RENTRÉE 2012 - Arrêt de la prise en charge des frais de scolarité à l’étranger

Le projet de loi de finances rectificative, présenté en conseil des ministres le 4 juillet, prévoit la suppression de la prise en charge (PEC) des frais de scolarité pour les lycéens français à l’étranger dès la rentrée 2012. La mesure était une promesse de François Hollande, qui avait dénoncé pendant la campagne présidentielle une “prétendue gratuité” ne profitant “qu’à 2% des enfants français à l’étranger, sans considération du revenu des familles”.

Depuis 2008, les frais de scolarité étaient pris en charge par l’Etat pour les élèves de nationalité française scolarisés en classes de seconde, première et terminale. Cette prise en charge, jugée trop coûteuse et injuste par le nouveau gouvernement, se faisait quel que soit le niveau de ressources des parents de l’élève.

“Des mesures d’accompagnement adaptées”
Cette réforme est nécessaire dans un but d’équité et de justice sociale. Elle l’est aussi dans le but de retrouver une capacité de maîtrise budgétaire qui permettra de financer de façon pérenne le dispositif d’aide à la scolarité,” annonce le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué à l’AEFE, l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger.

Le ministère assure que la suppression de la PEC ne placera aucune famille en situation de difficulté à la rentrée 2012” car “l’attribution de bourses sur critères sociaux est maintenue” et car “des mesures d’accompagnement adaptées” sont prévues. Le gouvernement envisage à terme une réforme du dispositif de bourses scolaires.

“Cette suppression, qui intervient sans préavis important, pourra être accompagnée d’un examen particulier de la situation des familles qui rencontreraient des difficultés financières et voudraient dès lors déposer une demande de bourses”, précise le Consulat général de France à Istanbul sur son site internet.

Retrouvez toutes les informations concernant les délais et les conditions de la deuxième campagne de bourses scolaires 2012/2013 sur le site du consulat.

Anne Andlauer (www.lepetitjournal.com/istanbul) lundi 9 juillet 2012

 
Istanbul

FENER ET BALAT - Où en sont les rénovations de ces deux quartiers historiques ?

Situés sur la rive européenne d’Istanbul, dans la municipalité de Fatih, les deux quartiers jumeaux Fener et Balat restent peu fréquentés par les touristes. Pourtant, le patriarcat grec-orthodoxe et les églises qui côtoient les synagogues et les mosquées témoignent de la cohabitation multiculturelle qui a fait la splendeur d’Istanbul. Il y a encore quelques années, les habitations nichées entre la colline et la Corne d’or tombaient en ruine mais…
Une internationale

FEMMES D'EXPAT – Quand le succès fait trembler les clichés

Notre édition de Dubaï a recueilli le témoignage de cinq femmes installées aux Emirats, toutes ce que l’on appelle communément des « femmes d’expat’». Elles ont mis un terme définitif ou temporaire à leurs carrières pour suivre leur conjoint dans l’aventure de l’expatriation. Mais ces femmes ont refusé de faire rimer cette expatriation avec abandon, et lui ont préféré l’ambition, terme seyant bien plus à leurs âmes de battantes. Elles pensaient…
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

ENTREPRENDRE AU MAROC - Un Royaume en pleine mutation

Si le Maroc est resté dans l'inconscient français une ancienne colonie devenue lieu de villégiature pour retraités de métropole, la modernité s'invite doucement dans le quotidien des Marocains. Qu’en est-il de créer son entreprise au Maroc, et quelles sont les perspectives pour ceux qui seraient tentés par le Royaume ? Découvrez l’analyse du W Project en vidéo ! 
Expat - Politique

EXIL FISCAL - Les plus riches quittent massivement la France

Selon une étude sud-africaine, 10.000 millionnaires français auraient quitté l'Hexagone en 2015. Un exode qui n’a d’équivalent dans aucun autre pays, d’autant que les dernières données publiées par le fisc font état d’une nette baisse du nombre de contribuables dans les tranches supérieures de l’impôt

IMPÔTS 2016 - La déclaration en ligne va devenir obligatoire

La campagne de déclaration des revenus vient d’être lancée, le 12 avril, par le gouvernement. Grosse nouveauté : l’obligation de déclarer ses impôts en ligne pour deux millions de foyers fiscaux. Une mesure d’autant plus importante pour les Français de l’étranger qui méconnaissent souvent ce service en ligne, pourtant très pratique. 
Magazine