Istanbul

UN EXPERT REPOND À VOS QUESTIONS – Par l’Avocat Adnan ÜÇCAN

Notre rubrique juridique " question à un expert "continue, avec une petite nouveauté à partir du mois de mai ; ce n’est plus un cabinet d’avocats dans son ensemble qui s’exprime, mais un avocat spécialiste dans tel ou tel domaine juridique. Ce mois-ci, pour répondre à la question de Selma concernant l'acquisition de la nationalité turque, c’est l’Avocat Adnan Üçcan que nous avons choisi pour le faire

Voici la question de Selma : Je suis fille unique de mère française et de père turc, mes parents ont divorcé, il y a plusieurs années et ma mère n’a pas acquis la nationalité turque durant sa vie commune avec mon père.
Actuellement elle souhaite venir vivre en Turquie auprès de moi, et il serait plus facile si elle avait la nationalité turque. A-t-elle le droit de la demander, une possibilité de l’acquérir ?


La réponse d'Adnan Üçcan dans son cabinet (photo personnelle) : Vu la question, la loi sur la nationalité (article 10-11-15 et 16) et le règlement (article 15) définissent les conditions d'obtention de la nationalité turque concernant la mamam de Selma.
Vu la loi, comme la nationalité n’a pas été acquise pendant le mariage,  sous certaines conditions prévues par le règlement il sera possible de faire une demande si les conditions prévues sont toutes remplies.
Le mariage avec un citoyen turc ne permet pas d'obtenir automatiquement la nationalité turque. Cependant, si un étranger souhaite acquérir la nationalité par mariage, il doit être marié depuis trois ans au moins avec un citoyen turc, mener une vie commune et poursuivre son mariage.

Article 15 – (1) L’étranger voulant opter la nationalité turque,  peut l’acquérir par décision du ministère si les conditions ci-dessous sont remplies :
• être majeur et capable de discernement,
• justifier avoir résidé de manière permanente et régulière au regard du droit pendant 5 ans en Turquie 
• Avoir l'intention de rester vivre en Turquie. L'étranger doit prouver par son comportement, son  intention de rester en investissant dans une propriété foncière, dans un fonds de commerce, en transférant le centre de ses affaires commerciales en Turquie, un revenu fixe, par mariage, par requête familiale, avoir un proche père, mère, soeur ou frère ou un enfant, ou avoir complété ses études en Turquie,
Ne pas avoir de maladie,
• Le demandeur doit être de bonnes vie et mœurs et ne pas avoir de mauvais comportements contraires aux valeurs sociales.
• Le demandeur doit justifier d'une connaissance suffisante, selon sa condition sociale de la langue turque
• Avoir un travail suffisant pour subvenir aux besoins des membres de familles dont il est responsable,
• Ne pas être condamné pour atteintes à l'ordre public ou à la sécurité nationale

Vu le récit de la requérante, “Je suis née et j’ai grandi à Castel-Naudary en France. A partir de 8 ans, j’ai étudié  à l’école et au lycée Pierre Loti à Istanbul jusqu’à la fin de ma troisième, à cette époque ma maman était institutrice à l’école primaire.” je suppose qu’elle détient la nationalité turque, comme le père est turc et la maman a vécu et travaillé en Turquie, il sera possible de faire la demande. Mais le Ministère détient l’appréciation souveraine concernant la requête en la matière.

Adnan ÜÇCAN (www.lepetitjournal.com/istanbul) jeudi 3 mai 2012

Adnan ÜÇCAN, Avocat, fondateur du cabinet UCCAN LAW, est avocat au barreau d’Istanbul. Il est titulaire d’une Licence de droit de l’Université Robert Schuman de Strasbourg, en outre d’une maitrise de droit de l’Université Galatarasay d’Istanbul, d’une bourse de mérite du Gouvernement français et d’un Master de droit International de Commerce  de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Après avoir exercé pendant des années dans des cabinets, il a fondé son propre cabinet de droit et sa société de conseil en affaires internationales. Travaille avec les sociétés européennes et élabore des négociations d’affaires dans les pays de l’Afrique et du moyen Orient. En outre il est avocat traducteur assermenté, avocat de médecins et des hôpitaux en Turquie.

Informations pratiques : Adnan ÜÇCAN - UCCAN LAW office

Kağıthane Caddesi N° 141/4 Çağlayan - Istanbul

Tel : +90 (212) 233 38 38

Fax : +90 (212) 233 38 19

E-mail : adnan@insidecounsels.com

LES RDV DE L'ÉCO - Stéphane Hild : "La Turquie est dynamique et ouverte sur le monde!"

Stéphane Hild, Président de de la banque corporate et d’investissement de la Société Générale en Turquie depuis un peu plus d’un an a travaillé tout au long de sa carrière pour cette banque française, qui fête cette année ses 150 ans en France et ses 25 ans en Turquie. A l’instar de JP Morgan, Deutsche Bank, ou bien Bank of America-Merrill Lynch, la Société Générale est très bien implantée en Turquie et accompagne les plus grandes entreprises et…
A la une

NOEMIE LVOVSKY - "Le cinéma français est plus chanceux que les autres cinémas européens"

Avec Laura Smet et Marina Foïs, Noémie Lvovski compose le trio drôle et émouvant du film Tiens-toi droite réalisé par Katia Lewkowicz, en salles depuis le 26 novembre. Elle incarne Sam, une mère de famille nombreuse décidée à prendre son indépendance mais rongée par la culpabilité. Quelques jours avant la sortie du long métrage, lepetitjournal.com a rencontré l’actrice et réalisatrice de 49 ans. Ses métiers, le verbe être, son enfance…
France/Monde
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Partir pour mieux revenir

"Je me sens seul comme au milieu de l’océan". Je suis à l’autre bout du téléphone et je peux ressentir toute la détresse de Patrick, 40 ans. En quinze ans, il s’est construit l’une des plus belles réputations de décorateur en Espagne, les clients se battent littéralement pour avoir ses services, et pourtant il a cette terrible impression d’être arrivé en bout de course. "Je veux arriver à prendre un virage que je n’arrive pas à négocier seul. Ce virage est un nouveau challenge professionnel qui me redonnera l’envie de me lever le matin".
Expat - Politique

MARC VILLARD – "L’AFE doit se concentrer sur l’essentiel"

Marc Villard, premier président élu de l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE), a aujourd’hui la lourde tache d’élaborer les règles de fonctionnement de la nouvelle assemblée. En pleine réflexion sur les rôles de chacun au sein de l’institution, ses priorités n’en demeurent pas moins centrées sur les préoccupations au quotidien des Français de l’étranger
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.
Francophonie

POURIA AMIRSHAHI - Francophonie : le sursaut ou le déclin

"Le XVe sommet de la Francophonie qui s’ouvre est avant tout l’occasion de poser les jalons d’une nouvelle vision et, partant, d’une nouvelle orientation stratégique....", déclare dans un communiqué Pouria Amirshahi, Député de la Neuvième circonscription des Français de l’Étranger.

LANGUE FRANÇAISE – Le monde compte 274 millions de francophones

La francophonie progresse dans le monde. C’est la conclusion du second rapport quadriannuel de l’OIF sur l’usage de la langue française dans le monde, présenté au siège de l’organisation à Paris mercredi 5 novembre. En 4 ans, le nombre de francophones a augmenté de près de 25%. Le français est aujourd’hui la seconde langue la plus étudiée dans le monde. D’ici 2060, les francophones pourraient être 767 millions à travers le monde, ce qui constitue un formidable potentiel économique et culturel. Encore faut-il soutenir cette dynamique, prévient l’OIF.