Istanbul

ANKARA – La dernière église byzantine de la capitale sur le point de disparaître?

A l’abri du regard des passants, l’église orthodoxe Saint-Clément, unique vestige de l’époque byzantine d’Ankara, tombe aujourd’hui en ruines, selon le constat du site spécialisé Arkeofili.

En plein cœur de la capitale, dans le quartier historique d’Ulus, les dernières traces de cet édifice dissimulées par les bâtiments modernes prouvent que les lieux millénaires ne sont pas toujours les plus touristiques. De l’église Saint-Clément ne subsistent en effet qu’une portion de mur et un bloc de marbre, sur lequel on peut deviner une croix latine.

Cette église orthodoxe porte le nom de Clément d’Ancyre (Ankara), martyr sous l’empereur romain Dioclétien. Elle fait partie des “églises à croix inscrite”, une architecture typique de l’empire byzantin que l’on retrouve notamment à Sainte-Sophie d’Istanbul, ancienne basilique devenue mosquée puis musée. La date de sa construction fait débat parmi les historiens et archéologues, qui la situent entre le Vème et le IXème siècle. Dans un article (“The Church of ‘St. Clement’: A Lost Cultural Heritage of Byzantine Ankara”), la docteure en archéologie Ufuk Serin estime que l’église aurait été érigée au milieu du IXème siècle sur un lieu de culte chrétien préexistant.

Le quotidien Hürriyet rapporte que l’église Saint-Clément est classée par le Haut Conseil des œuvres et monuments immobiliers anciens (GEEAYK). Le temps et le manque d’entretien menacent pourtant d’effacer cette église du patrimoine de la Turquie.

Noémie Peycelon (www.lepetitjournal.com/Istanbul) jeudi 11 février 2016

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez-nous sur Facebook et sur Twitter !

 
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine