Istanbul

EMPREINTES – Nouvelles mesures de sécurité à l’aéroport Atatürk

Les voyageurs au départ de l’aéroport Atatürk d’Istanbul doivent désormais présenter leurs mains à des agents de sécurité avant d'embarquer, après leur passage au détecteur de métaux, rapporte le site Airporthaber. Il s’agit en fait d’un contrôle de détection de traces d'explosifs effectué sur place grâce à un appareil, semblable à ceux déjà pratiqués dans d’autres aéroports du monde, ajoute le site spécialisé. Lequel ne précise pas si ces contrôles seront systématiques ou aléatoires.

Le 28 juin 2016, 45 personnes avaient perdu la vie dans un triple attentat-suicide au terminal international de l’aéroport Atatürk, le plus grand de Turquie et le troisième plus fréquenté d’Europe. L'attaque avait été attribuée au groupe Etat islamique.

Istanbul (www.lepetitjournal.com/istanbul) jeudi 9 mars 2017

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

 
Une internationale

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Expat - Politique
Magazine