SEVIL SEVIMLI – Le procès de l’étudiante lyonnaise reprend à Bursa

Le procès de Sevil Sevimli, étudiante franco-turque originaire de Lyon, reprend aujourd’hui à Bursa. Lors de la première audience, le 26 septembre dernier, le tribunal a levé son contrôle judiciaire à Eskişehir mais a refusé d’autoriser la jeune femme à quitter le territoire turc pour retourner en France et reprendre ses études.

Le procureur accuse la jeune Française, considérée comme turque par la justice du pays car elle possède la double nationalité, de “participation à la direction d'un mouvement illégal”, en l’occurrence le DHKP-C (Parti-front révolutionnaire de libération du peuple), une branche violente de l’extrême-gauche.

Selon l’avocat de l‘étudiante, le procureur se base, pour étayer ses accusations, sur la participation de Sevil Sevimli à un défilé légal du 1er mai à Istanbul ou encore à un concert du groupe Yorum, engagé à gauche. Il requiert 32 ans et demi d’emprisonnement. Au lendemain de la première audience, l'avocat qualifiait “d’absurde” le procès de sa cliente et réclamait son acquittement.

Jean-Luc Mayaud, président de l'université Lyon-2, assistera à cette deuxième audience, annonce l’université sur son site internet. “Pour nourrir ses travaux et confronter les idées et les opinions qui traversent la société, il paraît logique qu’elle ait cherché à consulter différentes sources (ouvrages, tracts et journaux les plus divers) et observé des réunions et des manifestations. Je ne comprends pas que ces démarches, légitimes pour une apprentie journaliste, puissent être assimilées à des actes criminels et répréhensibles”, écrit Jean-Luc Mayaud.

Sevil Sevimli effectuait une année d’échange à l’université d’Eskişehir lorsqu’elle a été arrêtée et incarcérée le 10 mai 2012, avant d’être remise en liberté en août. Une pétition pour la soutenir, lancée sur internet en juillet, a récolté à ce jour plus de 133.000 signatures.

Anne Andlauer (www.lepetitjournal.com/istanbul) lundi 19 novembre 2012

 
Istanbul

EN GIFS – La vie "rêvée" d’expatrié à Istanbul

Farniente, cocktails et soirées à gogo… Voici comment beaucoup de vos proches imaginent votre vie depuis que vous êtes installés à Istanbul. En réalité, le fromage et les croissants français vous manquent (au moins un petit peu) et vos trajets en taxis se transforment en parcours du combattant. Lepetitjournal.com d’Istanbul a concocté une série de GIFS amusants qui mettent en scène vos vrais premiers pas dans la ville ! Garanti sans clichés...
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

CINEMA FRANÇAIS - 2016, une année sombre dans les salles obscures étrangères

Les films français n’ont pas su attirer les spectateurs étrangers en 2016. Cette année, ils étaient seulement 34 millions à profiter de la création cinématographique française sur grand écran, contre 111 millions en 2015. Une baisse temporaire, espère-t-on chez UniFrance, l’agence de promotion du cinéma français à l’étranger.
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine