Istanbul

ATALAY FILIZ – Le tueur en série fixé sur son sort

Atalay Filiz, accusé du meurtre d’un couple en 2013 à Ankara, a été condamné hier à deux peines de prison à perpétuité incompressible par un tribunal d’Ankara, rapporte le quotidien Hürriyet. L’homme était devenu “célèbre” en parvenant, pendant trois ans, à échapper à la police avant d’être arrêté à Izmir en juin 2016.

Atalay Filiz était poursuivi pour le double meurtre de Göktuğ Demirarslan, fils du général Hasan Hüseyin Demirarslan, ainsi que de sa petite amie Elena Radchikova. Diplômé du lycée Galatasaray, Atalay Filiz avait participé en 2010 au programme d'échange Erasmus à Paris, où il a habité avec Göktuğ Demirarslan. Dans sa défense, l’accusé a tenté de convaincre le tribunal qu’il avait tué son ancien colocataire car il appartenait à l’organisation de Fethullah Gülen, le cerveau désigné du coup d’État manqué de juillet 2016. “Le peuple réclame la peine de mort. En un sens, j’ai répondu aux demandes du peuple”, s’est défendu l’accusé.

Recherché pendant trois ans pour ce double meurtre, Atalay Filiz avait quitté le pays sous une fausse identité après les faits avant de venir vivre à Istanbul, où il se présentait sous diverses identités. L’homme est aussi suspecté du meurtre d'une professeure d'histoire, Fatma Kayıkçı à Istanbul en mai 2016. Selon la presse turque, la victime aurait découvert la véritable identité de l'homme et aurait été sur le point de la révéler avant d'être assassinée. Toujours selon la presse turque, le nom du suspect apparaîtrait également dans une affaire de disparition d'une femme russe, présentée comme son ex petite-amie, à Paris en 2011.

Istanbul (www.lepetitjournal.com/istanbul) vendredi 10 mars 2017

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

 

 
Une internationale

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Expat - Politique
Magazine