Istanbul

RETOUR À L’AKP - Erdoğan menace de dire "au revoir" à l’UE

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a menacé hier de dire "au revoir" à l’Union européenne si le processus d’adhésion de la Turquie n’était pas relancé. "Il n'y a pas d'autre option que d'ouvrir les chapitres de négociations que vous n'avez pas ouverts jusqu'à maintenant. Si vous les ouvrez, très bien. Si vous ne le faites pas, au revoir. Ouvrez d'abord les chapitres, respectez vos promesses puis nous nous assiérons autour d’une table et discuterons. Sinon, nous n'avons plus rien à faire avec vous", a-t-il déclaré lors d'un discours, peu après avoir officiellement rejoint le Parti de la justice et du développement (AKP).

Sa réintégration dans le parti, qu’il a fondé en 2001 marque le premier volet de la révision constitutionnelle validée par référendum le 16 avril. Selon la réforme qui instaure un régime présidentiel "à la turque", le président n’est plus obligé de couper les liens avec son parti. Il peut même en être le chef et n’est donc plus tenu à l’impartialité, tout en étant chargé de "représenter l’unité de la nation". Le Premier ministre Binali Yıldırım, actuellement à la tête du parti, a indiqué que le poste de chef de l’AKP reviendrait à Recep Tayyip Erdoğan lors du congrès extraordinaire qui se tiendra le 21 mai. Le chef de l'Etat sera l'unique candidat.

Les déclarations du président Erdoğan sur l’Europe interviennent alors que les relations entre Ankara et Bruxelles sont particulièrement tendues depuis le putsch manqué de juillet en Turquie et la campagne pour le référendum, après l'annulation de meetings de ministres turcs en Europe. Depuis le début officiel des pourparlers d'adhésion de la Turquie à l'UE, en 2005, 16 chapitres sur 35 ont été ouverts. Le dernier ouvert, en juin 2016, portait sur des questions financières et budgétaires.

Solène Permanne (http://lepetitjournal.com/istanbul) mercredi 3 mai 2017

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

 

RAPPORT – Amnesty accuse la Turquie de purges "arbitraires"

Dans son rapport intitulé "Pas de fin en vue", publié lundi, l’ONG Amnesty international dénonce les licenciements de milliers de fonctionnaires et accuse les autorités turques d’"anéantissement professionnel". Pendant ce temps, deux professeurs turcs grévistes de la faim ont été arrêtés par la police.
Une internationale

La "charge mentale" des femmes, épuisées de tout gérer

Penser au rendez-vous chez le pédiatre, à la liste des courses, à lancer le lave-linge... En dessinant son quotidien, une illustratrice a souhaité mettre en lumière la "charge mentale" qui pèse sur les femmes, souvent gestionnaires du foyer, une notion floue mais qui parle à beaucoup. 
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 

COACHING - Avancer sans bouger...

Vous tournez en rond, sans but précis. Vous vous sentez triste, insatisfait, perdu, frustré, bloqué voire inutile ? Dans sa nouvelle rubrique, Nicolas Serres Cousiné vous dévoile la première étape pour avancer sereinement vers une vie qui vous ressemble : commencez par ne plus bouger !
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine