Istanbul

ANTI-GÜLEN - Coup de filet géant chez les "imams secrets"

Sur ordre du parquet d’Ankara, plus d’un millier de personnes ont été arrêtées mercredi dans presque toutes les provinces turques. Les ordres de garde à vue concernent près de 4.700 suspects, dont un peu moins du tiers se trouvent déjà en prison dans le cadre d’une autre enquête. La liste pourrait s’allonger dans les jours à venir.

Les raids policiers visent des fidèles présumés (policiers, enseignants…) de Fethullah Gülen, ce prédicateur installé aux Etats-Unis que la Turquie accuse d’avoir noyauté les rouages de l’Etat avant de tenter, en juillet 2016, un putsch militaire. Le ministre de l’Intérieur, Süleyman Soylu, a qualifié l’opération d’ "étape la plus importante pour mettre au jour et faire tomber une structure qui s’est infiltrée dans nos forces de sécurité pour tenter de les diriger de l’extérieur, [par l’intermédiaire] de ceux qu’on appelle les imams secrets".

Ces "imams secrets" (mahrem imamlar) apparaissent dès 2015 dans un acte d’accusation du parquet d’Istanbul, à l’époque où le gouvernement avait déjà lancé la chasse aux gülenistes. Le procureur chargé de l’enquête – et beaucoup d’autres à sa suite – y décrit une structure ultra-hiérarchisée, dirigée par Fethullah Gülen lui-même depuis son exil en Pennsylvanie et dont dépendraient des "imams" – lesquels, contrairement à Gülen, n’auraient pas forcément reçu de formation religieuse. Ces « imams » sont présentés comme autant de responsables et de relais pour une zone géographique (tel pays, telle province turque, tel district, tel quartier…), une institution (armée, police, ministères…) ou un secteur privé (avocats, banque…).

"Les services de renseignement et la police ont mis à jour la liste de tous les imams secrets de la FETÖ en Turquie", affirmait mercredi le quotidien à grand tirage Hürriyet, reprenant l’acronyme utilisé par la justice pour désigner "l’organisation terroriste fethullahiste". Les arrestations de mercredi s’ajoutent aux 115.000 personnes déjà interpellées – dont plus de 47.000 incarcérées – depuis la tentative de putsch.

Istanbul (http://lepetitjournal.com/istanbul) jeudi 27 avril 2017

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

 

TAKSIM – Le centre culturel Atatürk voué à la destruction

Laissé à l’abandon depuis sa fermeture en 2008, le centre culturel Atatürk (AKM), situé sur la place Taksim, pourrait être détruit pour laisser place à un grand opéra. Un projet qui déchaine les passions, comme tout ce qui touche à l’héritage du fondateur de la République en Turquie.
Une internationale

Une rentrée littéraire marquée par le retour du grand roman familial

La rentrée littéraire, qui débute cette semaine forte de 581 romans, est marquée par le retour du grand roman familial. L'Algérie et le passé colonial de la France, le racisme et les questions d'identité, la dégradation de l'environnement comptent parmi les autres thèmes dominants d'une rentrée littéraire plus foisonnante que l'an dernier (560 livres avaient été publiés) alors que le marché de l'édition déprime depuis le début de l'année.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine