SEVIL SEVIMLI – Le procès de l’étudiante lyonnaise reprend à Bursa

Le procès de Sevil Sevimli, étudiante franco-turque originaire de Lyon, reprend aujourd’hui à Bursa. Lors de la première audience, le 26 septembre dernier, le tribunal a levé son contrôle judiciaire à Eskişehir mais a refusé d’autoriser la jeune femme à quitter le territoire turc pour retourner en France et reprendre ses études.

Le procureur accuse la jeune Française, considérée comme turque par la justice du pays car elle possède la double nationalité, de “participation à la direction d'un mouvement illégal”, en l’occurrence le DHKP-C (Parti-front révolutionnaire de libération du peuple), une branche violente de l’extrême-gauche.

Selon l’avocat de l‘étudiante, le procureur se base, pour étayer ses accusations, sur la participation de Sevil Sevimli à un défilé légal du 1er mai à Istanbul ou encore à un concert du groupe Yorum, engagé à gauche. Il requiert 32 ans et demi d’emprisonnement. Au lendemain de la première audience, l'avocat qualifiait “d’absurde” le procès de sa cliente et réclamait son acquittement.

Jean-Luc Mayaud, président de l'université Lyon-2, assistera à cette deuxième audience, annonce l’université sur son site internet. “Pour nourrir ses travaux et confronter les idées et les opinions qui traversent la société, il paraît logique qu’elle ait cherché à consulter différentes sources (ouvrages, tracts et journaux les plus divers) et observé des réunions et des manifestations. Je ne comprends pas que ces démarches, légitimes pour une apprentie journaliste, puissent être assimilées à des actes criminels et répréhensibles”, écrit Jean-Luc Mayaud.

Sevil Sevimli effectuait une année d’échange à l’université d’Eskişehir lorsqu’elle a été arrêtée et incarcérée le 10 mai 2012, avant d’être remise en liberté en août. Une pétition pour la soutenir, lancée sur internet en juillet, a récolté à ce jour plus de 133.000 signatures.

Anne Andlauer (www.lepetitjournal.com/istanbul) lundi 19 novembre 2012

 
Istanbul

RÉFUGIÉS - A Istanbul, un centre d’aide soutenu par la France

Un Centre de conseil et de soutien aux réfugiés, soutenu par le ministère français des Affaires étrangères, a été inauguré mercredi dernier dans le quartier de Şişli, à Istanbul. Trois employés s’y activent cinq jours sur sept pour accompagner les migrants dans leurs démarches administratives ou médicales.
Une internationale

PARTI SOCIALISTE – Le Projet 2017 pour les Français de l’étranger

La fédération des Français de l’étranger du Parti socialiste présente son Projet 2017 en vue des élections législatives. Véritable « boite à outil » pour les candidats – 5 sont connus à ce jour – ce document fait le bilan de l’action gouvernementale en faveur des Français de l’étranger et formule des propositions dans de nombreux domaines, avec un impératif, celui du réalisme.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

ENTREPRENDRE – L’aventure VivaLing continue en Chine

VivaLing, première académie de langue en ligne, se développe tous azimuts : ouverture en Chine, lancement de la première certification professionnelle pour l’enseignement des langues en ligne, une 5e langue - l’allemand - qui complète l’offre de l’anglais, du chinois, du français et de l’espagnol… Ce dynamisme est fondé sur une conviction : apprendre une langue à un enfant, "c’est créer des ponts entre les adultes de demain"

W PROJECT - La Colombie: un pays sur lequel on parie

Les équipes du W PROJECT ont cette fois posé leurs valises en Colombie. Pays connu pour la qualité de son café, la Colombie tient son nom du célèbre explorateur qui découvrit dit-on l’Amérique. Elle accueille aujourd’hui de nouveaux types d’explorateurs à la recherche de solutions pour entreprendre et innover. Reportage vidéo
Expat - Politique

PARTI SOCIALISTE – Le Projet 2017 pour les Français de l’étranger

La fédération des Français de l’étranger du Parti socialiste présente son Projet 2017 en vue des élections législatives. Véritable « boite à outil » pour les candidats – 5 sont connus à ce jour – ce document fait le bilan de l’action gouvernementale en faveur des Français de l’étranger et formule des propositions dans de nombreux domaines, avec un impératif, celui du réalisme.

FILLON - En tête aussi chez les Français de l'étranger

Contrairement au premier tour, François Fillon arrive en tête chez les votants de l'étranger. Le report des voix a semble-t-il bien fonctionné pour le vainqueur de la Primaire de la Droite et du centre. On est pourtant loin du raz-de-marée qui a été constaté dans l'Hexagone, avec 52,3% des suffrages. 
Magazine