FAUSSE RUMEUR – Le consulat de France ne réclame pas de diplôme pour les visas touristiques

Plusieurs médias turcs, y compris des agences de presse, ont affirmé ces dernières semaines que le Consulat général de France à Istanbul réclamait désormais la présentation d’un diplôme pour les demandes de visa touristique. Faux, répond Elisabeth Mailly, consule adjointe en charge des visas. “Le diplôme ne fait pas partie de la liste des documents requis, mais le Consulat se réserve le droit de demander tout autre document si le dossier est jugé incomplet ou si nous avons un doute sur le but du voyage ou l’une des pièces présentées”, indique Elisabeth Mailly.

Une citoyenne turque exprimait dans la presse sa “surprise” d’avoir dû présenter son diplôme universitaire et une lettre de son employeur précisant sa fonction au sein de l’entreprise. “La France réclame désormais un diplôme aux demandeurs de visa touristique”, concluaient les articles. “Il est extrêmement rare que nous demandions un diplôme”, rectifie Elisabeth Mailly, “et cela se passe toujours dans le cadre d’une convocation. Dans ce cas, la personne reçoit avec sa convocation une liste de documents supplémentaires dans laquelle peut effectivement figurer le diplôme”, ajoute-t-elle. Cette pièce officielle peut aider les officiers consulaires à évaluer la crédibilité du poste mentionné par le demandeur dans son dossier, comme cela était vraisemblablement le cas de la jeune femme citée.

Anne Andlauer (http://www.lepetitjournal.com/istanbul.html) jeudi 15 novembre 2012

 
Istanbul
Une internationale

UNE ETUDIANTE LILLOISE A JAVA - 24h dans la peau d'une Indonésienne

Quand Chloé accepte de suivre Pipin et Punta, deux étudiants indonésiens de son université d’accueil, dans leur ville natale près de Yogyakarta, elle est loin d’imaginer la richesse de la culture qu’elle s’apprête à découvrir. Une escapade touristique qui se transforme vite en excursion au sein de la réalité des habitants du pays. Récit d’une journée à l’indonésienne, vécue par une étudiante française nouvellement arrivée à Jakarta.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

CINEMA FRANÇAIS - 2016, une année sombre dans les salles obscures étrangères

Les films français n’ont pas su attirer les spectateurs étrangers en 2016. Cette année, ils étaient seulement 34 millions à profiter de la création cinématographique française sur grand écran, contre 111 millions en 2015. Une baisse temporaire, espère-t-on chez UniFrance, l’agence de promotion du cinéma français à l’étranger.

TÉLÉTRAVAIL – Les entreprises françaises championnes!

Je télétravaille, tu télétravailles, ils télétravaillent… Plus de 70% des entreprises françaises autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler depuis leur domicile. Elles répondent à une demande des salariés qui invoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour les expatriés, le télétravail peut aussi être un moyen de mieux appréhender la mobilité souvent inhérente aux carrières internationales.
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine