu’assez d’entendre des choses du style :

“J’ai trouvé que c’était différent du Maroc quand même, on n'y mange pas pareil.” - (Normal ce n’est pas la même culture. Merci de revoir ta géographie)

“Je trouve que c’est plutôt dangereux Istanbul  pour une femme, moi j’ai l’impression de n’avoir vu que des hommes dans la rue.” (Tu traînes où toi, aussi ?!)

“Le gouvernement est islamiste, t’es inconsciente !”

“Moi à ta place je réfléchirais à deux fois, tu as vu ce qui est arrivé à Sevil Sevimli. Y’a pas de libertés là-bas.”

“Moi je les ai trouvés super évolués, on peut y boire de l’alcool sans problème.” (Youhou si l’évolution se résumait juste à ça…)

J’ai l’impression, pour les gens qui connaissent ma passion pour la Turquie, que sous prétexte que je m’y rends plusieurs fois par an et que je souhaite y vivre, je dois sans cesse répondre de tout :

Un procès ? Une loi ? Un billet pas cher ? Un hôtel ? On me sollicite.

“Toi qui connais bien la Turquie…” - Euh, c'est-à-dire que…

On me provoque, on abuse de clichés en me toisant les bras croisés dans l’attente d’une réaction.

J’ai arrêté de répondre sous le coup de la passion, ça ne change rien au résultat.

La Turquie, mais surtout ses habitants, sont bien trop mal connus, des idées reçues tellement ridicules subsistent à leurs égards, et c’est navrant.

Le tourisme a tout de même permis de la faire connaître du grand public, ce qui j’espère éveillera petit à petit la curiosité des gens pour ce beau pays.

Mais ce dimanche, plus que tous les autres, je suis cafardeuse.

Ces discussions me vexent et me blessent. J’aimerais que les gens soient plus ouverts et curieux des autres cultures, mais surtout qu’ils arrêtent de se mêler de mes projets !

Même si je devais perdre en salaire, ou soi-disant en opportunités d’évolution dans ma carrière, j’ai décidé de privilégier mon cadre de vie et mon épanouissement personnel. L’argument économique, je n’en ai que faire. Je suis une sentimentale, moi. J’ai besoin de rêvasser mains dans les poches en donnant des coups de pied dans une canette abandonnée.

Alors que je boude dans mon coin, ma mère vient à mon secours d'un : “Ça suffit, on peut changer de discussion, s’il vous plait ?… Elle a le mal du pays.”

Belkis Jeridi (http://www.lepetitjournal.com/istanbul.html) vendredi 16 novembre 2012

Retrouvez la dernière chronique de Belkis ici.

CÉRÉMONIE – Les derviches tourneurs rendent hommage à leur “père”

Cette année marque le 741ème anniversaire du décès du fondateur de l’ordre soufi mevlevi, Mevlânâ Celaleddin Rûmi.Cette branche mystique de l’Islam est née à Konya (Anatolie centrale) au XIIIème siècle, avant de se répandre dans tout l’Empire ottoman. Chaque année, du 10 au 17 décembre, les derviches tourneurs organisent une cérémonie afin de commémorer la disparition du père fondateur de leur mouvement. Se laissant transcender par la force du…
A la une

CHRONIQUES D'UN FRANÇAIS DE LONDRES – "La reine, la city et les grenouilles"

"La Reine, la City et les Grenouilles", un titre original pour ce premier livre de Josselin de Roquemaurel. Expatrié depuis 13 ans à Londres, l’auteur cherche à comprendre pourquoi les Français traversent la Manche si nombreux pour tenter l’expérience londonienne. A travers des analyses drôles et subtiles, il nous propose un tableau de la vie des Français dans cette mégalopole mondialisée. Une ville qu’il étudie finement, toujours avec des…
France/Monde
En direct d'Europe
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Appel à candidatures

Vous résidez à l'étranger? Vous avez un parcours hors du commun? Le 17 mars prochain, sept Français de l'étranger seront récompensés lors d’une soirée de prestige au Quai d'Orsay organisée par LEPETITJOURNAL.COM en présence de M. Mathias Fekl, secrétaire d’Etat chargé du Commerce Extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger. Alors n'attendez plus, postulez !
Expat
Expat - Emploi

FRANÇAIS À L'ÉTRANGER – Quand les entreprises protègent leurs salariés

Certains travaillent au large du Libéria sur des plateformes pétrolières, d’autres sont basés en Afghanistan pour le compte d’ONG ou encore dans des zones reculées de l’Inde pour gérer l’exploitation de centres de production. Tous sont des expatriés. Ils vivent dans des situations parfois extrêmes. Leurs employeurs en sont conscients et bien souvent font appel à des prestataires extérieurs pour assurer leur sécurité. Rencontre avec International SOS & Control Risks
Expat - Politique

PRELEVEMENTS SOCIAUX DES NON-RESIDENTS - Comment faire pour espérer être remboursés ?

Votés en 2012, les prélèvements sociaux (CSG-CRDS) sur les plus-values et revenus immobiliers pour les contribuables français non résidents ont été reconduits dans la loi de finances 2015. La Commission Européenne a ouvert une procédure d’infraction contre la France sur la conformité au droit européen de ces prélèvements. En cas d'issue favorable, attendue début 2015, comment espérer un remboursement rétroactif ?
Magazine
Francophonie

FRANCOPHONIE – LE XVe Sommet à Dakar

Le 15e Sommet de la Francophonie se déroule à Dakar du 29 au 30 novembre. Les chefs d’État et de gouvernement de l’OIF se réunissent pour définir les prochaines orientations de la Francophonie, statuer sur l’admission de nouveaux pays membres et élire le prochain Secrétaire général de la Francophonie. Invité de France 24, RFI et TV5 Monde, François Hollande a tenu à rappeler que la France était "au service de la francophonie".